fbpx

Cérémonie de remise de prix du 26e festival de films francophones CINEMANIA 

Cérémonie de remise de prix du 26e festival de films francophones CINEMANIA 

NTRODUCTION par Guilhem Caillard, Directeur général de CINEMANIA

Bonjour à tous. 

CINEMANIA 2020 tire à sa fin et nous avons derrière nous dix-huit belles journées de festivités virtuelles. 

Bien au-delà de nos attentes, vous avez été incroyablement nombreux à suivre les projections offertes en ligne. 

Pour la première fois, notre festival est allé à votre rencontre, chez vous, et d’ailleurs pas seulement à Montréal. 

Beaucoup d’entre vous ont découvert la sélection des quatre coins de la province du Québec, de Sept-Îles à Rimouski, en passant par Gatineau, Rouyn-Noranda, le Saguenay, les Cantons de l’Est. 

Et bien au-delà, CINEMANIA compte désormais de nouveaux adeptes à travers le reste du Canada, à Vancouver, Toronto, Winnipeg, Moncton, Halifax.

C’est, je crois, ce qu’il faudra retenir de cette situation complexe à laquelle nous faisons tous face : la crise sanitaire a exacerbé le besoin de culture, de divertissement, l’appétit pour un cinéma différent, la nécessité de découvrir et de défendre les films d’expression française. 

Alors un grand bravo et un grand merci aux spectateurs de CINEMANIA en ligne. 

Soyez les bienvenus à cette cérémonie de remise des prix de la 26e édition. 

PRIX AQCC-NESPRESSO MEILLEUR COURT-MÉTRAGE
Anne de Marchis, Directrice des communications de CINEMANIA

 

Pour commencer, le Festival de films CINEMANIA est heureux de remettre, pour la toute première fois de son histoire, une récompense à un court-métrage. 

En plus d’un hommage inédit au Festival REGARD, notre sélection compétitive était cette année composée de 26 titres issus de 6 pays francophones : le Maroc, la Belgique, le Luxembourg, le Sénégal, le Canada et la France. 

Vous avez été nombreux à vous plonger dans les 5 programmes que nous avons réunis selon des thèmes variés comme : la jeunesse et ses aspirations, des parcours initiatiques, des portraits atypiques. 

Le jury était composé de trois journalistes membres de l’Association Québécoise des Critiques de Cinéma, l’AQCC : Ambre Sachet, de la revue Ciné-Bulles; Jason Béliveau, de la revue Séquences; et Paul Landriau, fondateur de Points de Vues. 

Le prix correspond à une bourse de 1,500.00 CAD remise en argent par le Festival au réalisateur du film, pour le développement de son prochain projet.

Ce montant est en partie rendu possible grâce à la contribution de notre partenaire officiel : Nespresso Canada. Un grand merci.   

Sans plus tarder, je laisse la parole au Président du Jury qui va remettre le Prix du meilleur court-métrage AQCC-Nespresso. 

Paul Landriau, Critique, Président du Jury AQCC-Nespresso

« Que l’on soit familier ou non avec la communauté marginale dépeinte dans ce film, trop souvent la cible de jugements hâtifs, son récit diaboliquement efficace nous fait vivre une gamme d’émotions allant du rire à l’effroi, grâce à sa construction narrative exemplaire et la patience de sa mise en scène. 

Son protagoniste angoissé devient l’avatar du spectateur, lentement mais sûrement happé par l’énergie magnétique de l’acteur Pier-Luc Brillant, qui n’aura jamais été aussi captivant. 

Pour toutes ces raisons et pour son amour du cinéma en tant qu’art qui passe par la puissance de l’image et du son, le jury AQCC-Nespresso est très fier de remettre son prix à LANDGRAVES, réalisé par Jean-François Leblanc et scénarisé par Alexandre Auger. » 

Récipiendaire : Jean-François Leblanc, Réalisateur (Québec), auteur de LANDGRAVES.
JURY JEUNESSE FRANCOPHONE
Anne de Marchis :

Depuis désormais quatre ans, CINEMANIA est fier d’accueillir son Jury Jeunesse Francophone composé de jeunes professionnels issus de plusieurs pays de la francophonie internationale. 

Et ce jury a une présidente : après Sophie Desmarais en 2018, Guillaume Lambert en 2019, nous sommes fiers et heureux de compter sur la participation de la comédienne et réalisatrice québécoise Juliette Gosselin.

 Juliette Gosselin, Actrice & Réalisatrice
Présidente du Jury Jeunesse francophone

Chers amis, bonjour à tous. 

