fbpx

Cinéma VR : Narrations noires à l’affiche du Centre PHI du 18 février au 5 avril 2020

Cinéma VR: Narrations noires

Phi invite le spectateur à parcourir l’Afrique par le prisme de ses enjeux passés, présents et futurs. Un voyage aussi enchanteur que déconcertant, fait de souffrances, d’espoirs, de questionnements et de rêves.

Quatre films, quatre panoramas africains. Qu’il s’agisse d’événements historiques ou de bouleversements climatiques, que ce soit dans la brousse ou dans la ferveur de la ville, Phi offre une vision de l’Afrique dans ce qu’elle porte de plus terrible et de grandiose. En marge du Mois de l’Histoire des Noirs, la cinquième édition du Cinéma VR de Phi présente Narrations noires.

Œuvres au programme

Joel Kachi Benson – Daughters of Chibok
*Présentée en anglais
*Première canadienne

Le 14 avril 2014, la petite bourgade agricole de Chibok, dans le Nord-Est du Nigéria, est mise de l’avant sur la scène mondiale. Le groupuscule terroriste Boko Haram a assailli la ville et a enlevé 276 adolescentes de leurs dortoirs d’écoles. Daughters of Chibok aborde les conséquences de l’enlèvement et explore les questions universelles du genre et du droit à l’éducation. Joel Kachi Benson est le premier Africain à gagner un prix à la Biennale de Venise.

*Lauréat de la Meilleure histoire en réalité virtuelle à la 76e édition du La Biennale de Venise 2019

Nyasha Kadandara – Le Lac
*Présentée en anglais
*Première canadienne

En 2015, Nyasha Kadandara a dirigé le documentaire primé Through the Fire sur la dépendance aux drogues. Le Lac est un paysage onirique où le liquide se transforme en poussière. L’oasis du Sahel (le lac Tchad) n’est plus ce qu’elle était. 90% de son eau a disparu, la laissant appauvrie, interdite, apeurée et fébrile. Les changements climatiques ont rendu vulnérables les millions de personnes qui en dépendent et ont donné libre cours aux menaces des insurgents de Boko Haram. Par ce documentaire immersif, partagez les vies de Mahamat, pasteur autrefois nomade, et Nassuri, réfugié devenu pêcheur, alors que le lac lui-même espère les voir survivre parmi ses étangs éparpillés.

*Lauréat du Prix de la Meilleure Narration Numérique au Sheffield Doc/Fest 2019

Jumoke Sanwo – Lagos at Large
*Présentée en anglais
*Première canadienne

Ayant présenté plusieurs projets dans de grandes villes artistiques telles que Berlin, New York ou Venise, Jumoke Sanwo nous présente cette fois-ci un essai poétique et d’amour difficile. Lagos at Large est un hommage rendu au Nigeria par la poétesse Njideka, fille de la diaspora vivant en Autriche. Un court métrage sous forme de collage lyrique en courts segments, à travers le bruit et le chaos urbain, rendu pressant, réel, par la magie de la réalité virtuelle.

Fabiano Mixo – Children Do Not Play War
*Présentée en anglais
*Première canadienne

Durant les dernières années, le travail de Fabiano Mixo a été exposé dans des festivals de renom comme le festival de film de Tribeca et le festival international de film de Sao Paolo. Dans Children Do Not Play War, Aloyo, jeune Ougandaise de douze ans, raconte l’histoire du retour des enfants après la guerre. Depuis 1986, le nord de l’Ouganda est le théâtre de conflits constants dûs à la présence des forces de rébellion de l’Armée de résistance du Seigneur. Plus de 75 000 enfants ont été enlevés et forcés à passer une partie de leur jeunesse en tant que soldats dans la brousse. Suivez Aloyo tandis qu’elle joue à faire la guerre, une simulation d’autant plus dure qu’elle rappelle la réalité. Elle avance dans les champs ouverts et dans la forêt, où résonnent encore comme des fantômes les échanges de coups de feu, et à travers des villages en ruines et pourtant regorgeant de vie, tandis qu’elle se remémore les histoires d’enfants emportés par la guerre.

*Lauréat du prix VR Social Impact

Crédits photo: Carlos Alves (Children Do Not Play War)
Tous les détails et billets au centre-phi.com

 

PHI

Fondé et dirigé par Phoebe Greenberg à Montréal, Phi est un pôle artistique multidisciplinaire situé au croisement de l’art, du film, de la musique, du design et de la technologie. Tourné vers l’art et les publics de demain, l’organisme couvre le spectre des idées radicales en misant sur l’expérience collective, la responsabilité sociale et la participation de l’auditoire.

Phi englobe le Centre Phi, le Studio Phi, des programmes d’artistes en résidence et la Fondation Phi pour l’art contemporain. Grâce à une programmation éclectique et une prédilection pour la création de contenu, Phi favorise les rencontres imprévues entre artistes et publics.

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Cinéma / Réalité virtuelle