fbpx

« Il pleuvait des oiseaux » est le titre le plus recherché de l’année dans Où voir ça

« Il pleuvait des oiseaux », le titre le plus recherché de l’année dans Où voir ça

Au terme de sa première année d’opération, l’outil de recherche sur le cinéma lancé par Mediafilm dévoile ses premiers résultats

Mis en ligne en février 2019, Où voir ça (ouvoir.ca), qui guide les spectateurs à travers l’offre-cinéma, toutes fenêtres de diffusion confondues (salles, plateformes numériques, télévision traditionnelle), a rejoint 230 000 utilisateurs et généré plus de 600 000 recherches.

Un an après sa mise en ligne, l’analyse des données annuelles de l’outil de recherche Où voir ça permet de confirmer l’intérêt des Québécois pour les longs métrages d’ici. Voici quelques résultats de l’analyse des données :

Il pleuvait des oiseaux, de la Québécoise Louise Archambault, arrive en tête de liste des films les plus recherchés dans Où voir ça. Ceci confirme l’engouement des Québécois pour cette adaptation du roman de Jocelyne Saucier, mettant en vedette la regrettée Andrée Lachapelle.

Le top 10 de Où voir ça confirme lui aussi le grand intérêt du public québécois pour son cinéma national, puisque la moitié des titres qui le compose sont québécois.

Dans l’ordre, ce sont:

  • Il pleuvait des oiseaux, de Louise Archambault (Québec)
  • Parasite, de Bong Jon-ho (Corée du Sud)
  • Joker, de Todd Philips (États-Unis)
  • Avengers – Phase finale d’Anthony et Joe Russo (États-Unis),
  • Menteur, d’Émile Gaudreault (Québec)
  • La femme de mon frère, de Monia Chokri (Québec)
  • 1917, de Sam Mendes (Grande-Bretagne)
  • The Irishman, de Martin Scorsese (États-Unis)
  • 1991, de Ricardo Trogi (Québec)
  • Antigone, de Sophie Deraspe (Québec)

Pour sa part, le top 100 de Où voir ça compte pas moins de 32 longs métrages québécois, soit 31 œuvres de fiction et un seul documentaire : Tenir tête, de Mathieu Arsenault, qui occupe le 57e rang du classement.

Cette première année d’exploitation de l’outil de recherche nous permet également de faire plusieurs observations éclairantes sur l’intérêt et la demande des spectateurs de cinéma au Québec. En voici quelques-unes :

Entre la salle et le salon

Au nombre des 20 titres les plus recherchés durant la période des Fêtes (du 20 décembre au 5 janvier), neuf étaient disponibles uniquement sur les plateformes, neuf étaient disponibles uniquement en salles et deux étaient disponibles simultanément sur les deux (Il pleuvait des oiseaux et Joker).

Éternelle Valérie

À la fin de 2019, la restauration du classique Valérie par Éléphant, mémoire du cinéma québécois, a généré un bel enthousiasme médiatique. Le classique polisson de Denis Héroux a aussi fait l’objet d’un portrait de sa vedette Danielle Ouimet diffusé sur ARTV et Tou.tv, ce qui a contribué à le hisser en 20e place du palmarès. Ce qui en fait le classique le plus populaire du top 100.

Les « vieux films »

Preuve que les plateformes et la télévision entretiennent la cinéphilie des Québécois, le top 100 de Où voir ça compte dix autres « vieux » films, soit Tous les matins du monde (35e position), La servante écarlate (44e), Mon oncle Antoine (52e), 2001, l’odyssée de l’espace (65e), Le dîner de cons (74e) , Pulp Fiction (78e), La liste de Schindler (88e), Slap-Shot (93e), Le Père Noël est une ordure (96e) et Il était une fois dans l’Ouest (98e).

Oscar et prédictions

Quel film remportera dimanche prochain l’oscar du meilleur film? Les neuf candidats au titre figurent dans le top 100 de Où voir ça. Et si l’intérêt des usagers s’accorde avec le goût des membres votants de l’Académie américaine des arts et des sciences, c’est Parasite qui devrait l’emporter. Les voici dans l’ordre…

  • Parasite (2e place)
  • Joker (3e place)
  • 1917 (7e place)
  • Irishman (8e place)
  • Il était une fois à Hollywood (11e place)
  • Marriage Story (22e place)
  • Jojo Rabbit (40e place)
  • Ford Ferrari (72e place)
  • Les quatre filles du Docteur March (90e place)

18 053 : C’est le nombre de longs métrages trouvés par les usagers de Où voir ça durant sa première année en ligne. Où voir ça est propulsé par la base de données de Mediafilm, qui contient plus de 75 000 fiches de films écrites et répertoriées par des spécialistes du cinéma.

Plateformes

Dans l’ordre d’importance, la liste des plateformes de visionnement en ligne les plus populaires dans Où voir ça s’établit comme suit :

  1. Youtube;
  2. illico;
  3. iTunes;
  4. GooglePlay;
  5. Netflix;
  6. Tou.tv;
  7. Vimeo;
  8. Cinépop Go;
  9. Super Écran Go;
  10. Club illico.

*Cette liste ne comprend que les plateformes numériques qui sont connectées à ce jour à Où voir ça.

58% : Durant sa première année d’exploitation, l’outil de recherche Où voir ça s’est implanté sur tout le territoire du Québec. Les statistiques de fréquentation de l’outil démontrent en effet que 58% des usagers provenaient de l’extérieur de la grande région métropolitaine contre 42% pour celle-ci. Cette répartition équitable, du point de vue démographique, confirme l’universalité du besoin, par les spectateurs de cinéma, d’un outil de recherche simple et efficace, à la grandeur de la province.

Les partenaires :

La plateforme OÙ VOIR ÇA a été entièrement financée par la SODEC, puis rendue possible grâce aux ressources de Mediafilm et à l’expertise en design et technologie de Sednove. L’étape de la commercialisation et promotion de l’outil a pour sa part été financée par la SODEC, avec le soutien additionnel de Téléfilm Canada et de PME-MTL.

À propos de Mediafilm :

Mediafilm, division de Communications et Société, a pour mission de promouvoir le cinéma de qualité et le développement du sens critique des spectateurs de cinéma du Québec. À ce titre, il est le premier producteur de contenu en français sur le cinéma en Amérique du Nord. Sa base de données contient les fiches de plus de 75,000 films et fournit en contenus et services une grande variété de médias, institutions d’enseignement et partenaires de l’industrie du cinéma. Son activité CinÉcole, qui en est à sa dixième saison, sensibilise les jeunes du secondaire au cinéma de qualité sur grand écran en organisant des projections dans les salles à l’échelle de la province. Lancé en 2019, son site ouvoir.ca permet au grand public québécois de trouver tous les films, sur tous les écrans, au moyen d’un outil web ludique, offert en partage aux médias du Québec.

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Cinéma / Web