fbpx

8 soirées de projections pour la 2e édition du festival de films féministes de Montréal

8 soirées de projections pour la 2e édition du festival de films féministes de Montréal

Le Festival de films féministes de Montréal fondé en 2017 est fier de vous présenter pour sa deuxième édition qui aura lieu du 5 au 12 mai, huit soirées de projections féministes, soit plus du double de l’offre de l’an dernier.  

Des 300 soumissions reçues, le FFFM a retenu 3 longs métrages documentaires et 38 courts métrages documentaires, de fiction, d’animation ou expérimentaux provenant du Québec, du Canada, mais aussi des États-Unis, du Royaume-Uni, de l’Allemagne, du Brésil, de la France, d’Israël, de la République démocratique du Congo, de la Suède et de la Nouvelle-Zélande. Malgré le fait que nous ne sommes nullement subventionnés, nous avons réussi à obtenir 23 primeurs (2 mondiales, 2 nord-américaines, 12 canadiennes et 7 montréalaises) sur les 41 films qui seront projetés.

La mission du Festival de films féministes de Montréal est de présenter une sélection de courts films et vidéos ainsi que des longs métrages féministes reflétant l’intersectionnalité des luttes. Ces films sont des documentaires, des fictions, des courtes animations et des œuvres expérimentales. Nous souhaitons inspirer, émouvoir et divertir le public tout en représentant une grande variété de féminismes let de féministes afin d’accroître leur visibilité. Le FFFM croit fermement en l’intersectionnalité des luttes et en des personnages puissants qui défient les normes genrées. Bien plus qu’un festival de films de femmes, le FFFM tient à programmer des œuvres portant un message et une signature féministes clairs avec une attention particulière accordée aux cinéastes marginalisé.esracisé.es, autochtones, LGBTQ+, trans et invisibles. Le FFFM tient à être accessible, inclusif et abordable pour toutes et tous, ainsi au lieu de vendre des billets, nous demanderons des contributions volontaires à l’entrée afin d’assurer la pérennité de l’événement, mais surtout de rémunérer les artistes dont les films seront présentés au cours des huit jours et dont le travail trop souvent ignoré par l’industrie cinématographique n’est que trop peu payé.

PROGRAMMATION COMPLÈTE www.facebook.com/FFFMontreal/events

Samedi 5 mai 19 h @ Never Apart (7049 Saint-Urbain)
Féminisme autochtone
Courts métrages sélectionnés par la commissaire inuite Jocelyn Piirainen

Dimanche 6 mai 19 h @ Groupe intervention vidéo (4001 Berri #105)
Être une femme, c’est du sport!
2 courts métrages + 1 long métrage

Girl Unbound (première montréalaise)
2016, États-Unis, 75 min, Erin Heidenreich
Au Waziristan, « l’un des endroits les plus dangereux de la planète », Marie Toorpakai défie les talibans en se déguisant en garçon pour pouvoir pratiquer le sport librement.

Lundi 7 mai 19 h @ Cinéma J.A De Sève (1400 de Maisonneuve ouest)
Long métrage Maman Colonelle
présenté en collaboration avec Cinema Politica

2017, République démocratique du Congo-France, 72 min, Dieudo Hamadi

Honorine est la colonelle chargée de la protection de l’enfance et de la lutte contre les violences sexuelles en République démocratique du Congo. Elle doit faire face à la maltraitance des enfants accusés de sorcellerie par leurs parents, et surtout aux ravages laissés sur les esprits et les corps des femmes par la Guerre des six jours, un conflit sanglant qui opposa en 2000 les armées rwandaises et ougandaises, et dont les civils furent les premières victimes.

Mardi 8 mai  19 h @ Groupe intervention vidéo (4001 Berri #105)
Afroféminisme : courts métrages afroféministes, afro-lesbiens et internationaux

Mercredi 9 mai  19 h @ La Lumière (7080 Rue Alexandra #508)
10 courtes fictions et films expérimentaux 

Jeudi 10 mai  19 h 30 @ Cinéma J.A. de Sève (1400 de Maisonneuve ouest)
7 courts métrages documentaires d’ici et d’ailleurs
 
Vendredi 11 mai 19 h @ Vitrola (4602 Saint-Laurent)
9 courts métrages queer suivis d’une prestation par la DJ Ellise Barbara dès 22 h
 
Samedi 12 mai @ Vitrola (4602 Saint-Laurent)
Soirée de clôture
19 h Projection de trois courts métrages en lien avec la culture du viol
19 h 30 Projection du long métrage Slut or Nut : Diary of a Rape Trial
21 h Remise des prix du public
21 h 30 Show de clôture avec Chârogne et RatchetKill

Slut or Nut: The Diary of a Rape Trial 
(première montréalaise)
2017, États-Unis, 69 min, Kelly Showker * en présence de la réalisatrice
Ce documentaire étant actuellement à l’affiche au prestigieux festival Hot Docs suit une femme victime de viol à qui on a fait le procès en cour. Un film important en cette époque #metoo.

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Cinéma / court métrage / documentaire / Événements / Festival