fbpx

Téléfilm Canada annonce le soutien à huit longs métrages autochtones

Téléfilm Canada annonce l’investissement de plus de 4 millions de dollars dans huit longs métrages dont les réalisateurs, les scénaristes et les producteurs proviennent des communautés autochtones.

Dans cette cuvée très diversifiée en genre, on peut également souligner que la parité est presque atteinte avec trois projets menés par des femmes. Un des films proposés est en langue française – une première pour une production autochtone – et deux autres sont en langues autochtones et en anglais. Par ailleurs, trois de ces films faisaient partie des projets dévoilés tout récemment par le programme Talents en vue.

Dans le cadre de son objectif d’atteindre un portefeuille représentatif et diversifié d’ici 2020, Téléfilm Canada réserve 4 millions de dollars par année pour le financement des projets de cinéastes canadiens provenant des communautés autochtones, à travers l’ensemble de ses programmes et dans tout le pays. Ces projets sont évalués par un jury externe composé exclusivement de membres des communautés autochtones.

« Soutenir les talents remarquables provenant des communautés autochtones du Canada demeure une grande priorité pour Téléfilm. En cette Année internationale des langues autochtones, nous sommes fiers d’encourager des œuvres en mi’kmaq et en inuktitut. Les projets sélectionnés nous permettront de découvrir de nouvelles voix et perspectives indispensables pour bâtir notre cinéma de demain. » Christa Dickenson, directrice générale, Téléfilm Canada.

« Le jury a été vivement impressionné par la qualité et la diversité des demandes de financement présentées au volet Autochtone », a mentionné le groupe de pairs évaluateurs autochtones ayant examiné les demandes. « Des webséries documentaires aux comédies irrévérencieuses, en passant par les films d’horreur et les drames sociaux, la prochaine vague du cinéma autochtone repousse largement les frontières du genre. Et avec des productions provenant du Nunavut, de la Colombie-Britannique, du Manitoba, du Québec et de la Nouvelle-Écosse, réalisées dans des langues aussi diversifiées que l’inuktitut, le mi’kmaq, l’anglais et le français, il est évident que le cinéma autochtone donne vie à nos histoires d’un bout à l’autre du pays. »

Projets sélectionnés

L’Inhumain
Réalisation, scénarisation et production : Jason Brennan (Anishinaabe)
Langue : français
Province : Québec

Wildhood
Réalisation et scénarisation : Bretten Hannam (Mi’kmaq)
Production : Gharrett Paon (Mi’kmaq)
Langue : anglais / mi’kmaq
Province : Nouvelle-Écosse

Slash/Back
Réalisation, scénarisation et production : Nyla Innuksuk (Inuit)
Langue : anglais / inuktitut
Province : Ontario/Nunavut

Portraits from a Fire
Réalisation : Trevor Mack (Tl’etinqox)
Scénarisation : Derek Vermillion (Cri)
Production : Rylan Friday (Cote First Nation)
Langue : anglais
Province : Colombie-Britannique

Tipping Andy Warhol
Réalisation : Dana Claxton (Lakota Sioux )
Scénarisation : Courtenay Crane (The Key First Nations)
Production : David Paperny
Langue : anglais
Province : Colombie-Britannique

IndigiThreads
Réalisation et scénarisation : Adeline Bird (Anishinaabe)
Production : Ryan Cooper (Peguis First Nation)
Partenaire dans le cadre du programme Talents en vue : On Screen Manitoba
Langue : anglais
Province : Manitoba

Coffee Express
Réalisation et scénarisation : Roger Boyer
Production : Eva Thomas (Tohono O’odham /Ojibway/Cherokee)
Partenaire dans le cadre du programme Talents en vue : Adam Beach Film Inst.
Langue : anglais
Province : Manitoba

The Certainty of Symmetry
Réalisation et scénarisation : Jaren Brandt Bartlett
Production : Kelton Stepanowich (Metis)
Partenaire dans le cadre du programme Talents en vue : Adam Beach Film Inst.
Langue : anglais
Province : Colombie-Britannique

 

À propos de Téléfilm Canada

Téléfilm est vouée à la réussite de l’industrie audiovisuelle canadienne sur les plans culturel, commercial et industriel. Par l’entremise de différents programmes de financement et de promotion, Téléfilm appuie des entreprises dynamiques et des créateurs de talent ici et à l’international. De plus, Téléfilm formule des recommandations auprès du ministère du Patrimoine canadien concernant la certification des coproductions audiovisuelles régies par des traités, et elle administre les programmes du Fonds des médias du Canada. Lancé en 2013, le Fonds des talents accepte des dons privés qui servent principalement à soutenir les talents émergents. Visitez telefilm.ca et suivez-nous sur Twitter à twitter.com/telefilm_canada et Facebook à facebook.com/telefilmcanada.

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Cinéma / Financement