C’est un réel honneur pour moi d’avoir participé à cette édition virtuelle du Festival de films CINEMANIA : d’abord en tant que spectatrice, et ensuite comme Présidente du Jury Jeunesse Francophone. 

Par les temps qui courent, je crois que nous avons plus que jamais besoin de renforcer le sentiment d’appartenance culturelle qui est porté et défendu par CINEMANIA, selon moi un festival essentiel au rayonnement du cinéma francophone. 

Grâce à ce grand rendez-vous québécois, les spectateurs ont pu découvrir des œuvres issues d’une quinzaine de pays différents, et à travers elles des cinéastes de la relève comme des personnalités établies. 

Un grand merci au Festival pour avoir illuminé notre mois de novembre ! 

Pandémie oblige, notre Jury était virtuellement composé de 10 professionnels avec qui j’ai pu partager des moments forts, même à distance. Nos délibérations, ayant au total duré près de quatre heures, ont amené des discussions passionnantes, avec des échanges de points de vue enrichissants qui demeureront gravés dans ma mémoire. 

Merci à mes collègues pour leur générosité, leur bonne humeur, leur professionnalisme et surtout leur engouement. 

Le jury était composé de : 

  • L’acteur français Théo Augier,
  • La cinéaste Justine Beaulieu Poudrier qui nous de Colombie-Britannique,
  • La cinéaste québécoise Yousra Benziane, 
  • Le cinéaste et directeur de festival français, Quentin Delcourt, 
  • Le producteur français Antoine Le Carpentier, 
  • Le cinéaste québécois Pascal Plante,
  • L’actrice québécoise Nahéma Ricci,
  • La comédienne de théâtre et danseuse Mélissa Sirol, du Québec
  • L’acteur luxembourgeois Jules Waringo.

PRIX RAYONNEMENT
MEILLEUR LONG-MÉTRAGE QUÉBÉCOIS OU EN CO-PRODUCTION
Anne de Marchis :

Tandis que l’industrie du cinéma québécois a traversé des mois difficiles en 2020, CINEMANIA a souhaité démontrer sa solidarité et apporter sa pierre à l’édifice pour continuer à faire rayonner le cinéma d’ici. 

C’est pourquoi nous avons créé le Prix du Rayonnement pour le Meilleur Long-Métrage québécois ou en coproduction, rendu possible grâce au généreux soutien de l’entrepreneur Michel Trudel, Fondateur de la Mel’s Cité du Cinéma et des Locations Michel Trudel. Les titres éligibles sont : 

  • L’ÉTAT SAUVAGE de David Perrault
  • LA FACE CACHÉE DU BAKLAVA de Maryanne Zéhil
  • FLASHWOOD de Jean-Carl Boucher
  • JE M’APPELLE HUMAIN de Kim O’Bomsawin 
  • LA NUIT DES ROIS de Philippe Lacôte 
  • VACARME de Neegan Trudel 

Une bourse de 2,500.00 $ sera remise au distributeur canadien du lauréat afin de contribuer au rayonnement national du film gagnant. 

Sans plus tarder, je laisse la parole à Monsieur Michel Trudel. 

Michel Trudel, Fondateur de Mel’s Cité du Cinéma et Locations Michel Trudel

Bonjour. Lorsque CINEMANIA m’a proposé d’être associé à la création d’un nouveau prix, et particulièrement à une distinction consacrée au cinéma d’ici, j’ai accepté avec grand plaisir. 

C’est pour moi un honneur de supporter le cinéma québécois. 

Depuis quelques années, nos artisans sont de plus en plus présents au sein de ce festival incontournable qui gagne sans cesse en popularité.  

Cette présence québécoise à CINEMANIA, le plus important festival de films francophones au Canada, participe aussi au rayonnement du Québec à l’échelle de la grande francophonie internationale. 

Personnellement je m’en réjouis. 

Je voudrais saluer mon ami, Pierre Roy, Président du Conseil d’administration de CINEMANIA, et toute l’équipe du Festival que je remercie pour leurs efforts continuels. 

Toutes mes félicitations au gagnant, et en particulier au distributeur canadien de ce film : par les temps qui courent, je crois qu’il faut redoubler d’efforts pour continuer à assurer la circulation et le rayonnement de nos films auprès des québécoises et des québécois. 

Bravo, et bonne continuation. 

