fbpx

L’ONF au TIFF 2020 – « Inconvenient Indian » de Michelle Latimer en première mondiale

L’ONF au TIFF 2020, « Inconvenient Indian » de Michelle Latimer en première mondiale au Festival international du film de Toronto

Le long métrage documentaire Inconvenient Indian (90th Parallel Productions/ONF) de la cinéaste primée, écrivaine et militante Michelle Latimer sera présenté en première mondiale au Festival international du film de Toronto (du 10 au 19 septembre 2020) dans les catégories TIFF Docs et TIFF Next Wave.

Le film

Inconvenient Indian nous ouvre l’accès au brillant esprit de Thomas King — intellectuel autochtone passé maître dans l’art du récit et auteur de l’ouvrage à succès The Inconvenient Indian — le temps d’un survol critique des récits coloniaux d’Amérique du Nord. En cette période de bouleversements et de réexamens essentiels, le percutant poème visuel de Michelle Latimer Inconvenient Indian paraît d’autant plus ancré dans la terre et amplifié par les voix de ceux et celles qui perpétuent la tradition de la résistance autochtone. Artistes militants, protecteurs du territoire, chasseurs et chefs de file de la revitalisation culturelle s’attaquent avec force aux préjugés voulant que leur existence dérange : ils créent ainsi un nouveau récit essentiel et un chemin que nous aurons tous la possibilité d’emprunter à l’avenir.

Inconvenient Indian est une production de Stuart Henderson (90th Parallel Productions), Justine Pimlott (ONF) et Jesse Wente. Les producteurs exécutifs en sont Gordon Henderson, pour 90th Parallel Productions, et Anita Lee, directrice du Studio de l’Ontario de l’ONF, à Toronto.

La cinéaste

Michelle Latimer assure en ce moment la direction et la réalisation de la série Trickster, de la CBC. Parue en 2017, RISE, la série en huit épisodes sur la résistance autochtone dont elle a signé la réalisation, est présentée en première au Festival du film de Sundance 2017 et remporte le Prix de la meilleure émission documentaire lors de la sixième cérémonie de remise des prix Écrans canadiens. Son court métrage Nuuca est présenté en première au TIFF en 2017, puis projeté aux festivals du film de Sundance et de Berlin en 2018. En 2020, elle est la toute première artiste en résidence aux Screenwriting Labs de l’Institut Sundance ; on lui décerne en outre le prix Chicken & Egg Breakthrough, attribué à cinq cinéastes de divers pays pour leur travail cinématographique axé sur la justice sociale. Inconvenient Indian constitue la deuxième collaboration de Michelle Latimer avec le Studio de l’Ontario de l’ONF : en 2015, elle avait créé le court métrage Nimmikaage (Elle danse pour son peuple) dans le cadre de la série Souvenir. Ses origines métisses et algonquines façonnent sa vision de cinéaste et l’amènent à consacrer une large part de son travail à la défense des droits et de la souveraineté autochtones. Michelle Latimer partage son temps entre Toronto et le territoire du Traité no 9, dans le nord de l’Ontario, au Canada.

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Cinéma / Festival