fbpx

Bourses de l’Académie pour la relève : inscriptions dès le 11 février 2019

Bourses de l’Académie pour la relève : Ouverture des mises en candidature dès le 11 février 2019

L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision au Québec annonce l’ouverture des mises en candidature aux Bourses de l’Académie pour la relève.

Ce programme offrira à des étudiants finissants en cinéma, en télévision et en médias numériques, ainsi qu’à des membres des Premières Nations ou Inuit, la possibilité d’obtenir un stage rémunéré sur une production audiovisuelle.

Dès le 11 février, les finissants des institutions admissibles – l’Université de Montréal, l’Université Concordia, l’Université du Québec à Montréal, L’Inis, l’École nationale de l’humour, le NSI (National Screen Institute) et le programme Art et technologie des médias (ATM) du Cégep de Jonquière – et les membres des Premières Nations ou Inuit – qui répondent aux critères d’admissibilité et qui souhaitent se prévaloir d’une des quatre bourses remises par l’Académie, pourront soumettre leur candidature.

«Nous sommes ravis de réactiver les Bourses de l’Académie pour la relève qui aideront la prochaine génération de créateurs à développer leur talent et leur savoir-faire. Avec ce programme, nous souhaitons faciliter leur intégration à notre industrie tout en leur fournissant des outils concrets.» a déclaré Sophie Deschênes, présidente de l’Académie au Québec.

L’Académie, qui annonçait le retour de son programme en juin dernier, remettra quatre bourses. Trois d’entre elles seront octroyéesà des finissants d’un programme d’études supérieures, spécialisées ou de perfectionnement. Au moins une de ces bourses sera remise à une femme. Une quatrième bourse sera accordée à un membre des Premières Nations ou Inuit. Un jury principalement composé de professionnels de l’industrie sélectionnera les boursiers.

Rappelons qu’au cours des dernières années, près d’une cinquantaine de créateurs du Québec ont bénéficié d’une bourse de l’Académie, et 90 % d’entre eux sont toujours actifs dans l’industrie. On retrouve entre autres le réalisateur, auteur et comédien Guillaume Lambert, la réalisatrice Anne Émond, l’entrepreneur en réalité virtuelle Félix Lajeunesse, le réalisateur et scénariste Simon Lavoie, et la directrice photo Claudine Sauvé pour ne nommer que ceux-ci.

 

Des partenaires d’exception pour soutenir la relève d’ici

Pour financer un tel programme, l’Académie a pu compter sur la générosité de grandes maisons de production, de fonds, d’une institution financière, et d’entreprises de télédiffusion privées : Le Fonds Bell, Téléfilm Canada, KOTV, Bell Média, la Banque Nationale, TVA, DATSIT Sphère, Historia et Séries+. Pour compléter le financement, une partie des profits du Party des 1 000 de l’industrie sera versée aux Bourses de l’Académie pour la relève.

 

Les candidats ont jusqu’au 15 mars 2019 pour soumettre leur dossier. Pour plus d’information concernant les Bourses de l’Académie pour la relève, rendez-vous sur le site Web de l’Académie.

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Avis à l'industrie / Cinéma / Compétition / medias numériques / Télévision