fbpx

La belle vie avec Go-Van, vivre autrement en toute simplicité

Unis TV diffusera La belle vie avec Go-Van à 20 h dès le 27 février 2020.

Produite par Urbania, réalisée par Émilie Ricard Harvey et Ariane Moisan, la série documentaire de 13 épisodes sera également disponible en ligne.

À bord de sa maison roulante, Julien Roussin Côté, fondateur de Go-Van, sillonne l’est du Canada à la recherche de gens qui vivent pleinement tout en possédant moins. Il y a 6 ans, il a lui-même tout quitté pour vivre à temps plein dans sa van. Curieux et en quête de rencontres humaines, Julien échange avec ceux qui ont quitté la routine du « métro, boulot, dodo » pour suivre leur propre route et réaliser leurs rêves.

De quoi avons-nous réellement besoin pour être heureux?

Dans chaque épisode, Julien découvre les histoires inspirantes et les nouveaux modes de vie d’individus, de couples, de familles et de communautés. Marie, Jacob, Beige, Robin, Jessie et tous les autres sont fiers d’accueillir Julien et de lui ouvrir la porte de leur demeure et de leur quotidien. Comment vivent-ils? Quelles sont leurs motivations? Quels sont leurs défis?

Mi-nomades, mi-sédentaires, ils ont presque tout vendu : maison, voiture, meubles. Ils ont changé complètement de vie et opté pour une résidence alternative : une mini-maison, un bateau, une maison sous terre, un géonef, une van… Loin du confort du 21e siècle, ils font le pari de vivre autrement pour des raisons humaines, sociales, économiques, éthiques, familiales, politiques ou environnementales.

Qui est Julien Roussin Côté?

Remettre en question son mode de vie, Julien Roussin Côté n’y a pas seulement pensé, il l’a fait. Quelques mois après avoir acheté un condo dans Rosemont, il a tout quitté pour habiter littéra­lement dans son camion. Depuis qu’il vit à temps plein dans sa van, il a décidé de lancer une plateforme couvrant tous les aspects de la communauté van life : Go-Van, une référence pour tous les vanlifers et ceux qui rêvent de le devenir. Auteur du livre Vie de Van et fondateur de plusieurs magazines en ligne, Julien a pris goût à l’aventure en couvrant plusieurs événe­ments à travers le monde.

Quelques-unes des rencontres sur le chemin

Marie, Françis et leur fille Emma vivent en quasi-autonomie dans leur géonef en matériaux recyclés construit en partie sous terre.
(Chaudière-Appalaches, Québec)

Guillaume est membre de l’équipage d’un bateau d’exploration scientifique en haute mer, qui est également utilisé pour le tournage de films.
(Lunenburg, Nouvelle-Écosse)

Jacob et Isabelle habitent dans le Mixbus, un autobus scolaire converti en maison et studio de son pour enregistrer des performances musicales.
(Shawinigan, Québec)

Beige habite dans une yourte sans électricité ni eau courante, été comme hiver.
(Peterborough, Ontario)

An habite dans une commune écologique autosuffisante où les décisions sont prises par consensus.
(Vallée d’Annapolis, Nouvelle-Écosse)

Robin, Rebecca et leurs trois filles vivent dans une maison ancestrale où les traditions, le troc et l’entraide leur permettent de vivre en quasi-autosuffisance.
(Bathurst, Nouveau-Brunswick)

Jessie demeure dans une mini-maison urbaine sur roues, autoconstruite avec des matériaux locaux.
(Halifax, Nouvelle-Écosse)

Alors que le minimalisme fait de plus en plus d’adeptes en Amérique du Nord, ils nous racontent pourquoi et comment ils ont choisi de vivre pleinement le moment présent, de réévaluer leur lien avec le matériel et de se créer des souvenirs marquants.

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Série télévisée / Télévision / Web