fbpx

ONF | Message de Claude Joli-Coeur

Message de Claude Joli-Coeur, commissaire du gouvernement à la cinématographie et président de l’Office national du film du Canada (ONF)

Depuis plusieurs jours, les Canadiens et Canadiennes sont profondément affectés par les événements liés à la situation extrêmement difficile que vivent les communautés noires aux États-Unis et au Canada. Comme l’a mentionné le premier ministre Trudeau la semaine dernière, le racisme existe non seulement de l’autre côté de la frontière, mais ici, chez nous, dans nos communautés, dans notre pays.

La diversité et l’inclusion sont au cœur du mandat de l’ONF et de nos valeurs institutionnelles. Nous donnons une voix aux communautés qui sont systématiquement sous-représentées dans le paysage médiatique, que ce soit devant ou derrière la caméra : communautés racisées et ethnoculturelles, femmes cinéastes, peuples autochtones, communautés de langue officielle en situation minoritaire, minorités sexuelles (LGBTQ2+), personnes vivant avec un handicap, etc.

DES CRÉATEURS ET CRÉATRICES DE TOUS LES HORIZONS

La programmation de l’ONF témoigne de la diversité canadienne et concourt à la justice et à la cohésion sociale du pays. Les œuvres que nous produisons proviennent de créateurs et de créatrices issus de multiples horizons et de groupes sous-représentés, ce qui assure une pluralité des voix et des histoires de tout le Canada.

Les nombreux créateurs et créatrices avec lesquels nous avons collaboré au cours des dernières décennies, et avec qui nous continuons de collaborer, proposent des œuvres remarquables qui favorisent la compréhension des enjeux liés au racisme systémique et l’instauration d’un dialogue nécessaire pour que notre société éradique ces injustices inacceptables et pave la voie à un avenir meilleur.

Je tiens à souligner la contribution essentielle qu’ils apportent à travers leur regard, leurs convictions et leur talent.Le contexte social et politique actuel qui nous touche tous, leur fait particulièrement vivre toute une gamme d’émotions, qui vont de la douleur à la colère en passant par l’incompréhension.

RACONTER POUR MIEUX SE COMPRENDRE

La large diffusion de leurs œuvres, sur toutes les plateformes et lors de projections publiques, contribue à notre mission. L’impact que nous pouvons avoir auprès des enseignants et enseignantes et de leurs élèves concourt également aux changements qui rendront notre société meilleure.

Dans les circonstances actuelles, j’ai demandé à nos équipes de redoubler d’efforts pour que nos différentes plateformes mettent en valeur les artistes et les œuvres de l’ONF qui témoignent du vécu et de l’histoire des communautés noires au Canada. Ces œuvres, nous l’espérons, permettront une meilleure compréhension des réalités et des inégalités que vivent ces communautés.

Nous continuerons également de rendre accessibles des œuvres de créateurs et de créatrices qui exposent des situations de racisme, de discrimination ou de haine, afin de favoriser une compréhension mutuelle et une ouverture à l’inclusion et à la discussion.

Au cœur même de notre organisation, nous avons aussi du travail à faire, et nous nous engageons à ce que toutes les voix, dont celle des communautés noires du Canada, soient entendues et représentées au sein de notre personnel.

L’ONF continuera de créer pour raconter, et de raconter pour mieux se comprendre.

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Cinéma / documentaire