fbpx

Les 37e Rendez-vous Québec Cinéma – C’était bon en salle !

« Intense, libre, baveux, ou engagé en salle », le cinéma québécois a une fois de plus attiré les foules !

 

Inspiré par une campagne plus populaire que jamais et porté par l’invitation du porte-parole Patrick Huard à « célébrer la St-Valentin de notre cinéma », le public de la 37e édition des Rendez-vous est venu en grand nombre.

En effet, les analyses préliminaires de la fréquentation indiquent une assistance de 59 000 festivaliers. Parmi les 11 jours de programmation « bonne en salle », soulignons que le volet longs métrages de fiction, qui comptait plusieurs primeurs attendues, a enregistré une progression d’assistance de 26 %, tandis que le volet Arts numériques, présentant des œuvres de réalité virtuelle et des installations interactives, a quant à lui attiré 62 % de participants de plus que l’an dernier.

Pour une seconde année consécutive, les événements proposés par le festival ont eux aussi su rejoindre une foule nombreuse. Souvent remplie à craquer, la toute nouvelle Buvette Super Écran a été l’hôte de lectures, de discussions enflammées, de soirées cabaret et de nuits déjantées qui ont enregistré un bond de fréquentation de 72 %. Enfin, signalons la très belle performance de la 7e édition de l’incontournable Rendez-vous Pro, qui a enregistré une hausse de fréquentation de 42 %. Cette 37e édition des RVQC était encore une fois cette année présentée par Hydro-Québec, en collaboration avec Radio-Canada.

 

« Les Rendez-vous sont bien plus qu’un festival : c’est la maison de notre cinéma. C’est avec beaucoup de fierté que je constate à quel point mes équipes arrivent, chaque année, à faire rayonner ces magnifiques talents dont le cinéma québécois regorge, avec une programmation audacieuse et dédiée à générer le dialogue et la rencontre. Plus que jamais pour cette édition, je vois combien le public cinéphile et les artistes, à Montréal comme à Drummondville, sont heureux de se rassembler pour célébrer ensemble, toutes générations confondues, notre 7e art », déclare Ségolène Roederer, directrice générale de Québec Cinéma.

UNE PROGRAMMATION « AUDACIEUSE EN SALLE »

Cette année, l’équipe de programmation des RVQC a offert une place de choix aux cinéastes de la relève en présentant des premiers longs métrages en ouverture et en clôture du festival – Avant qu’on explose réalisé par Rémi St-Michel et scénarisé par Eric K. Boulianne ainsi que le documentaire La fin des terres de Loïc Darses. La série Tapis bleu 2019 présentée par Bell, comprenait aussi quatre autres grandes premières, Sur les toits Havane de Pedro Ruiz ; La fille du cratère de Nadine Beaudet et Danic Champoux, documentaire mettant en scène Mme Yolande Simard-Perrault ; Le vieil âge et l’espérance, dernier film de la trilogie du grand Fernand Dansereau ainsi que Nous sommes Gold, dernier long métrage de fiction du réalisateur Éric Morin.

Retour en images sur la Soirée d’ouverture 2019 sur quebeccinema.ca
Lire la petite histoire derrière le film La fin des terres

« Les Rendez-vous, comme toujours, ont offert un concentré de cinéma, de projections et d’activités rassembleuses à l’image des cinéastes et créateurs qui y ont participé. C’est sous le signe de la relève que nous avons signé cette 37e édition des Rendez-vous. Tant en ouverture qu’en clôture, ces premiers films assumés et maitrisés qui parlaient tous deux à leur façon de la vie et du futur ont mis la table pour une édition effervescente. Je dis « mission accomplie » à l’équipe pour cette fabuleuse édition, et parions qu’elle donnera le ton pour la suite !», souligne Jasmine Caron, directrice de la programmation des Rendez-vous Québec Cinéma.

