fbpx

151 Québécois en lice aux prix Écrans canadiens 2015

 

Écrans canadiens 2015

L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision au Québec a dévoilé aujourd’hui les finalistes aux prix Écrans canadiens 2015. En tout, 97 trophées en télévision, sept en médias numériques ainsi que 24 précieuses statuettes pour le cinéma seront remis. Nombreux dans la course, 151 Québécois obtiennent une mise en nomination cette année.

L’Académie a reçu un nombre record d’inscriptions cette année, soit 738. Cela constitue en soi un signe probant de la vitalité de l’industrie, de l’importance des prix Écrans ici comme ailleurs, et rend la mise en nomination encore plus considérable.

« Je suis fière de constater que le savoir-faire et le talent des professionnels québécois contribuent à enrichir la production à travers le pays » a déclaré madame Lachance. « Plus que jamais, le talent d’ici démontre que notre industrie foisonne de créativité et d’imagination, tant en cinéma, en télévision qu’en médias numériques. »
SECTION CINÉMA

Huit longs métrages et 15 documentaires / courts métrages québécois obtiennent au moins une mise en nomination
79 professionnels du Québec s’illustrent parmi les finalistes

LONGS MÉTRAGES
Les films
Le film Mommy (Xavier Dolan, Nancy Grant) arrive en tête de liste avec 13 nomination, dont une dans la très pretigieuse catégorie Meilleur film qu’il partage avec Tu dors Nicole (Luc Déry, Kim McCraw), Cast No Shadow (Chris Agoston, Christian Sparkes, Allison White), Fall (Mehernaz Lentin), In Her Place (Igor Drljaca, Yoon Hyun Chan, Albert Shin) et Maps To The Stars (Martin Katz, Michel Merkt, Saïd Ben Saïd).

Les réalisateurs
Dans la catégorie Meilleure réalisation, Xavier Dolan (Mommy) et Stéphane Lafleur (Tu dors Nicole) se retrouvent aux côtés de David Cronenberg (Maps To The Stars), Atom Egoyan (The Captive) et Albert Shin (In Her Place).
Dolan et Lafleur se disputeront également le trophée du Meilleur scénario en compagnie de Bruce Wagner (Maps To The Stars), Atom Egoyan et David Fraser (The Captive) et Pearl Ball-Harding et Albert Shin (In Her Place). C’est donc un triplé scénario, film et réalisation pour les films Mommy et Tu dors Nicole.

Les interprètes
De nombreux interprètes québécois obtiennent également une mise en nomination. Anne Dorval (Mommy) et Julianne Côté (Tu dors Nicole) ont retenu l’attention des jurés et se retrouvent finalistes dans la catégorie Interprétation féminine dans un premier rôle aux côtés de Julianne Moore (Maps To The Stars), Ahn Ji Hye et Yoon Da Kyung (In Her Place). Finalement, trois Québécoises se distinguent en Interprétation féminine dans un rôle de soutien, soit Suzanne Clément (Mommy), Catherine St-Laurent (Tu dors Nicole) et Sandrine Bisson (1987). Kil Haw Yeon (In Her Place) et Mia Wasikowska (Maps To The Stars) se retrouvent aussi dans cette catégorie.

Antoine Olivier Pilon (Mommy) côtoit Ryan Reynolds (The Captive), Bruce Greenwood (Elephant Song), Michael Murphy (Fall) et Evan Bird (Maps To The Stars) dans la catégorie Interprétation masculine dans un premier rôle. Marc-André Grondin (Tu dors Nicole) pourrait quant à lui mettre la main sur le trophée d’Interprétation masculine dans un rôle de soutien, catégorie dans laquelle se retrouvent également John Cusack et Robert Pattinson (Maps To The Stars), Justin Chatwin (Bang Bang Baby) et Kris Demeanor (The Valley Below).

Le montage
En Meilleur montage, Mommy et Henri Henri représentent dignement le Québec aux côtés des films Afflicted, In Her Place et Maps To The Stars. Pour la catégorie Meilleures images, Meetings with a Young Poet se joint à ces deux productions, de même que Fall et It Was You Charlie.

Musique et son
Les films Henri Henri et Meetings with a Young Poet se retrouvent dans la catégorie Meilleure musique originale, alors que Mommy retient l’attention en Meilleur son d’ensemble, aux côtés de Meetings with a Young Poet. Ces trois productions obtiennent également chacune une mise en nomination dans la catégorie Meilleur montage sonore. Le prix de la Meilleure chanson originale pourrait pour sa part être remis au film Dr. Cabbie (Manjeet Ral) ou Love Project (Lewis Furey).

Maquillage et costumes
Quatre films québécois ont retenu l’attention pour les Meilleurs maquillages, soit 1987, Henri Henri, Meetings with a Young Poet et Mommy. Ils rivaliseront avec Trailer Park Boys – Don’t Legalize It.  1987, Henri Henri, et Mommy se retrouvent également dans la catégorie Meilleurs costumes en compagnie de Pompeii. Elephant Song (Nicolas Billon) se retrouve finaliste dans la catégorie de Meilleure adaptation.

