fbpx

Tournée en festivals pour « IMELDA » de Martin Villeneuve

Une belle tournée en festivals pour IMELDA 2 : LE NOTAIRE et IMELDA 3 : SIMONE DU CINÉASTE MARTIN VILLENEUVE !

Imelda 2 & 3 de Martin Villeneuve, mettant respectivement en vedette Robert Lepage et Ginette Reno, connaissent présentement une très belle carrière en festivals, à l’instar du premier volet de cette trilogie de courts métrages lancée en 2014. Le 3 novembre 2020, Imelda 2 : le notaire a remporté le Prix CINÉMENTAL du Meilleur court métrage canadien 2020, ex æquo avec Scars d’Alex Anna.

Le jour de l’Halloween, Martin Villeneuve s’est rendu à Rouyn-Noranda avec les deux derniers volets d’une trilogie de courts métrages, amorcée en 2014, rendant hommage à sa grand-mère paternelle, morte à 101 ans, qu’il incarne en enfilant robes, perruques et chapeaux.

Imelda 2 : Le notaire, lancé au Festival de Cinéma de la Ville de Québec (FCVQ) en septembre dans une formule hybride, la confrontait à son fils (interprété par Robert Lepage), alors que dans Imelda 3 : Simone, présenté en primeur au Festival du Cinéma International en Abitibi-Témiscamingue (FCIAT), l’aïeule, dont le côté cassant était bien réel, tente de faire la paix avec l’autre grand-mère de Martin – et Denis – Villeneuve (les deux femmes s’étant toujours détestées). Cette Simone est d’ailleurs incarnée par nulle autre que Ginette Reno. La chanteuse, dont le rôle le plus marquant au cinéma fut celui qu’elle a tenu dans Léolo de Jean-Claude Lauzon, n’avait pas été vue au grand écran depuis Le secret de ma mère de Ghyslaine Côté en 2006.

Après le premier volet, Martin Villeneuve a d’abord eu l’idée de raconter la suite dans un long métrage, mais devant le refus des institutions, le réalisateur a décidé de se tourner vers le court métrage, produit de façon totalement indépendante. Robert Lepage et Ginette Reno avaient déjà donné leur accord à l’époque où un long métrage était dans les plans, mais le destin a joué ses cartes autrement. Dans le volet consacré à Simone, complètement réécrit, on entend même le personnage chanter “La Grosse”, l’une des chansons les plus récentes de l’interprète de “L’Essentiel”.

En ouverture du Festival Images en vues aux Îles de la Madeleine le 5 novembre, le public en salle et à la maison via Facebook a pu voir la trilogie complète, et échanger en visioconférence avec les interprètes Robert Lepage, Ginette Reno et Martin Villeneuve.

 

Présenté dans le cadre de CINEMANIA depuis le 4 novembre, et ce jusqu’au 22 novembre, Imelda 3 : Simone soulève l’enthousiasme du public… et pour cause : depuis la semaine dernière, il y a eu plus de 30 000 vues et 700 partages de la fameuse “audition” de Ginette Reno pour le rôle de Simone sur la page Facebook personnelle de Martin Villeneuve, incluant le lien du film sur CINEMANIA. On dit “audition” à la blague, bien entendu, puisque cette grande dame n’a nul besoin de présentation, encore moins d’audition, surtout qu’elle a travaillé bénévolement sur Imelda 3, comme tout le reste de l’équipe d’ailleurs. C’est après avoir entendu cette chanson que Villeneuve a décidé de l’inclure dans son film, celle-ci étant parfaite pour introduire le personnage de Simone, sa grand-mère maternelle qui chantait à l’église de Gentilly.

Depuis le prix remporté par Imelda 2 : le notaire à CINÉMENTAL, plusieurs nouveaux festivals se sont ajoutés sur l’affiche des deux films, dont Longue vue sur le court et CINÉ-FRANCO (Francophone International Film Festival) pour Imelda 2 & 3, et le Festival International du Cinéma Francophone en Acadie (FICFA) pour Imelda 3, où le premier opus avait remporté une mention spéciale du jury pour le meilleur court métrage canadien en 2014. Et ce n’est qu’un début, assure le distributeur Danny Lennon.

Pour le cinéaste Martin Villeneuve, cette belle reconnaissance en festivals est une grande victoire pour son équipe, mais aussi une « douce revanche », lui qui a vu son projet initial de long métrage boudé pendant 5 ans par les institutions canadiennes SODEC & Téléfilm Canada. Il s’est même vu privé d’une entrevue à la SODEC pour défendre son projet. Plutôt que de l’abandonner et de se laisser décourager, il a autoproduit sans aucune aide financière les deux courts métrages que nous connaissons. Malgré cela, Téléfilm Canada lui a refusé en début d’année 2020 une aide à la distribution via son programme Talent Tout Court, ne croyant toujours pas au potentiel du projet. Fort heureusement, les festivals et les cinéphiles continuent de voir les choses d’un autre œil.

Imelda et ses deux suites, Imelda 2 : le notaire et Imelda 3 : Simone, sont produits par Imelda Films inc. et distribués par Danny Lennon de [ghost].

Imelda 3 : Simone mettant en vedette Ginette Reno est à l’affiche de CINEMANIA jusqu’à ce dimanche 22 novembre : https://enligne.festivalcinemania.com/film/imelda-3-simone/

Imelda 2 : le notaire avec Robert Lepage fera l’ouverture de Longue vue sur le court le lundi 23 novembre à 19 h. Une fois lancé, il restera en ligne toute la semaine jusqu’au dimanche 29 à minuit. Imelda 3 : Simone y sera quant à lui présenté en clôture le vendredi 27, également à 19 h. Pour voir la programmation : https://longuevuesurlecourt.com/festival/2020#/

En terminant, voici d’autres liens :

  • Anecdotes de tournage (en anglais seulement) sur les pages IMDb des deux films :

Imelda 2 : https://www.imdb.com/title/tt11608124/trivia?ref_=tt_trv_trv

Imelda 3 : https://www.imdb.com/title/tt11608280/trivia?ref_=tt_trv_trv

 

 

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Cinéma / court métrage / Festival / Prix