fbpx

Le 23e Festival International du Film pour Enfants dévoile sa programmation

Le FIFEM présente sa programmation complète de sa 23e édition qui se déroulera durant la semaine de relâche scolaire du 29 février au 8 mars 2020 prochain.

La cuvée 2020 offre une panoplie de longs et courts-métrages en plus d’un large éventail de primeurs comprenant des premières mondiales, internationales, nord-américaines et canadiennes. Les jeunes cinéphiles pourront découvrir des dizaines de chefs d’œuvres tout au long du festival.

Compétition officielle

Grâce aux films présentés en « Compétition officielle », les familles voyageront d’abord aux Pays-Bas avec SALON CHEZ ROMY de Misha Kamp, présenté en première canadienne, suivant Romy qui tous les jours après l’école file chez sa grand-mère Stine qui tient un salon de coiffure et elle découvre que celle-ci à un comportement de plus en plus étrange ; en Corée du Sud avec HISTOIRE DE FAMILLES de Yoon Ga-eun, qui raconte l’histoire d’Ha-na 12 ans qui fait la rencontre de Yoo-mi et Yoo-Jin, deux petites-filles délaissées par leurs parents et toutes les trois forment une famille à part avec l’espoir que leur lien les aide à sauver leurs familles respectives ; en France avec deux films, dont 100 KILOS D’ÉTOILES de Marie-Sophie Chambon, projeté en première canadienne, relatant l’histoire de Loïs 16 ans, 100 kilos, qui rêve de devenir spationaute et s’envoler loin de cette terre où elle se sent si étrangère ; et FAHIM réalisé par Pierre-François Martin-Laval, un film touchant tiré d’une histoire vraie à propos d’un jeune prodige des échecs qui souhaite devenir champion du monde et qui, lors de son arrivée en France, fait la rencontre de Sylvain (Gérard Depardieu) l’un des meilleurs entraîneurs d’échec du pays ; en République Tchèque, avec en première nord-américaine LE PARFUM DES ORANGES d’Ivan Pokorný, un récit d’une grande sensibilité sur Darek qui grâce à l’élevage de chevaux découvre une passion pour l’équitation et se met à rêver de courses et de trophées ; en Allemagne avec ALFONS, 11 ANS, ASTRONAUTE de Mark Schlichter une comédie décoiffante présentée en première canadienne et mettant en vedette Alfons qui avec ses amies Bennie et Emilia, décide de s’inscrire à une compétition d’objets volants ; en Chine avec LA ROUTE ÉTOILÉE, présentée en première mondiale, des réalisateurs Deju Xie et Zhanchang Huang, un long-métrage inspirant à propos de deux frères qui décident, après avoir vu une publicité promettant des chaussures de courses neuves aux nouveaux candidats, de rejoindre une équipe de corde à sauter ; en Suède avec UN CHOIX DIFFCILE ! de Jon Holmberg, une aventure familiale trépidante, présentée en première nord-américaine, dans laquelle Stune doit choisir entre partir en voyage scolaire avec la belle Sophie et le mariage de son Grand-père adoré.

 

Courts-métrages

Pour une quatrième année consécutive, au Cinéma Beaubien, une sélection de sept courts-métrages feront partie de la « Compétition officielle ». Il s’agit de TÊTE DE LINOTTE (Belgique) de Gaspar Chabaud ; ONCLE THOMAS – LA COMPTABILITÉ DES JOURS (Canada, Portugal, France) de Regina Pessoa ; MUEDRA (Espagne) de Cesar Diaz Melendez ; SAIGON SUR MARNE (Belgique) d’Aude Ha Leplègue ; BLIESCHOW (Allemagne) de Christoph Sarrow ; MON JUKE BOX (France) de Florentine Grelier ; et CŒUR FONDANT (France) de Benoît Chieux.

 

Ouverture

Rappelons que le film MA FOLLE SEMAINE AVEC TESS (Pays-Bas) donnera le coup d’envoi au festival le dimanche 23 février au Cinéma du Musée. Ce long-métrage, réalisé par Steve Wouterloud nous amène au cœur d’une amitié qui se forge entre Sam et Tess et qui évoque avec subtilité et poésie les quêtes existentielles de la fin de l’enfance.

 

Panorama

Plusieurs films inédits seront présentés dans la section « Panorama » du festival. Tout d’abord, FRITZI : L’HISTOIRE D’UNE RÉVOLUTION (Allemagne), de Ralf Kukula et Mathias Bruhn, projeté en première canadienne. Leipzig 1989, Fritzi se lance courageusement à la recherche de sa meilleure amie Sophie après avoir constaté qu’elle n’était pas revenue à l’école : comme beaucoup d’autres, elle a fui à l’ouest. Ensuite, L’INVISIBLE SUE (Allemagne) de Markus Dietrich, suivant Sue qui après être entré en contact avec un sérum inventé par sa mère, une scientifique, est soudainement capable de devenir invisible. Finalement, UNE CLOCHE POUR URSLI (Suisse) de Xavier Koller, racontant l’histoire d’Ursli qui voit son petit monde s’effondrer, car à la suite d’une mauvaise récolte, sa famille est contrainte de s’endetter auprès du riche épicier du village et ainsi céder leur chevreau au fils de l’épicier.

 

Coups de coeur

Les jeunes cinéphiles pourront découvrir les « coups de cœur » du FIFEM avec DONNE-MOI DES AILES (France) de Nicolas Vanier ; EIA ET LE HIBOU (France), en première canadienne, de Anu Aun ; GUERRIÈRE (Pays-Bas, Belgique), en première nord-américaine, de Johan Timmers ; AU SECOURS, J’AI RÉTRÉCI MA PROF (Allemagne) de Swen Unterwaldt ; et TERRA WILLY (France) d’Éric Tosti.

 

Mini-cinéphiles

Une fois de plus cette année, la section « Mini-cinéphiles » offre une sélection de films pour les tous petits. S’additionnant à une compilation de courts-métrages pour enfant de 3 ans et plus, le long-métrage RAF, MA GIRAFE (Pays-Bas, Belgique, Allemagne) de Barbara Bredero, met en scène un jeune garçon qui a un ami très inusité… Une girafe!

Pour découvrir toute la programmation : https://fifem.com

 

 

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Cinéma / Festival