fbpx

RÉALS Québec – Le métier de documentariste : une pratique de création menacée? 

Le métier de documentariste : une pratique de création menacée? 

L’Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec (ARRQ), le Service aux collectivités de l’UQAM et l’École des médias de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) vous invitent au lancement du rapport de recherche :

LE MÉTIER DE DOCUMENTARISTE : UNE PRATIQUE DE CRÉATION MENACÉE? ANALYSE DES CONDITIONS DE PRATIQUE DE LA PROFESSION DE DOCUMENTARISTE AU QUÉBEC.

Lieu : Rencontre ZOOM organisée par l’ARRQ

Date : le mardi 8 décembre 2020               Heure : 17h

Descriptif :

De toutes les précieuses études portant sur le financement et la diffusion des œuvres documentaires au pays, aucune ne s’est attardée à l’évolution de la pratique de la réalisation documentaire. Aussi, le Comité documentaire de l’ARRQ a-t-il voulu rectifier cette lacune, d’abord par la publication, en 2017, du volet quantitatif de cette étude et aujourd’hui avec le lancement du volet qualitatif. 26 réalisatrices et réalisateurs provenant de différentes régions du Québec, de niveaux d’expérience et de milieux de production divers, ont partagé leurs expériences et réflexions sur le métier de documentariste. Témoignant, entre autres, de la précarisation du métier, de l’amenuisement de l’espace de création et de l’augmentation de la charge de travail, ils-elles dressent un portrait alarmant de leur situation. Ce rapport de recherche permet une meilleure compréhension du métier en plus de proposer des solutions concrètes.

Cette recherche a été menée à l’UQAM sous la direction scientifique de Diane Poitras et Marc Ménard de l’École des médias, dans le cadre du Service aux collectivités de l’UQAM.

 

Intervenants et intervenantes présents.es :

  • Diane Poitras : Cinéaste, professeure en pratiques documentaires à l’École des médias de l’UQAM, chercheure principale
  • Marc Ménard : Professeur à l’École des médias de l’UQAM, cochercheur
  • Nathalie Trépanier : Cinéaste documentariste, membre du Comité documentaire de l’ARRQ, M.S.c. relations industrielles de l’Université de Montréal, cochercheure
  • Fanie Pelletier : Documentariste, étudiante à la maîtrise en communication à l’UQAM, cochercheure
  • Bruno Boulianne : Cinéaste documentariste, membre du c.a. et du Comité documentaire de l’ARRQ
  • Lyne Kurtzman : Agente de développement au Service aux collectivités de l’UQAM
  • Mylène Cyr : Directrice générale de l’ARRQ
  • Amélie Lambert-Bouchard : Directrice générale de l’Observatoire du documentaire
  • Sylvie de Bellefeuille : Présidente du CE de DOC Québec

Pour confirmer votre présence ou pour toute question concernant le lancement du 8 décembre 2020 :

Stéphanie Brûlé, ARRQ : stephanie@arrq.quebec

***

[…] les budgets ont rapetissé, les temps de tournage ont rapetissé. Tu dois faire ton film en douze jours au lieu de vingt. […] tu t’organises avec tes douze jours de tournage, puis tu fais le restant sur le bras. » (F21)

« […] Tu sais, j’espère que dans le futur, je vais avoir plus de budgets, des meilleures ressources financières. […] Je vois le prochain venir, pis je me dis : « Tabarnak ça va être dur! ». Ça, c’est si le financement est au rendez-vous! Là, je me demande : « Je vais-tu pouvoir vivre dans cette précarité-là longtemps? » (H04)

 

 

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Cinéma / Conférence / documentaire / Événements