DOCUMENTAIRE ET COURT MÉTRAGE DRAMATIQUE
En long métrage documentaire, Fermières et La marche à suivre obtiennent trois mises en nomination, tandis que Marinoni The Fire in the Frame en obtient deux. D’où je viens et Le Semeur en obtiennent chacun une.

Du côté des courts métrages documentaires, The Chaperone 3D, Jutra et Seth’s Dominion se retrouvent parmi les finalistes. La Coupe, Petit Frère et Suivre la piste du renard se joignent à eux dans les catégories de court métrage dramatique.

ANIMATION
Cette année, les courts métrages d’animation comptent parmi leurs finalistes quatre productions québécoises. Improvisation no.1 : Cumulative Loops, Me and my Moulton, Migration et Soif font partie des privilégiés qui obtiennent une mise en nomination récompensant l’excellence de leur œuvre.

Au total, 23 films comptant au moins un Québécois dans leur équipe d’artistes et artisans, toutes catégories confondues, obtiennent au moins une mise en nomination aux prix Écrans canadiens 2015. Xavier Dolan obtient à lui seul cinq mises en nomination.

SECTION TÉLÉVISION ET MÉDIAS NUMÉRIQUES

19-2 obtient 10 nominations

72 Québécois font bonne figure parmi les finalistes

Au Québec, la production télévisuelle et numérique en langue anglaise est dynamique et permet à plusieurs de nos artistes et artisans d’exercer leur art. Au total, 72 Québécois récoltent une mise en nomination aux prix Écrans canadiens cette année. On les retrouve dans 15 émissions, dont 12 produites au Québec.

En interprétation, Maxim Roy, Benz Antoine et Laurence Leboeuf retiennent l’attention dans la production 19-2 produite par Sphère Média Plus et Echo Media, qui arrive deuxième au compte du plus grand nombre de nominations. Elle pourrait en effet mettre la main sur 10 statuettes.

Bomb Girls: Facing the Enemy obtient cinq nominations, dont une dans la catégorie Best Dramatic Mini-Series or TV Movie.

Quatre mises en nominations vont à Apocalypse WWI, alors que Takedown: The DNA of GSP, qui avait d’ailleurs remporté deux statuettes lors des 29es prix Gémeaux en septembre 2014, récolte trois mises en nomination aux prix Écrans canadiens. Being Human en obtient trois elle aussi. Meaghan Rath pourrait remporter le prix de Best Performance by an Actress in a Continuing Leading Dramatic Role pour récompenser son excellence dans la série.

Andrew Chang se retrouve pour sa part dans la catégorie Best News Special pour Quebec Votes 2014 – Election Night Special, production qui obtient deux nominations au total. Trois autres productions dans lesquelles oeuvrent des professionnels québécois obtiennent également deux mises en nomination, soit Funny as Hell, Jingle Bell Rocks et Scam City.

Les productions Buying & Selling with the Property Brothers et Seth Rogen: Hilarity For Charity obtiennent quant à elles une mise en nomination chacune.

MÉDIAS NUMÉRIQUES
Deux productions en nomination aux 29es prix Gémeaux pourraient récolter d’autres statuettes aux prix Écrans canadiens. Fort McMoney et The Devil’s Toy Redux obtiennent une mise en nomination cette année. Apocalypse 10 Lives est lui aussi dans la course.

La liste complète des mises en nomination aux prix Écrans canadiens se trouve sur le site: http://www.acct.ca/accueil.html

La période de vote des membres de l’Académie sera ouverte dès le 20 janvier. Il sera alors possible de faire entendre leur voix dans le but de récompenser l’excellence du travail de leurs pairs en télévision, en cinéma et en médias numériques.

L’Académie tient à souligner la contribution exceptionnelle de ses partenaires, plus particulièrement CBC, Téléfilm Canada, Bell Média, le Fonds des médias du Canada, Cineplex, le gouvernement de l’Ontario, PwC et la SODEC.

GALA

Les prix Écrans canadiens se dérouleront dans le cadre de la semaine du Canada à l’écran à Toronto. Le gala de clôture, animé par Andrea Martin, sera diffusé en heure de grande écoute sur les ondes de la CBC, le dimanche 1er mars 2015, à 20 h.

Les prix Écrans canadiens sont issus d’une fusion entre les prix Génie pour le cinéma francophone et anglophone et les prix Gemini pour la télévision et les médias numériques anglophones. Les artistes et les artisans de la télévision et des médias numériques francophones sont pour leur part récompensés dans le cadre des prix Gémeaux qui sont remis en septembre. Le 30e anniversaire des prix Gémeaux sera d’ailleurs célébré cette année.

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Cinéma / medias numériques / Télévision