fbpx

FNC – Des titres forts et singuliers présentés en primeur dont Climax de Gaspar Noé

Le Festival du nouveau cinéma (FNC) dévoile six nouveaux titres 

Le FNC, dont la 47e édition se tiendra du 3 au 14 octobre prochain, annonce davantage de titres attendus cette année qui sauront étonner le public montréalais par leur audace et leur ardeur, dans le fond comme dans la forme.

Voici six films à surveiller lors des prochaines festivités :

Happy Face de Alexandre Franchi

Alexandre Franchi persiste et signe avec ses projets gonflés et hors du commun : après The Wild Hunt, déjà présenté au FNC en 2009, Happy Face, son deuxième long-métrage, sera projeté en première mondiale. Au son d’une new wave torturée, le film nous plonge dans un Montréal rétro en suivant un adolescent troublé, confronté à un groupe de patients défigurés qu’il pousse à la révolte. Le ton est déstabilisant, anticonformiste, insolent et provocateur.

Climax de Gaspar Noé

Primé plus tôt cette année à la Quinzaine des réalisateurs, Climax de Gaspar Noé sera présenté en grande primeur au FNC avant de prendre l’affiche prochainement au Québec.  Après Love, présenté au festival en 2015, ce sixième long métrage du cinéaste français raconte l’histoire vraie d’une fête privée qui dégénère en chaos absolu. Film choc lors du dernier Festival de Cannes, Climax saura, sans aucun doute, bouleverser le public montréalais.

Cassandro the Exotico de Marie Losier

La réalisatrice Marie Losier est de retour au FNC après avoir remporté, en 2011, le Prix du public Temps Ø pour The Ballad of Genesis and Lady Jaye. Son plus récent long métrage, Cassandro the Exotico sera l’occasion d’une soirée spéciale Lucha libre (lutte libre mexicaine). Aussi, le film sera projeté en présence exceptionnelle du lutteur masqué Cassandro ; l’un des catcheurs les plus connus et célébrés au Mexique. Un événement unique à ne pas manquer!

Le brasier Shelley de Ludovic Chavarot et Céline Ters

Mettant en vedette Gaspard Ulliel, Marianne Faithfull et Warren Ellis, Le brasier Shelley fera l’objet d’une projection-évènement au Cinéma Moderne. Pour l’occasion, le compositeur Augustin Viard accompagnera la bande son du film grâce à une performance avec les ondes Martenot (instrument électronique). Le film raconte l’histoire de Percy Bysshe Shelley, jeune poète infâme chassé de son pays après avoir enlevé sa future jeune épouse Mary Shelley. Elle, qui, à 18 ans, est l’auteure du fameux Frankenstein.

M de Anna Eriksson

M, film expérimental de la célèbre chanteuse et artiste finlandaise Anna Eriksson, explore le rapport entre la mort et la sexualité. On y suit le personnage de Marilyn Monroe, incarné par la réalisatrice, à travers une série d’événements fictifs. Le film est une œuvre d’art unique avec ses images frappantes et parfois scandaleuses.

 

M/M de Drew Lint

Avec son métro aérien, ses galeries d’art ultramodernes et ses ruines chics, Berlin est la ville de tous les possibles, de tous les fantasmes. C’est donc tout naturellement que l’ontarien Drew Lint y a réalisé son premier long-métrage, un thriller identitaire queer sur le thème du double. M/M est une expérience immersive dans les ambiances envoûtantes de la techno minimale et de l’architecture brutaliste.

La programmation complète de cette année sera annoncée le mardi 25 septembre 2018.

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Cinéma / Événements / Festival / Musique / Prix