fbpx

La place de Télé-Québec au coeur du débat sur l’avenir des médias d’information

Mandat d’initiative – Avenir des médias d’information

La place de Télé-Québec au coeur du débat

Télé-Québec était au centre des discussions publiques avant même que ne s’ouvre la Commission de la culture et de l’éducation sur l’avenir des médias d’information. Experts et observateurs, syndicats, entreprises de presse et politiciens ont constamment ramené Télé-Québec au centre des débats alors que sont discutés les enjeux du financement, de la présence régionale, de l’importance de la diversité des voix, de la viabilité des modèles d’affaires et de la crise des revenus publicitaires à l’ère des géants du numérique. Une bonne nouvelle pour le seul diffuseur public du Québec de constater que les intervenants sont unanimes pour lui conférer un rôle prédominant dans la solution à cette crise.

C’est dans ce cadre que Marie Collin, présidente-directrice générale de Télé-Québec a été entendue cet après-midi à l’Assemblée nationale, à Québec. D’entrée de jeu, celle-ci a rappelé aux parlementaires les spécificités de Télé-Québec, notamment sa mission éducative et culturelle régie par une législation québécoise, mais sous licence de radiodiffusion fédérale émise par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC). Un mandat dont s’acquitte Télé-Québec avec beaucoup de succès avec plus de 3,9 millions de téléspectateurs en moyenne chaque semaine*, le diffuseur public rejoint plus de la moitié des francophones du Québec** et deux tiers des jeunes de 2 à 11 ans*** grâce à sa programmation composée à 40 % d’émissions jeunesse. Largement présente sur Internet, Télé-Québec a enregistré en 2017-2018 un total de 28,7 millions de visites sur ses différents sites, dont 13,5 millions de branchements vidéo.

Madame Collin a rappelé aux membres de la Commission qu’un projet de plateforme d’information régionale recommandé par le rapport Payette en 2010 et entériné unanimement par les membres de cette même Commission en 2013 n’a jamais vu le jour faute de financement malgré un travail colossal en études de faisabilité. Près de dix ans plus tard, en cette période tumultueuse pour l’ensemble des médias régionaux, qui peinent à pérenniser un modèle d’information régionale dans un univers numérique, les enjeux sont encore plus importants.

Agent de changement

Fière de sa représentativité des régions, Télé-Québec n’a cependant pas baissé les bras en l’absence de financement et a créé en 2014 La Fabrique culturelle, la première et la seule plateforme numérique entièrement consacrée à la culture vivante au Québec, toutes disciplines et régions confondues. L’an dernier, près d’un million de visites pour plus de deux millions de visionnements, 5 500 artistes présentés au cours des cinq dernières années et un rayonnement à l’international avec des expériences de réalité virtuelle avec nos artistes, notamment au Sommet de la francophonie en Arménie et au Marché de la poésie à Paris.

Télé-Québec est une battante, et elle l’a démontré à maintes reprises au cours des 51 dernières années. Elle est donc prête à rejoindre les rangs de cet effort collectif et à jouer un rôle de premier plan au Québec, sans se substituer aux médias traditionnels, mais en complémentarité avec eux. Compte tenu de son expertise auprès de la jeunesse, elle entend bien jouer « son » rôle, notamment dans l’éducation et la protection des citoyens en participant au développement de leurs compétences en littératie médiatique et en les outillant pour les aider à faire des choix éclairés dans la vie quotidienne comme sur le Web. Elle souhaite mettre à profit son savoir-faire en production audiovisuelle, sa présence sur tout le territoire et sa capacité à rejoindre le plus grand nombre par ses nombreuses fenêtres de diffusion.

Si nombre d’intervenants à cette Commission sont venus commenter ou redéfinir son mandat, Télé-Québec n‘y voit que le signe d’une très grande marque de confiance, un appui à la poursuite de son contrat social envers les citoyens de tous âges.

À propos de Télé-Québec

Télé-Québec est la chaîne de télévision publique à vocation éducative et culturelle du Québec. Elle propose une programmation unique qui a pour but de cultiver le goût du savoir, de favoriser l’acquisition de connaissances, de susciter la réflexion, de promouvoir la vie artistique et culturelle d’ici ainsi que de refléter les réalités régionales et la diversité du Québec. Outre son siège social établi à Montréal, la Société compte 10 bureaux régionaux. On peut suivre Télé-Québec sur Facebook et Twitter. telequebec.tv

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Télévision