fbpx

SOIRÉE DES JUTRA – Corbo, La passion d’Augustine, Elephant Song et Les êtres chers en tête des nominations

Québec Cinéma a dévoilé aujourd’hui en conférence de presse les finalistes de la 18e Soirée des Jutra.

 

En tout, ce sont 42 longs métrages de fiction, 24 longs métrages documentaires, 28 courts ou moyens métrages d’animation et 32 courts ou moyens métrages de fiction qui ont été évalués par différents jurys au cours des dernières semaines, sous la supervision de Québec Cinéma.

« L’année cinématographique du Québec nous a apporté plusieurs excellents films très diversifiés au niveau de leurs esthétiques, de leurs thématiques et de leurs représentations des différents milieux et communautés. Encore cette année, le choix des finalistes n’aura certainement pas été une tâche facile, ce qui est, au final, très réjouissant et qui témoigne de la bonne santé de notre cinéma », affirme Ségolène Roederer, directrice générale de Québec Cinéma.

 

LES FINALISTES
Avec chacun dix nominations, Corbo et La passion d’Augustine sont en tête des films finalistes.

Corbo de Mathieu Denis a obtenu des nominations dans les catégories Meilleur film (Max Films Média – Félize Frappier), Meilleure réalisation (Mathieu Denis), Meilleur scénario (Mathieu Denis), Meilleur acteur de soutien (Tony Nardi), Meilleure direction artistique (Éric Barbeau), Meilleure direction de la photographie (Steve Asselin), Meilleur son (Claude La Haye, Patrice Leblanc, Bernard Gariépy Strobl), Meilleurs costumes (Judy Jonker), Meilleur maquillage (Lizane LaSalle) et Meilleure coiffure (Martin Lapointe).

La passion d’Augustine, le long métrage de Léa Pool, a, quant à lui, été retenu dans les catégories Meilleur film (Lyla Films – Lyse Lafontaine, François Tremblay), Meilleure réalisation (Léa Pool), Meilleur scénario (Marie Vien, Léa Pool), Meilleure actrice (Céline Bonnier), Meilleure actrice de soutien (Lysandre Ménard et Diane Lavallée), Meilleure direction artistique (Patrice Bengle), Meilleure direction de la photographie (Daniel Jobin), Meilleurs costumes (Michèle Hamel) et Meilleure coiffure (Martin Lapointe).

Eléphant Song obtient pour sa part huit nominations : Meilleur acteur (Xavier Dolan), Meilleure direction de la photographie (Pierre Gill), Meilleur son (Claude La Haye, Claude Beaugrand, Luc Boudrias, Patrick Lalonde), Meilleur montage (Dominique Fortin), Meilleure musique originale (Gaëtan Gravel, Patrice Dubuc), Meilleurs costumes (Ginette Magny), Meilleur maquillage (Nicole Lapierre) et Meilleure coiffure (Réjean Goderre).

Les êtres chers fait aussi très bonne figure avec sept nominations. Le drame intimiste signé Anne Émond est nommé dans les catégories suivantes : Meilleur film (Metafilms – Sylvain Corbeil, Nancy Grant), Meilleure réalisation (Anne Émond), Meilleur scénario (Anne Émond), Meilleur acteur (Maxim Gaudette), Meilleure direction artistique (Éric Barbeau), Meilleur montage (Mathieu Bouchard-Malo) et Meilleure coiffure (Martin Lapointe).

Félix et Meira retient l’attention avec cinq nominations, soit Meilleur film (Metafilms – Sylvain Corbeil, Nancy Grant / Maxime Giroux), Meilleure réalisation (Maxime Giroux), Meilleur scénario (Alexandre Laferrière, Maxime Giroux), Meilleure actrice (Hadas Yaron) et Meilleur acteur de soutien (Luzer Twersky).

Guibord s’en va-t-en guerre a obtenu la reconnaissance des jurés dans quatre catégories : Meilleur acteur de soutien (Irdens Exantus), Meilleur son (Claude La Haye, Sylvain Bellemare, Bernard Gariépy Strobl), Meilleur montage (Richard Comeau) et Meilleure musique originale (Martin Léon), tout comme Turbo Kid, retenu dans les catégories Meilleure actrice (Laurence Leboeuf), Meilleure musique originale (Jean-Philippe Bernier, Jean-Nicolas Leupi – Le Matos), Meilleurs costumes (Éric Poirier) et Meilleur maquillage (Olivier Xavier).

Trois films récoltent trois nominations :

L’amour au temps de la guerre civile (Meilleur acteur – Alexandre Landry, Meilleure actrice de soutien – Catherine-Audrey Lachapelle et Meilleur acteur de soutien – Jean-Simon Leduc), Anna (Meilleure actrice – Anna Mouglalis, Meilleure musique originale – Michel Corriveau et Meilleur maquillage – Catherine Beaudoin), et Scratch (Meilleure actrice de soutien – Schelby Jean-Baptiste, Meilleur montage – Hubert Hayaud et Meilleure musique originale – Jenny Salgado, André Courcy, Luc St-Pierre).

Brooklyn (Meilleure direction artistique – François Séguin et Meilleure direction de la photographie – Yves Bélanger), Chorus (Meilleure actrice – Fanny Mallette et Meilleur montage – François Delisle), Les démons (Meilleur film – Les films de l’autre, L’Unité centrale – Galilé Marion-Gauvin / Philippe Lesage et Meilleure réalisation – Philippe Lesage), La guerre des tuques 3D (Meilleure direction artistique – Philippe Arseneau Bussières et Meilleur son – Raymond Vermette, Christian Rivest, Stéphane Bergeron, Guy Pelletier, Julie Dufour) et Ville-Marie (Meilleure direction de la photographie – Serge Desrosiers et Meilleure coiffure – Martin Lapointe) ont par ailleurs reçu deux nominations chacun.

