fbpx

Gala des prix Écrans canadiens 2016

Pas beaucoup de «bonbons» pour le talent québécois!

Le mot de Jean-Pierre Tadros ce matin aux abonnés de CTVM.info

 

Il faut tout de suite vous dire qu’hier soir, à la surprise générale, les prix Écrans canadiens ont été renommés. Était-ce un ballon d’essai ? On m’assure que non, juste une farce du maître de cérémonie, l’humoriste Norm Macdonald; une farce qui a fait mouche, et que les lauréats ont adoptée avec un malin plaisir.

Il faut dire qu’il avait bien choisi son nom : les Candy, faisant référence au regretté comédien canadien John Candy. Mais vous comprenez que passer de Candy à Candies, il n’y avait pas beaucoup à faire pour que tout le monde s’en amuse. Et tous les lauréats ont joué le jeu, avec une pointe d’autodérision. Allons donc avec les Candies.

Sauf que je ne sais pas si en français on doit les appeler… les Bonbons. Ceci dit, notons que le talent québécois n’en tombera pas malade. En effet, peu de «candies» ont été remis à des Québécois.

L’Académie a remis hier soir 39 statuettes à l’occasion de l’Avant-gala et du Gala des prix Écrans canadiens 2016 diffusé en direct sur CBC. L’humoriste Norm Macdonald était à la barre de cette célébration du cinéma et de la télévision d’ici. Parmi les 39 prix Écrans canadiens remis durant la soirée, quatre d’entre eux se sont retrouvés aux mains de Québécois. Et si je fais abstraction de 19-2, les 3 autres n’ont pas eu beaucoup de visibilité en ondes, c’est le moins qu’on puisse dire!

  • ROOM_600px-25pi.png
  • Tremblay_600px-25pi
  • DSC_0991_Jocelyn_30pi
  • MCBeauchamp_600px-25pi

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Cinéma / Événements / Gala / Prix / Télévision