Quentin Delcourt, Cinéaste (France)
Membre du Jury Jeunesse francophone

« Pour sa grande maîtrise formelle de l’image et du son; pour avoir su nous rallier derrière le pouvoir millénaire des histoires qu’on se raconte – de Shakespeare aux mille et une nuits en passant par La Cité de Dieu – et pour l’époustouflante performance d’acteur centrale qui ancre ce récit libre et surprenant, le Prix Rayonnement du meilleur long-métrage québécois ou en co-production est décerné à : LA NUIT DES ROIS de Philippe Lacôte.« 

Récipiendaire : Armand Lafond, Distributeur, Axia Films (Québec), Distributeur de LA NUIT DES ROIS.

PRIX VISAGES DE LA FRANCOPHONIE TV5
Guilhem Caillard :

Et maintenant, la compétition Visages de la francophonie. 

Les films éligibles ont été choisis pour ce qu’ils racontent sur la grande Francophonie d’aujourd’hui, les préoccupations politiques, sociales et l’histoire contemporaine des pays dans lesquels se situe l’action.

Figurent dans la compétition : 

  • A GOOD MAN de Marie-Castille Mention-Schaar 
  • FILLES DE JOIE de Frédéric Fonteyne et Anne Paulicevich 
  • JE M’APPELLE HUMAIN de Kim O’Bomsawin 
  • JOSEP de Aurel
  • LA NUIT DES ROIS de Philippe Lacôte 
  • MICA de Ismael Ferroukhi 
  • NOTRE-DAME-DU-NIL de Atiq Rahimi 
  • QU’UN SANG IMPUR de Abdel Raouf Dafri 
  • SI LE VENT TOMBE de Nora Martirosyan 
  • VACARME de Neegan Trudel 

MENTION SPÉCIALE DU JURY

 Yousra Benziane, Cinéaste (Québec)
Membre du Jury Jeunesse francophone

Avant de remettre le prix principal, notre jury a décidé de décerner une mention spéciale. 

« Un premier rendez-vous avec une réalisatrice qui a bataillé de nombreuses années avant de pouvoir dire le mot “action” et qui a su nous emporter par la narration de son récit ; 

un premier rendez-vous avec un territoire complexe qui résonne encore plus fort en raison du conflit actuel; 

un premier rendez-vous avec un aéroport sans avion ni passager… 

Pour toutes ces enrichissantes premières fois, nous souhaitons remettre une Mention spéciale à : SI LE VENT TOMBE de Nora Martirosyan. »

Récipiendaire : Nora Martirosyan, Cinéaste (Arménie, France), Réalisatrice de SI LE VENT TOMBE. 

PRIX VISAGES DE LA FRANCOPHONIE TV5 – MEILLEUR FILM
Juliette Gosselin :

Et maintenant, le grand moment. 

« Film percutant et lumineux qui n’a laissé personne indifférent. 

Pour les enjeux de francophonie on-ne-peut-plus pertinents et fondamentaux, pour la réconciliation et la réflexion proposées par le sujet et par la mise en scène, pour le regard amoureux de la cinéaste sur le territoire, et, avant tout, pour la mémoire, nous remettons le prix « Visages de la francophonie TV5 » à JE M’APPELLE HUMAIN de Kim O’Bomsawin. 

Dans le film, Joséphine Bacon dit, au sujet des aînés : « On a besoin d’eux, pour nos enfants, pour qu’ils leur racontent le début du monde. » 

Nous, nous croyons que nous avons aussi besoin de ce film. »

Récipiendaire : Kim O’Bomsawin, Cinéaste (Québec), Réalisatrice de JE M’APPELLE HUMAIN. 

 

CONCLUSION

Prise de parole par : Guilhem Caillard

Un très grand merci à nos deux jurys de la 26e édition. 

Ce palmarès est vraiment exceptionnel, et je dois dire très en phase avec la raison d’être francophone de CINEMANIA. Félicitations aux gagnants. 

Et merci à vous toutes et tous, les spectateurs, de nous avoir suivis. 

Votre ferveur et vous enthousiasme nous conduisent déjà vers l’automne 2021, et je l’espère ici même, au Cinéma Impérial de Montréal, ainsi que dans nos salles partenaires. 

Mais d’ici là, nous vous offrons un petit cadeau, puisque CINEMANIA ajoute deux journées supplémentaires ! Dès lundi 23 novembre, et jusqu’à mardi soir, vous allez avoir la chance de découvrir ou de revoir les films récompensés aujourd’hui. 

Alors il ne me reste plus qu’à vous donner rendez-vous en ligne, sur festivalcinemania.com, où que vous soyez au Canada. 

Bonne fin de festival, et surtout, prenez soin de vous. 

 

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Cinéma / Festival / Prix