fbpx

L’ONF salue l’apport exceptionnel de François Macerola

C’est avec tristesse que l’Office national du film du Canada a appris jeudi le décès de M. François Macerola, ancien commissaire de l’ONF.

M. Macerola est entré à l’ONF en 1971 en tant qu’adjoint administratif au directeur de la production française. En 1974, il est devenu chef du service commercial, puis, deux ans plus tard, directeur de la production française. En 1979, il a été nommé commissaire adjoint du gouvernement à la cinématographie et directeur général de l’ONF. À cette époque, il était l’adjoint de James de Beaujeu Domville, alors commissaire et président de l’ONF. M. Macerola lui a succédé en 1984, devenant ainsi le 11e commissaire de l’ONF, un poste qu’il a occupé jusqu’en 1988.

« C’est un homme qui était empreint d’une grande sagesse et qui démontrait un grand leadership dans la gestion de la création. Il avait une vision claire et avant-gardiste de l’importance des institutions publiques dans l’essor de la culture québécoise et canadienne. J’ai eu la chance de le connaître et le plaisir de collaborer avec lui dans les nombreuses fonctions qu’il a exercées au cours de sa brillante carrière. François était un homme passionné et généreux, et au nom de tout l’ONF, j’offre mes plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches », se souvient Claude Joli-Coeur, commissaire du gouvernement à la cinématographie et président de l’ONF.

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Avis à l'industrie / Cinéma