 

DES CONVERSATIONS CAPTIVANTES

Brigitte Poupart, Pilou, Sara Mishara et Émile Gaudreault ont offert un moment d’échanges privilégiés aux festivaliers avec leurs Leçons de cinéma permettant ainsi de découvrir leur démarche artistique, leur parcours et leur univers créatif. Les Tables rondes ont elles aussi donné lieu à des discussions fécondes sur le partage interculturel, le cinéma de genre et les 20 ans du mouvement Kino. Nouveauté cette année, deux de ces discussions, animées par Helen Faradji, Le partage interculturel, mission possible ? avec Kim O’Bomsawin, Marie-Pascale Dubé et Charlotte Qamaniq ainsi que Cinéma de genre, une question de cash ? avec Patrick Huard, Anouk Whissel et Rock Demers, sont disponibles en balado sur Radio-Canada.ca et sur l’application ICI Radio-Canada Première.

 

Le public peut également visionner les Leçons de cinéma de Brigitte Poupart, Pilou et Sara Mishara sur quebeccinema.ca.

DE L’AMOUR POUR NOS COURTS

Les RVQC ont à nouveau célébré la belle histoire d’amour qu’ils entretiennent avec le format court. En plus de remettre six prix RVQC pour récompenser le court métrage d’ici, le festival a présenté une soirée spéciale intitulée La St-Valentin du court métrage. Conçu et animé par la comédienne, Sarianne Cormier, programmatrice du volet court métrage des RVQC depuis maintenant 3 ans, l’événement a donné lieu à des déclarations particulièrement touchantes de la part des nombreux invités. Il y avait de l’amour dans l’air ! Rappelons aussi que le concours Cours écrire ton court de la SODEC était de retour cette année. Les sept finalistes et leur mentor ont été dévoilés lors d’un 5 à 7 festif des Rendez-vous et les sessions de formation, soutenues par la SARTEC, ont également eu lieu en parallèle du festival. Le gagnant ou la gagnante sera annoncé.e le 17 mars prochain lors du Festival REGARD.

 

LES PRIX RVQC

Neuf prix ont été remis dans le cadre de cette édition 2019. Dans la catégorie Meilleur premier ou deuxième long métrage de fiction, le prix Gilles-Carle, présenté par Bell, a été attribué à Mad Dog Labine, de Jonathan Beaulieu-Cyr et Renaud Lessard. Dans la catégorie Meilleur premier ou deuxième long métrage documentaire, le prix Pierre et Yolande Perrault, présenté par Hydro-Québec, a pour sa part été remis au film L’autre Rio, d’Émilie Beaulieu-Guérette.

De belles marques d’appréciations des prix RVQC et du festival ont été entendues de la part des lauréat.es lors de la remise de prix comme en témoigne le chaleureux discours de la réalisatrice Miryam Charles, récipiendaire du prix de la Meilleure œuvre d’art et expérimentation présenté par PRIM, pour son film Drei Atlas, « Je tiens à remercier les RVQC qui m’encouragent depuis mes débuts en tant que réalisatrice. J’ai trouvé ici ma place en tant que cinéaste québécoise. À chaque fois que j’assiste à un programme de courts métrages, je me sens plus forte et plus courageuse de voir tant d’œuvres de cinéastes qui m’inspirent et qui me poussent à continuer. »

