fbpx

« Sympathie pour le diable » reçoit quatre prix au Festival International du Film de Saint-Jean-de-Luz 2019

Sympathie pour le diable, lauréat de 4 prix au Festival International du Film de Saint-Jean-de-Luz 2019 !

À l’affiche le 29 novembre 2019 au Québec

Les Films Séville, une filiale d’Entertainment One, et Go Films sont fiers d’annoncer que Sympathie pour le diable, premier film de Guillaume de Fontenay, a été couronné de succès au Festival International du Film de Saint-Jean-de-Luz. Résultat d’un long travail de 14 ans, Sympathie pour le diable reçoit quatre prix : Grand Prix, Prix du Jury Jeunes, Prix du Public et Prix d’Interprétation Masculine pour Niels Schneider. Prisé par les cinéphiles, le Festival International du Film de Saint-Jean-de-Luz met de l’avant les premiers ou deuxièmes courts et longs-métrages de réalisateurs émergents. Rappelons que la première nord-américaine de Sympathie pour le diable aura lieu le 11 novembre 2019 lors de la 25 édition du Festival CINEMANIA.

Écrit par Guillaume Vigneault, Guillaume de Fontenay et Jean Barbe, en collaboration avec Paul Marchand, Sympathie pour le diable est un drame intense, brut et empreint de réalisme exposant l’arrière-scène du siège de Sarajevo. Coproduction France-Canada de Go Films (Nicole Robert), Monkey Pack (Marc Stanimirovic) et Logical Pictures, le film met en vedette Niels Schneider, Vincent Rottiers et Ella Rumpf. Sympathie pour le diable a été tourné entièrement à Sarajevo. Dans l’équipe canadienne on retrouve Sylvain Bellemare, gagnant d’un Oscar et tous les effets spéciaux ont été faits par Oblique.

Depuis sa première apparition au grand écran en 2007 dans le film Tout est parfait d’Yves-Christian Fournier, puis en 2010 dans le long-métrage plusieurs fois récompensé de Xavier Dolan, Les amours imaginaires, la carrière cinématographique de Niels Schneider ne cesse de fleurir. En France, il joue aux côtés des plus grands acteurs français, dont Sophie Marceau et François Cluzet dans le film Une rencontre de Lisa Azuelos, réalisatrice avec laquelle il collabore également pour le biopic Dalida. En 2017, il remporte le prix du meilleur espoir aux César pour son rôle dans le film Diamant noir d’Arthur Harari. En 2018, il participe à trois projets : le drame historique Un peuple et son roi, écrit et réalisé par Pierre Schoeller, Un amour impossible, de Catherine Corsini, avec Virginie Efira et La Femme la plus assassinée du monde, de Franck Ribière avec Anna Mouglalis. Il jouera de nouveau aux côtés de Virginie Efira dans Sibyl de Justine Triet, présenté en compétition officielle au Festival de Cannes 2019. Dans Sympathie pour le diable, premier film de Guillaume de Fontenay, Niels Schneider incarne Paul Marchand, un correspondant chevronné lors de la guerre de Bosnie-Herzégovine.

Synopsis

Sarajevo, novembre 92, sept mois après le début du siège, Paul Marchand, correspondant de guerre, tente de témoigner d’une guerre fratricide, du quotidien des 400 000 habitants pris en otages par les troupes serbes sous le regard impassible de la communauté internationale. Provocant, il inscrit sur sa voiture les fameux “MORITURI TE SALUTANT » et “DON’T WASTE YOUR BULLET I’M IMMORTAL ». Entre l’objectivité journalistique, le sentiment d’être inutile et un certain sens du devoir, face à l’horreur et à l’injustice de ces victimes innocentes, Paul Marchand prendra parti.

Distribué par Les Films Séville, une filiale d’eOne, et coproduit par Go Films, Monkey Pack et Logical Pictures, en association avec Nexus Factory, Umedia, Title Media et Ufund, Sympathie pour le diable prendra l’affiche le 29 novembre 2019 au Québec.

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Cinéma / Festival / sortie en salle