fbpx

Télé-Québec – Les pêcheurs de « La course folle» prennent la mer

Les pêcheurs de « La course folle » prennent la mer

Télé-Québec profite du moment pour dévoiler les premières images de la nouvelle production

 

Dimanche 5 mai, les 325 homardiers des Îles-de-la-Madeleine ont pris la mer et ont ainsi entamé leur saison de pêche 2019. L’équipe de production de la série documentaire « La course folle», qui sera diffusée à Télé-Québec prochainement, y était pour accompagner des pêcheurs au cours de cette journée particulièrement chargée en travail et en émotions.

Dimanche 5 mai, 4 h du matin. Les pêcheurs arrivent sur les quais. La majorité a peu dormi à cause de la nervosité, mais ils ont hâte de reprendre enfin la mer après plusieurs mois d’attente. Ce matin, le brouillard est épais. Tous savent qu’ils devront naviguer aux instruments, mais ils ne sont pas inquiets. Ils bénissent le ciel pour l’absence de vent. La mer est calme. Il fait encore nuit. À travers les odeurs de diesel et de boëtte (appâts de poisson placés quelques jours plus tôt dans les casiers à homards en bois), les familles et amis des pêcheurs déambulent. Ils sont venus souhaiter aux leurs une pêche abondante et surtout sécuritaire. Car le métier de pêcheur est parmi les plus risqués. Intempéries, fatigue, nervosité : un faux mouvement peut rapidement envoyer hommes ou femmes à la mer.

 

Postée dans quatre ports des Îles, l’équipe de production de « La course folle » est prête, elle aussi. Caméras, micros et drone sont prêts à capter chaque moment de ce grand jour pour les quatre pêcheurs accompagnés et suivis à bord de leur bateau respectif. Dominic Éloquin, pour qui rester à quai pendant une tempête n’est pas une option; Julien Boudreau, le vieux loup de mer qui connait la pêche comme pas un après ses 35 années en mer; Maxime Poirier, l’ami de tous qui, bien que malentendant, ne laisse pas son handicap prendre le dessus; et enfin le violoniste de 24 ans diplômé de Toulouse, Olivier Renaud, revenu aux Îles pour y devenir aide-pêcheur puis, bientôt, capitaine de son bateau. Télé-Québec dévoile d’ailleurs aujourd’hui les toutes premières images de ces pêcheurs que suivra La course folle, captées lors de leur préparation au début avril.

Visionnez les premières images de La course folle.

 

 

5 h du matin. La fébrilité est à son paroxysme. La lumière rouge de la fusée qui annonce le départ éclaire le ciel. Les homardiers quittent le quai et prennent la mer, parfois de façon un peu cowboy. L’objectif de chacun : être le premier à mettre à l’eau ses 273 cages au meilleur endroit qui soit pour amasser la plus grande quantité de homards chaque jour. Il y a de la compétition dans l’air!

La pêche durera neuf semaines. Neuf semaines au cours desquelles chaque journée comptera pour beaucoup dans les revenus qu’encaisseront les pêcheurs. D’ici à ce que leur course prenne fin en juillet, l’équipe de production de La course folle sera présente sur place à divers moments clés pour être témoin du dur labeur de Julien, Dominic, Maxime et Olivier.

 

Télé-Québec est passée maître dans l’art des documentaires d’observation. Après les succès des séries La classe ouvrière, 180 jours et De garde 24/7, nul doute que l’industrie de la pêche aux Îles-de-la-Madeleine et le métier de pêcheur de homard n’auront plus de secret au terme de La course folle, qui sera diffusée à Télé-Québec au cours de l’année 2019-2020.

Équipe de production

Scénariste : Hugo Bourque
Réalisateur : Jean-François Fontaine
Producteurs au contenu : Valérie Beaulieu et Hugo Bourque
Productrices : Valérie Beaulieu et Christine Simard
Production : Trinome & filles — Québec, 2019

***

À propos de Télé-Québec

Télé-Québec est la chaîne de télévision publique à vocation éducative et culturelle du Québec. Elle propose une programmation unique qui a pour but de cultiver le goût du savoir, de favoriser l’acquisition de connaissances, de susciter la réflexion, de promouvoir la vie artistique et culturelle d’ici ainsi que de refléter les réalités régionales et la diversité du Québec. Outre son siège social établi à Montréal, la Société compte 10 bureaux régionaux. On peut suivre Télé-Québec sur Facebook et Twitter. telequebec.tv  

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / documentaire / Série télévisée / Télévision