Voir la liste complète des lauréat(e)s 2019 sur quebeccinema.ca

LE RENDEZ-VOUS PRO

La 7e édition du rendez-vous annuel des professionnels de notre industrie cinématographique, le Rendez-vous Pro, présenté en collaboration avec la Banque Nationale, constitue aussi un moment fort de cette édition. Plus de 900 professionnels, dont 80 invités en provenance de 13 pays, ont pu durant les trois jours de l’événement partager leur vision de l’industrie et ses enjeux lors d’un colloque, d’ateliers, de tête-à-tête et de cocktails. L’augmentation de participation par rapport à l’an dernier, a consolidé le nouveau virage plus intimiste pris par le volet professionnel des Rendez-vous lors de sa dernière édition. Les différentes activités de réseautage ont généré de précieux échanges entre les professionnels aguerris et ceux de la relève, confirmant une fois de plus toute l’importance de l’événement. Le Rendez-vous Pro a profité du grand colloque annuel du Front des réalisateurs indépendants du Canada (FRIC), qui se tenait à Montréal, pour clore cette édition 2019 en beauté avec son Cocktail de la Francophonie canadienne. Fort couru et apprécié, l’événement réunissait professionnels d’ici et de l’international, cinéastes franco-canadiens ainsi que les représentants des grandes instances institutionnelles et politiques. Tous ont célébré la créativité des artistes et ont trinqué à la vitalité de la culture francophone du pays en soulignant l’importance de la soutenir.

DES RENDEZ-VOUS CITOYENS

Les Rendez-vous ont à nouveau démontré leur rôle de carrefour inclusif organisé autour du cinéma québécois. Fière complice des Rendez-vous depuis maintenant cinq ans, La Maison du Père a accueilli le festival entre ses murs le temps d’une projection spéciale. Les participants ont pu visionner le film Le trip à trois en présence de Martin Matte, Mélissa Désormaux-Poulin et du réalisateur Nicolas Monette. Cette séance a d’ailleurs donné lieu à des échanges à la fois touchants et cocasses entre ceux qui fréquentent La Maison du Père et les artistes présents.Ceux-ci se sont dits émus et privilégiés d’avoir pu participer à cette rencontre.

L’équipe de Québec Cinéma croit fermement que notre cinéma est un formidable outil pédagogique en plus d’être un puissant vecteur de cohésion sociale. C’est pourquoi cette année encore le festival a offert une nouvelle série de projections destinées aux nouveaux arrivants. Cinq films ont été présentés à des participants en processus de francisation – Monsieur Lazhar de Philippe Falardeau, 1987 de Ricardo Trogi, La passion d’Augustine de Léa Pool ainsi que La Bolduc de François Bouvier. Le réalisateur Philippe Falardeau (Monsieur Lazhar), la scénariste Marie Vien (La passion d’Augustine) et la comédienne Debbie Lynch-White (La Bolduc), sont venus rencontrer et discuter avec les participants suite aux projections lors de très touchants Q&A. Ces séances permettent aux participants d’en découvrir davantage sur leur société d’accueil et d’échanger avec les artistes invités. Quoi de mieux que d’utiliser le septième art pour perfectionner l’apprentissage d’une langue !

DES RENDEZ-VOUS AVEC LES JEUNES

Les jeunes cinéphiles ont occupé une place privilégiée cette année aux RVQC. En plus du 5e Rendez-vous Popcorn qui offrait une journée bouillonnante d’activités gratuites pour toute la famille, des projections, des ateliers et des rencontres coups de cœur avec entre autres Sarah-Maude Beauchesne, Catherine Therrien et Rémi Goulet, ont ravi le jeune public. Un épisode exclusif de la série Clash de Vrak, en compagnie de Ludivine Reding, Alexandre Nachi, Félix-Antoine Cantin, Alex Godbout et Pierre-Alexis St-Georges était également au menu. Le Lab Québec Cinéma a invité les jeunes à rencontrer des talents inspirants à l’occasion des projections de Bagages, documentaire de Paul Tom et Mélissa Lefebvre et d’une compilation spéciale de courts métrages. Aussi, pour la 7e année consécutive, les Rendez-vous ont collaboré avec le projet CinÉcole de Mediafilm pour présenter La disparition des lucioles de Sébastien Pilote et Une colonie de Geneviève Dulude-De Celles, deux œuvres propices à susciter l’intérêt de nos jeunes. Mentionnons également la création d’un tout nouveau prix RVQC : le prix du Jury en herbe, récompensant le Meilleur court métrage du Rendez-vous popcorn. Le jury 2019 était composé de trois jeunes cinéphiles âgés entre 10 et 12 ans.

