fbpx

Longue vue sur le court : volet compétitif et contenus exclusifs jusqu’au 29 novembre

Longue vue sur le court : volet compétitif et contenus exclusifs disponibles partout au Canada jusqu’au 29 novembre

Longue vue sur le court, le festival international de courts métrages du Sud-Ouest de Montréal, a débuté samedi passé avec la présentation de sa programmation jeunesse qui connaît déjà un grand succès partout au Canada.

C’est aujourd’hui que débute le dévoilement des films en compétition de cette 6e édition, à raison de deux blocs de nouveautés par soir. Ces blocs d’environ 75 minutes, incluant une animation et un documentaire à découvrir dans chaque programme, seront précédés d’un avant-programme pour garder l’esprit de présentation du festival. À noter qu’une fois en ligne, les films restent disponibles jusqu’au 29 novembre sur le site du festival.

 

Le lancement du premier programme du volet compétitif se fera à l’occasion d’une soirée d’ouverture virtuelle prenant place ce soir à 18h30, avec la présentation en grande primeur du premier film d’une jeune cinéaste originaire du Sud-Ouest, Catharsis de Clara Champagne, et de Birdie de Alexandre Lefebvre, également présenté en première mondiale. Les deux cinéastes participeront à un entretien avant la diffusion de leurs films. Quatre autres films composeront ce programme d’ouverture : Homesick du français Koya Kamura, Mademoiselle Pigeon film d’animation de la québécoise Alexandra Myotte, The Trip de Mikizi Migona Papatie et Imelda 2 : Le Notaire de Martin Villeneuve.

 

Huit autres programmes seront ensuite dévoilés au cours de la semaine. Chaque programme sera précédé d’un avant-programme proposant aux festivalier.ère.s des contenus exclusifs, tels que des entrevues avec Robert Lepage et Martin Villeneuve, des images inédites du making of d’Imelda 3 : Simone avec Ginette Reno, des rencontres avec les réalisateur.trice.s de la compétition et des petites «cartes postales» provenant de cinéastes de l’international.

 

Longue vue sur le court proposera également des événements spéciaux virtuels incluant une rencontre exclusive en compagnie de la porte-parole Carla Turcotte, qui sera mise en ligne juste avant le programme 4, soit le mardi 24 novembre à 20h30, où elle présentera également son court métrage documentaire Des grandes journées d’temps (2017). Ce programme 4 contiendra d’ailleurs le court métrage Dormir Désir de Virginie Nolin, mettant en vedette Carla Turcotte.

 

Toujours soucieux d’être un lieu de découverte pour le cinéma de la relève, certains films seront proposés en contenu additionnel aux programmes compétitifs : des courts métrages des finissant.e.s du Cégep André-Laurendeau (Les légendes du Parc du Bic, Ce qu’on a manqué, Coma virtuel : éveil naturel officiel et Erreur de connexion) ainsi qu’un documentaire de la cohorte du Programme Mixte – Documentaire et fiction de L’inis (Hip Hop au féminin). Ce sera également l’occasion de voir ou revoir trois courts métrages de réalisatrices émergentes présentés en primeur à l’édition virtuelle de ce printemps : Jo de Carmen Rachiteanu, Kakatshat de Eve Ringuette et Roseline comme dans les films de Sara Bourdeau.

 

Aussi au programme, deux projets de médiation culturelle menés par le festival : La Poudre et Les voix de Saint-Henri, ce dernier porté par la programmatrice du festival Jacinthe Moffatt, qui présentera également en primeur son court documentaire Le bâtiment 7 ou la petite histoire d’une grande utopie.

 

Le jeudi 26 novembre à 14h, en collaboration avec la SARTEC, le festival propose un atelier virtuel ayant pour objectif de mieux outiller les jeunes scénaristes à négocier et identifier les composantes des principales ententes contractuelles en scénarisation (sur inscription).

 

Finalement, le vendredi 27 novembre à 18h30 aura lieu la soirée de clôture alors que le dernier programme sera dévoilé, suivi à 20h30 de la cérémonie de remise de prix. Au dernier week-end de cette 6e édition du festival, soit les 28 et 29 novembre, le public pourra profiter de l’ensemble de la programmation 2020, incluant les volets jeunesse et compétitif.

BILLETTERIE

Cette édition virtuelle se déroule entièrement sur la plateforme de visionnement lepointdevente.com. Afin de rendre la programmation disponible au plus grand nombre, l’accès est gratuit en se procurant un passeport via lepointdevente.com/billets/longuevuesurlecourt. Sur une base volontaire, les festivalier.ère.s sont cordialement invité.e.s à faire un don pour soutenir l’événement.

 

Longue vue sur le court est réalisé en partenariat avec l’arrondissement du Sud-Ouest, la Maison de la culture Marie-Uguay, le Conseil des arts de Montréal, le Carrefour jeunesse-emploi du Sud-Ouest de Montréal, le Ministère de la culture et des communications du Québec, la Ville de Montréal, la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma (SARTEC), L’inis, l’Office national du film du Canada (Programme ACIC), le Mouvement Desjardins – Caisse du Sud-Ouest de Montréal, SPIRA, SLA Productions, Bande à Part audio et post production – coop, le Cégep André-Laurendeau, Hallé Location, Les voies parallèles, Benoit Gauthier inc. cabinet comptable et Multiservices Luna.

 

La 6e édition de LONGUE VUE SUR LE COURT se déroule jusqu’au 29 novembre 2020.

Pour plus d’information : longuevuesurlecourt.com

Suivez-nous aussi sur Facebook et Instagram

 

 

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / animation / Cinéma / court métrage / en ligne / Festival / medias numériques