fbpx

Hommage à Jean Bissonnette à Radio-Canada

 HOMMAGE À JEAN BISSONNETTE, PILLIER DE LA TÉLÉ ET DE LA CULTURE D’ICI

 

Jean Bissonnette, l’une des figures marquantes de l’histoire de la Télévision de Radio-Canada et de la culture québécoise depuis les années 50, est décédé hier à l’âge de 81 ans.

 

Le vice-président principal de Radio-Canada Louis Lalande lui a ainsi rendu hommage : « Toute la grande famille de Radio-Canada est profondément attristée par le décès de Jean Bissonnette et se joint à moi pour souhaiter à ses proches nos plus sincères condoléances. Jean Bissonnette a contribué à faire de la télé publique un des principaux moteurs de notre show-business. Il a joué un rôle de premier plan tant comme réalisateur d’émissions de variétés marquantes des années 50 aux années 80 que comme cofondateur et producteur d’Avanti Ciné Vidéo, qui est à l’origine de succès colossaux à Radio-Canada tels La petite vie et Un gars une fille. En outre, tous ceux qui ont eu le privilège de le côtoyer ont pu apprécier sa passion pour les artistes, son flair infaillible et sa grande générosité. »

 

UNE CARRIÈRE EXCEPTIONNELLE À RETRACER

 

Sur ICI Radio-Canada Télé, on pourra revoir le documentaire LE SHOW-BUSINESS QUÉBÉCOIS : DU BIG BANG À AUJOURD’HUI, dans lequel Jean Bissonnette évoque sa carrière au cœur de notre télé et du monde de la culture et des variétés, enrichi de séquences d’archives judicieusement choisies. Cette émission sera rediffusée sur ICI Radio-Canada Télé dimanche prochain, le 3 avril à 22 h 50, après Tout le monde en parle et Le Téléjournal.

La série radiophonique en cinq épisodes CINQ ÉTOILES ET UN VISIONNAIRE, animée par Rebecca Makonnen en 2011 sur ICI Radio-Canada Première, sera mise en ligne dès aujourd’hui sur Première PLUS. À travers la carrière de cinq personnalités marquantes, Jean-Pierre Ferland, Dominique Michel, Lise Payette, Claude Meunier et Guy A. Lepage, et des émissions auxquelles elles sont associées, la série retrace une partie de l’histoire de Radio-Canada et du succès de ses rendez-vous populaires qui ont fait sa fierté. Les cinq vedettes ont eu pour mentor une même personne, un véritable visionnaire : le réalisateur et producteur Jean Bissonnette, dont les souvenirs et les commentaires parsèment chacun des épisodes.

Appartenant à cette génération de jeunes pionniers qui ont fait naître la télé dans les années 50, il réalise concurremment Music Hall (1955-1962) et Au p’tit café (1956-1961). La première, animée principalement par Michelle Tisseyre, est le rendez-vous des plus grands noms de la chanson. La deuxième met en vedette la toute jeune Dominique Michel, Pierre Thériault et le caricaturiste Normand Hudon. C’est le rendez-vous par excellence de l’humour. C’est dans le cadre de cette émission que seront diffusées les premières revues satiriques de fin d’année, ancêtres des Bye Bye. Dans ce registre, Jean Bissonnette réalise aussi la populaire série Les Couche-tard, mettant en vedette Roger Baulu et Jacques Normand et signe trois des premiers Bye Bye (70, 71 et 76). De 1966 à 1971, il réalise la populaire comédie Moi et l’autre mettant en vedette Dominique Michel et Denise Filiatrault et, de 1971 à 1974, le talk-show Appelez-moi Lise avec Lise Payette. Au début des années 80, il porte à la télévision Les Ha! Ha! animée par Ding et Dong. Jean Bissonnette a également contribué à l’essor de nos artistes en tant que coordonnateur d’émissions de variétés de Radio-Canada. Parallèlement à sa carrière à la télé, Jean Bissonnette met en scène les spectacles des géants de la chanson : Gilles Vigneault, Diane Dufresne, Céline Dion, Jean-Pierre Ferland, Roch Voisine entre autres.

Jean Bissonnette reste au cœur de la vie artistique après sa retraite de Radio-Canada comme cofondateur d’Avanti Ciné-Vidéo. Il produit deux des plus grands succès de cette maison à Radio-Canada : La petite vie et Un gars une fille, dont le concept a fait fureur non seulement au Canada mais un peu partout dans le monde.

Officier de l’Ordre du Canada et Officier de l’Ordre national du Québec, Jean Bissonnette recevait l’automne dernier le Prix Guy-Mauffette en reconnaissance de son apport exceptionnel à la culture d’ici.

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Cinéma / Télévision