ONF – THE FLYING SAILOR, en nomination pour un prix Annie d’ASIFA-Hollywood

« THE FLYING SAILOR » (ONF), des réalisatrices Wendy Tilby et Amanda Forbis, en nomination pour un prix Annie d’ASIFA-Hollywood

Le prix Winsor-McCay couronnant une carrière exceptionnelle est décerné à Evelyn Lambart, première femme cinéaste d’animation au Canada 

La 50e cérémonie de remise des prix Annie, à Hollywood, soulignera la virtuosité des animatrices canadiennes d’hier et d’aujourd’hui.

The Flying Sailor, la production très applaudie dont Wendy Tilby et Amanda Forbis ont signé la réalisation pour l’Office national du film du Canada (ONF), est en lice pour un prix dans la catégorie « Best Animated Short Subject ».

Le film est inspiré d’une incroyable histoire vraie survenue lors de l’explosion de 1917 à Halifax, l’explosion accidentelle d’origine non nucléaire la plus importante de l’histoire.

The Flying Sailor figure parmi les 15 œuvres de la liste courte de présélection aux Oscars dans la catégorie « Animated Short Film ». Voici le lien vers le communiqué de presse de l’Académie : bit.ly/3hLytV0

Evelyn Lambart, pionnière de l’animation à l’ONF, sera également honorée à titre posthume : on lui décernera le prix Winsor-McCay en reconnaissance d’une contribution remarquable à cet art. À titre de première femme cinéaste d’animation au Canada, elle a tracé le chemin aux femmes.

Présentée par ASIFA-Hollywood, la section de l’Association internationale du film d’animation établie à Los Angeles, la 50e cérémonie annuelle de remise des prix Annie se déroulera le samedi 25 février 2023.

 

À propos du film

The Flying Sailor (Le matelot volant), Wendy Tilby et Amanda Forbis (7 min 45 s)

Production et production exécutive : David Christensen

  • En 1917, deux navires entrent en collision dans le port de Halifax, provoquant l’explosion accidentelle la plus importante de l’histoire. Parmi les comptes rendus tragiques de la catastrophe figure l’étonnante histoire d’un marin qui se trouvait alors sur les quais. Soulevé par le souffle de l’explosion, il retombe à deux kilomètres de son navire, complètement dénudé, mais sain et sauf. The Flying Sailor est une réflexion sur sa trajectoire.
  • Les collaborations précédentes des cinéastes d’animation de Calgary Amanda Forbis et Wendy Tilby, When the Day Breaks (1999) et Une vie sauvage (2011), leur ont valu des nominations aux Oscars dans la catégorie du meilleur court métrage d’animation. Wendy Tilby a également eu cet honneur pour Cordes (1991), qu’elle a réalisé à titre individuel.

 

Voir le film

En ligne :

The Flying Sailor est maintenant diffusé en continu sur les chaînes numériques du New Yorker et sur onf.ca.

Au Festival du film de Sundance :

Présentation en salle les 24 et 29 janvier, et en ligne du 19 au 29 janvier.

Dans le cadre du palmarès Canada’s Top Ten du TIFF :

The Flying Sailor figurera au programme des courts métrages présenté au Cinéma 3 du TIFF Bell Lightbox, à Toronto, le samedi 28 janvier à 13 h.

Prix et distinctions décernés au film à ce jour :

  • Meilleur film basé sur un personnage, Festival d’animation de Los Angeles ;
  • Meilleure œuvre expérimentale, Festival d’animation de Los Angeles ;
  • Meilleur court métrage d’animation, Festival du court métrage de New York ;
  • Prix de la meilleure animation canadienne remis par l’Institut canadien du film, Festival international d’animation d’Ottawa ;
  • Meilleur court métrage d’animation, Festival international du film de Calgary ;
  • Prix Silver du meilleur court métrage canadien, Festival du film Toronto After Dark ;
  • Prix du public, décerné aux 10 films étrangers préférés, Festival international du court métrage de São Paulo ;
  • Meilleur film narratif, Countryside Animafest Cyprus, Chypre ;
  • Mention honorable — Prix du public du meilleur court métrage canadien, Festival international d’animation indépendante GIRAF, Calgary.

Prix Winsor-McCay décerné à Evelyn Lambart en hommage à sa contribution remarquable

Première femme cinéaste d’animation au pays — et pendant près de 25 ans, seule animatrice de l’ONF —, Evelyn Lambart (1914-1999) connaît une carrière prolifique marquée par la passion et l’invention. Le fondateur de l’ONF, John Grierson, l’affecte, dès son arrivée en 1942, à une petite équipe d’animateurs que dirige Norman McLaren. Pendant plus de 20 ans, elle travaillera en étroite collaboration avec ce dernier, notamment à la réalisation de classiques tels Caprice en couleurs (1949) et Rythmetic (1956), ainsi qu’à l’animation du meuble vedette du film de Norman McLaren et Claude Jutra sélectionné aux Oscars Il était une chaise (1957).

Avec McLaren, elle contribue au développement de l’animation stéréoscopique en travaillant à la création de Now Is the Time et Around Is Around, parus en 1951, et concourt à mettre au point le son synthétique.

À la fin des années 1960, Evelyn Lambart se consacre entièrement à ses propres réalisations. Elle crée de magnifiques films pour enfants, dont Mr. Frog Went A-Courting en 1974. Cette même année, elle se retire dans sa maison de campagne de l’Estrie, préférant la compagnie des plantes et des animaux. Elle y réalise ses deux derniers films, Le lion et la souris (1976) et Le rat de maison et le rat des champs (1980). Elle meurt le 3 avril 1999 à 84 ans. Rob McLaughlin, producteur exécutif au Studio d’animation et de création interactive du Programme anglais, recevra le prix en son nom.

Créé en hommage à l’animateur Winsor McCay, artiste prolifique et pionnier de la bande dessinée et de l’animation, le prix Winsor-McCay est décerné en reconnaissance d’une carrière exceptionnelle consacrée à l’art de l’animation. Il constitue l’une des plus hautes distinctions qui soient dans ce domaine.

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / animation / Cinéma