After the Ball (Meilleurs costumes – Mario Davignon), Le bruit des arbres (Meilleur son – François Grenon, Sylvain Bellemare, Luc Boudrias), Gurov & Anna (Meilleur scénario – Céleste Parr), Le journal d’un vieil homme (Meilleur acteur – Paul Savoie), Le mirage (Meilleure actrice de soutien – Christine Beaulieu), Noir (Meilleur acteur de soutien – Salim Kechiouche), Paul à Québec (Meilleur acteur – Gilbert Sicotte) et Le scaphandrier (Meilleur maquillage – Joan-Patricia Parris) ont été retenus dans une catégorie.

En tout, 23 longs métrages de fiction sur les 42 films éligibles obtiennent au moins une nomination pour un Jutra.

DANS LES AUTRES CATÉGORIES
Du côté des longs métrages documentaires, L’empreinte de Carole Poliquin et Yvan Dubuc (Les productions ISCA – Carole Poliquin), L’or du golfe de Ian Jaquier (Laterna Films – Denis McCready), Ouïghours, prisonniers de l’absurde de Patricio Henriquez (Macumba média – Patricio Henriquez, ONF – Colette Loumède), Le prix à payer de Harold Crooks (InformAction Films – Nathalie Barton) et Le profil Amina de Sophie Deraspe (Esperamos – Isabelle Couture, ONF – Nathalie Cloutier) ont été sélectionnés.

Dans la catégorie Meilleur court ou moyen métrage d’animation, on retrouve les films All the Rage de Alexandra Lemay (ONF – Maral Mohammadian), Autos Portraits de Claude Cloutier (ONF – Julie Roy), My Heart Attack de Sheldon Cohen (ONF – Marcy Page, Jelena Popović), Sonámbulo de Theodore Ushev (Theodore Ushev) et Squame de Nicolas Brault (Nicolas Brault Films – Nicolas Brault).

Dans la catégorie Meilleur court ou moyen métrage de fiction, les finalistes sont Bleu Tonnerre de Jean-Marc E. Roy et Philippe David Gagné (Voyelles Films – Ménaïc Raoul, Gabrielle Tougas-Fréchette), Le cycle des moteurs de Patrice Laliberté (Couronne Nord – Julie Groleau), Maurice de François Jaros (La Boîte à Fanny – Fanny-Laure Malo, François Jaros) Le pédophile de Ara Ball (Les Enfants Terribles – Estelle Champoux, Jean-Philippe Bernier), Star de Emilie Mannering (Colonelle Films – Sarah Mannering).

LE RAYONNEMENT INTERNATIONAL DE NOTRE CINÉMA EN 2015
Le cinéma québécois voyage et inspire un intérêt toujours plus vif partout dans le monde. Grâce à un système de pondération qui tient notamment compte du nombre de territoires où le film a été distribué à l’extérieur du Québec, du nombre de sélections dans des festivals internationaux et des prix remportés depuis la sortie du film jusqu’au 15 janvier 2016, cinq longs métrages sont considérés pour le Jutra du Film s’étant le plus illustré à l’extérieur du Québec :

  • Chorus de François Delisle (Films 53/12 – Maxime Bernard, François Delisle),
  • Elephant Song de Charles Binamé (Melenny Productions – Richard Goudreau, Lenny Jo Goudreau),
  • Félix et Meira de Maxime Giroux (Metafilms – Sylvain Corbeil, Nancy Grant / Maxime Giroux),
  • La passion d’Augustine de Léa Pool (Lyla Films – Lyse Lafontaine, François Tremblay) et
  • Turbo Kid de Anouk Whissell, François Simard, Yoann-Karl Whissell (EMAfilms – Anne-Marie Gélinas, Benoît Beaulieu / T&A – Anthony Timpson, Tim Riley).

Le choix du lauréat sera déterminé en fonction de la carrière des cinq films finalistes, de leur sortie jusqu’au 1er mars de l’année du gala. Les informations relatives à la carrière des films sont fournies par les producteurs.

POUR VOIR OU REVOIR LES FILMS DE L’ANNÉE : LES RENDEZ-VOUS DU CINÉMA QUÉBÉCOIS
Québec Cinéma tient à souligner que les films en nomination seront projetés sur grand écran en présence de leurs artistes et artisans dans le cadre de la 34e édition des Rendez-vous du cinéma québécois, qui se tiendra à Montréal du 18 au 27 février prochain. La série Rendez-vous avec les Jutra mettra en lumière les cinq films finalistes de la catégorie Meilleur film.

Les membres votants et le public de partout à travers la province pourront aussi faire le plein de cinéma québécois grâce à la programmation « 4 écrans » du festival (télé, Web, tablette, mobile). Tous les détails seront dévoilés à la conférence de presse des Rendez-vous du cinéma québécois le 3 février prochain.

 

Cette grande fête du cinéma québécois, animée par Pénélope McQuade et Stéphane Bellavance, sera diffusée sur ICI Radio-Canada Télé en direct du Monument-National le dimanche 20 mars prochain à 20 h. Le Tapis rouge sera diffusé sur ICI Radio-Canada Télé dès 19 h 30. L’Après-Gala, d’une durée d’une heure, sera d’abord diffusé sur ICI ARTV immédiatement après le gala et en rediffusion sur ICI Radio-Canada Télé après le Téléjournal.

 La 18e Soirée des Jutra sera de plus rediffusée par TV5 Monde dans tous les pays affiliés, touchant ainsi un immense public ici et ailleurs.

 https://www.facebook.com/QcCinema/?fref=ts

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Cinéma / Événements / Nomination / Prix