fbpx

FCVQ – Dévoilement des lauréats 2020

Le Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ) 2020 couronne ses lauréats

Le Festival de cinéma de la ville de Québec, présenté par Québecor et alimenté par Restos Plaisirs, dévoile les grands gagnants de sa compétition 2020. La grande fête des cinémaS à Québec s’est déroulée du 16 au 20 septembre derniers.

 

LES PRIX

Grand Prix Compétition – Long métrage

La tâche ardue, mais nécessaire, de choisir parmi les dix longs métrages en compétition revenait cette année aux jurés Anne Émond (réalisatrice et scénariste), Jacques Leblanc (comédien) et Geneviève Boivin-Roussin (comédienne) : « Le Grand Prix de la Compétition – Long Métrage du FCVQ 2020 est attribué à l’unanimité à La Déesse des mouches à feu, d’Anaïs Barbeau-Lavalette. Un film fougueux, à fleur de peau, sensoriel. Pour ses interprétations exceptionnelles, pour cette charge de vie bouleversante et inspirante. Une réalisation magique, enveloppante et profondément humaine. Bravo à Anaïs, Geneviève Pettersen et Catherine Léger et à toute l’équipe pour votre oeuvre ! »

Les jurés ont tenu à attribuer aussi une mention spéciale à Joséphine Bacon dans Je m’appelle humain  : « Pour l’inspiration de l’âme de la poétesse Joséphine Bacon. Pour la grandeur du coeur, pour la beauté et la simplicité des mots. »

 

Prix de la critique AQCC – premier long métrage

Une nouveauté cette année, le prix de l’Association québécoise des critiques de cinéma comptait sur un Jury composé de membres de l’Association, soit Louis-Paul Rioux, Claire-Amélie Martinant et Olivier Bouchard : « Pour son brillant mélange de réalisme et de poésie dans sa mise en scène, pour la présence magnétique et le jeu nuancé du comédien principal, pour son traitement intelligent d’un thème brûlant d’actualité, le jury AQCC du premier film décerne son prix à Baamum Nafi, de Mamadou Dia. »

Prix Jury collégial

Le Jury collégial, présidé par Dominique Legendre, enseignant au Cégep Lévis-Lauzon, a décerné son prix à deux longs métrages ex aequo, soit Je m’appelle humain de Kim O’Bomsawin « pour la richesse de son contenu et la sensibilité de son assemblage » et Sweet Thing de Alexandre Rockwell « pour la direction artistique et le jeu des acteurs ».  Le jury a également souligné par une mention le film Énorme de Sophie Letourneur « pour l’originalité de son scénario et de ses personnages ainsi que le jeu des acteurs ».

 

  • SweetThing1
  • Enorme2

 

Grand Prix Compétition Internationale – Court métrage

Les jurés Sophie Nélisse (comédienne), Vincent Biron (directeur de la photographie et réalisateur) et Annie Saint-Pierre (réalisatrice et scénariste) devaient quant à eux choisir parmi les œuvres en lice pour le Grand Prix Compétition Internationale – Court métrage. Leur choix s’est unanimement arrêté sur Olla de Ariane Lebed : « Pour la justesse de sa direction d’acteur, la précision et l’aspect ludique de sa mise en scène, son humour subversif et la force subtile de son propos féministe. »

Ils ont également attribué une mention à Die Tinte trocknet nicht de Felix Herrman : « Pour sa plongée dans un univers féminin intime rarement exposé et la mixité de sa forme, singulière et ingénieusement cinématographique. »

  • OLLA_2
  • OLLA

Bourse à la Création des Cinéastes de Québec

Les membres du Jury court métrage avaient un 2e prix à remettre, soit la Bourse à la Création des Cinéastes de Québec. « Ayant particulièrement été marqués par deux oeuvres en qui se démarquaient autant par leur qualité que leur grande différence de style et de ton, le jury a décidé d’attribuer le prix ex aequeo. Pour sa proposition généreuse et organique d’un univers cru, son jeu engageant et ses expérimentations formelles nous entraînant dans un Québec hors clichés, nous saluons Vie de rêve, de Vincent Paquette.

  • VieDeReve1
  • VieDeReve2

Pour la surprenante profondeur de sa réflexion sur une modernité capitaliste aliénante, la simplicité efficace de sa réalisation et son interprétation à l’humour assumé, nous remettons également le prix à Sous Pression, de David Labrecque. »

 

Les prix du public long et court métrage seront dévoilés sur le Facebook du FCVQ dès que les résultats seront connus.

« Nous avons eu la chance d’entrer en contact avec notre public de la manière la plus pertinente et stimulante qui soit. Nous sommes ravis d’avoir vu éclore partout à travers la province des petits FCVQ dans la bulle de chaque ménage de nos cinéphiles. Ce qui ajoute une immense couche de positivisme sur cette année exceptionnelle », a conclu Ian Gailer, directeur du FCVQ.

Ian Gailer, Laura Rohard, directrice de la programmation, ainsi que toute l’équipe de la grande fête des cinémaS à Québec tiennent à féliciter l’ensemble des lauréats, ainsi qu’à remercier tous les participants de cette édition 2020.

Photo : Photobox Studio

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Cinéma / court métrage / Festival / Nomination / Prix