Le Prix collégial du cinéma québécois, parrainé par Québec Cinéma, était aussi de la partie avec son traditionnel 5 à 7. Étape charnière avant les délibérations nationales, il donnait l’occasion aux étudiants participants au PCCQ de poser leurs questions aux cinéastes des cinq films finalistes. L’événement diffusé en direct sur la page Facebook de Québec Cinéma est d’ailleurs toujours disponible sur quebeccinema.ca!

Au total, ce sont 2000 jeunes qui ont profité des activités des Rendez-vous leur étant dédiées cette année !

UNE SECONDE ÉDITION RÉUSSIE À DRUMMONDVILLE

Les Rendez-vous se déplaçaient également pour une deuxième année à Drummondville. L’engouement du public pour le festival s’est à nouveau confirmé comme en témoigne l’augmentation de plus de 35 % de l’assistance aux projections ainsi que la forte affluence des festivaliers aux différents événements. Les RVQCD ont pris d’assaut cinq lieux à travers la ville, incluant l’incontournable Cinéma Capitol, pour présenter plus d’une trentaine de films ainsi que plusieurs événements pour célébrer notre cinéma. Plusieurs artistes sont aussi venus à la rencontre des Drummondvillois.es et ont pris part à de nombreuses discussions toutes plus enrichissantes les unes que les autres. Soulignons aussi la Leçon de cinéma des plus interactives sur le thème de la musique à l’image qu’a offert le compositeur de musique de film Pilou, aux étudiants du Cégep de Drummondville. Les projections scolaires du Lab Québec Cinéma ont encore une fois connu un succès retentissant en accueillant près de 1000 élèves de niveau secondaire, pour visionner les films La disparition des lucioles de Sébastien Pilote, en présence du réalisateur et de Karelle Tremblay, et Une Colonie de Geneviève Dulude-De Celles, aussi présente pour l’occasion. Ces séances, issues du projet Rendez-vous jeunesse sur Grand Écran, sont rendues possibles grâce au soutien financier du ministère de la Culture et des Communications. Mission accomplie pour les RVQCD 2019 !

Pour tout savoir sur la 37e édition des Rendez-vous Québec Cinéma : #RVQC
Facebook | Twitter | Instagram | Vimeo | YouTube | quebeccinema.ca

 

***

DE PRÉCIEUSES COLLABORATIONS

Les Rendez-vous Québec Cinéma remercient chaleureusement Hydro-Québec, partenaire Présentateur ; Radio-Canada, partenaire Coprésentateur ; Bell partenaire Rôle principal ; Super Écran, MELS, la Cinémathèque québécoise et Cineplex, partenaires Premiers rôles. Les Rendez-vous Québec Cinéma remercient également leurs partenaires publics et gouvernementaux, le Ministère de la Culture et des Communications, Tourisme Québec, le Secrétariat du Québec aux relations canadiennes (SQRC), le Secrétariat à la région métropolitaine, la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), le Conseil des arts du Canada, Patrimoine canadien, Téléfilm Canada et le Fonds des talents. Les Rendez-vous remercient aussi la Ville de Montréal, le Conseil des arts de Montréal et Tourisme Montréal. Un grand bravo et merci à nos complices, lg2, Compagnie et cie, Annexe Communications et Akufen.

LES RENDEZ-VOUS QUÉBEC CINÉMA

Les Rendez-vous Québec Cinéma, seul festival entièrement dédié au cinéma québécois, proposent depuis 37 ans le plus vaste éventail de genres et d’approches cinématographiques, rassemblant autant les œuvres de la relève que de nos cinéastes établis. Avec sa sélection de plus de 300 films, dont une centaine de premières, et une pléiade d’événements gratuits, le festival devient, pendant 11 jours, le haut lieu de célébration du cinéma québécois, valorisant les rencontres entre le public et les artistes à l’origine de nos films.

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Cinéma / Classe de maîtres / court métrage / documentaire / Événements / Festival / medias numériques / websérie