fbpx

L’ONF au Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ 2019)

Une sélection de trois films :  La fille du cratère de Nadine Beaudet et Danic Champoux et, en première nord-américaine, deux courts métrages d’animation au FCVQ 2019

L’Office national du film du Canada (ONF) est de retour au Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ) avec trois films. Le long métrage documentaire La fille du cratère (Les vues du fleuve/ONF) de Nadine Beaudet et Danic Champoux, un vibrant portrait de Yolande Simard Perrault, récemment disparue, véritable femme territoire et complice du cinéaste Pierre Perrault, sera présenté en sélection officielle. Le court métrage d’animation Oncle Thomas – La comptabilité des jours (Ciclope Filmes/ONF/Les Armateurs), de la cinéaste de renommée internationale Regina Pessoa, sera également projeté en sélection officielle. Enfin,l’animation Le cortège (ONF) de Pascal Blanchet et Rodolphe Saint-Gelais, qui connaît un beau parcours dans les festivals, sera présenté en compétition nationale des courts métrages. Les deux animations seront projetées en première nord-américaine. Le FCVQ se tiendra du 12 au 21 septembre 2019.

Sélection officielle

La fille du cratère (76 min)

Présenté le samedi 21 septembre à 15 h 30 au théâtre du Conservatoire d’art dramatique.
Productrices : Nadine Beaudet (Les vues du fleuve) et Johanne Bergeron (ONF)
Producteurs exécutifs : Christian Mathieu Fournier (Les vues du fleuve), Colette Loumède et Nathalie Cloutier (ONF)

Le film témoigne avec tendresse de la quête identitaire de Yolande Simard Perrault et de son influence sur l’œuvre de Pierre Perrault, son complice et grand amour. Cette grande dame est la fille du cratère – celui de Charlevoix, sa région natale – créé par l’impact d’une météorite il y a plusieurs millions d’années. Femme audacieuse et déterminée, elle raconte le territoire et les traces qu’il laisse dans notre mémoire collective.

La fille du cratère a été lancé en première mondiale aux Rendez-vous Québec Cinéma (RVQC) 2019, en présence de Yolande Simard Perrault, et a ensuite été sélectionné au Festival cinéma du monde de Sherbrooke, au Symposium international d’art contemporain de Baie-Saint-Paul et au Festival Les Percéides, avant d’être présenté au public de Québec. Le film sera également projeté à la Cinémathèque québécoise à Montréal à compter du 13 septembre.

Cette production est le fruit d’une coréalisation naturelle entre Nadine Beaudet et Danic Champoux, qui sont, l’un et l’autre, lauréats du prix Pierre-et-Yolande-Perrault décerné chaque année au meilleur premier ou deuxième long métrage documentaire dans le cadre des RVQC : Nadine Beaudet l’a reçu en 2013 pour Le cosaque et la gitane, et Danic Champoux en 2001 pour Mon père.

Oncle Thomas – La comptabilité des jours de Regina Pessoa (13 min) – première nord-américaine

Présenté le dimanche 15 septembre à 10 h à l’auditorium Sandra et Alain Bouchard du MNBAQ ainsi que le mardi 17 septembre à 21 h 30 à l’ENAP.
Producteurs : Abi Feijó (Ciclope Filmes), Julie Roy (ONF) et Reginald de Guillebon (Les Armateurs)

Oncle Thomas – La comptabilité des jours aborde la relation privilégiée de Regina Pessoa avec son oncle. Ce film est un cri d’amour puissant envers cet homme marginal qui aura été déterminant dans la vie de la cinéaste.

Cinéaste d’animation mondialement reconnue, Regina Pessoa signe ici son œuvre la plus personnelle, un film d’envergure qui célèbre l’amour et la différence et qui a notamment remporté deux prix au Festival d’Annecy 2019, dont le Prix du jury pour un court métrage.

 

Compétition nationale des courts métrages

Le cortège de Pascal Blanchet et Rodolphe Saint-Gelais (11 min 23 s) – première nord-américaine

Présenté le samedi 14 septembre à 19 h au théâtre du Conservatoire d’art dramatique ainsi que le jeudi 19 septembre à 15 h 30 à l’auditorium Sandra et Alain Bouchard du MNBAQ.

Productrice : Julie Roy (ONF)

Gabrielle perd la vie dans un accident de voiture. Par-delà la mort, elle s’adresse à son époux, Philippe, qui doit composer avec le rituel familial des funérailles.

Le cortège marque la première collaboration entre Pascal Blanchet, illustrateur (notamment pour Wes Anderson) et créateur de romans graphiques (Rapide-Blanc), et Rodolphe Saint-Gelais, animateur et cinéaste, qui s’est notamment fait connaître par la séquence d’ouverture de Dédé à travers les brumes. Somptueusement mis en musique par Pierre Lapointe et Philippe Brault, leur court métrage est porteur d’une signature visuelle sophistiquée qui s’inspire de l’esthétisme du milieu du 20e siècle et du mouvement Art déco.

L’ONF en bref

L’Office national du film du Canada (ONF) est le producteur public canadien d’œuvres audiovisuelles primées et créatives, qu’il s’agisse de documentaires, d’animations d’auteur, de récits interactifs ou d’expériences participatives. De St. John’s à Vancouver, les producteurs et productrices de l’ONF sont bien intégrés au sein des collectivités du pays et travaillent avec des créateurs et des créatrices de talent pour produire des œuvres innovantes et socialement pertinentes. L’ONF est un chef de file en matière de parité hommes-femmes dans la production de films et de médias numériques. Guidé par les recommandations de la Commission de vérité et réconciliation, il s’emploie à affermir la production autochtone. Les œuvres de l’ONF ont remporté au-delà de 7000 récompenses, dont 24 prix Écrans canadiens, 21 prix Webby, 12 Oscars et plus de 100 prix Génie. Pour accéder au riche contenu de l’ONF  et découvrir le travail des artistes et des artisans, allez à ONF.ca, téléchargez les applications de l’ONF pour appareils mobiles ou visitez Pause ONF.

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / animation / Cinéma / court métrage / documentaire / Festival