fbpx

Une programmation jeunesse pour ouvrir la 6e édition de Longue vue sur le court 2020

Une programmation jeunesse pour ouvrir la  6e édition de Longue vue sur le court

Du 21 au 29 novembre 2020

Longue vue sur le court, le festival international de courts métrages du Sud-Ouest de Montréal, est heureux de lancer sa 6e édition ce samedi 21 novembre avec une programmation spécialement destinée aux jeunes cinéphiles. Pour ce premier week-end du festival, 22 courts métrages regroupés en quatre programmes s’adressant à différents groupes d’âges seront présentés pour ouvrir le bal. Une belle façon pour petits et grands de se divertir dans le confort et la sécurité de son foyer !

Rappelons que Longue vue sur le court, le tout premier festival montréalais entièrement dédié au court métrage, est accompagné par la comédienne Carla Turcotte, porte-parole de cette 6e édition. Pendant neuf jours, du 21 au 29 novembre, ce sont 76 courts métrages qui seront présentés en ligne gratuitement sur la plateforme lepointdevente.com, et disponibles partout au Canada. 

Les 21 et 22 novembre seront dévoilés les quatre programmes du volet jeunesse, et dès le 23 novembre, ce sera au tour des neuf programmes du volet compétitif. Une fois en ligne, les films resteront disponibles tout au long du festival.

PROGRAMME JEUNESSE 1 | 4 à 7 ans

Composé de huit films, le programme pour les tout-petits s’ouvrira avec le film Teplaya zvezda de Anna Kuzina (Russie), un bijou d’inventivité autour d’un oiseau qui nettoie les étoiles, présenté en première canadienne. On y retrouvera également Cœur fondant de Benoît Chieux (France), une sympathique animation qui nous transporte dans une forêt glaciale hantée par un nouvel habitant qui s’avère plus chaleureux qu’on aurait pu croire, ainsi que The Little Ship de Anastasia Makhlina (Russie), vu au Festival international du film d’animation d’Annecy, sur l’amitié entre une petite fille et un éléphant. La part belle est donnée aux cinéastes émergent.e.s, entre autres avec Good Heart de Evgeniya Jirkova (Russie), dans lequel l’arrivée d’un chien change l’ambiance pour le mieux dans une famille stricte. 

Quatre autres courts métrages ludiques viennent compléter ce programme : The Robot and the Whale de Jonas Forsman (Suède), The Witch and the Baby de Evgenia Golubeva (Russie), I’m Not Scared of the Crocodile de Marc Riba et Anna Solanas (Espagne) et Papergee and the Spider de Douglas Irvin (Écosse).

PROGRAMME JEUNESSE 2 | Pour toute la famille 

Présenté par la Caisse Desjardins du Sud-Ouest de Montréal, ce programme de six films pour toute la famille comprend des petits bijoux, notamment  Le dernier jour d’automne de Marjolaine Perreten (France), sélectionné à la Berlinale, où des animaux de la forêt préparent une grande course de bolides. Également le film d’animation Cat Lake City de Antje Heyn (Allemagne), présenté en première québécoise, avec Percy le chat qui s’apprête à passer une journée dans un paradis de vacances pour félins alors que rien ne se passe comme prévu.

Trois autres films mettant en scène des animaux s’ajoutent à ce programme : Petite Étincelle de Nicolas Bianco-Levrin et Julie Rembauville (France), une petite souris vit au milieu des livres et de leurs aventures épiques; The Raccoon and the Light de Hanna Kim (États-Unis), la rencontre amusante entre les animaux et la technologie; et Le renard et l’oisille de Sam et Fred Guillaume (Suisse/Belgique), où la route des deux animaux se croise pour faire naître une famille inusitée.

Les cinéphiles de tous âges ne voudront pas manquer Le cerf-volant de Martin Smatana (République tchèque/Slovaquie/Pologne), un film touchant et léger à la fois, fabriqué en animation en volume  à partir d’adorables poupées en tissu.

PROGRAMME JEUNESSE 3 | 8 à 12 ans

Le programme de cinq films destinés aux 8 à 12 ans débute avec le film grec Heatwave de Fokion Xenos (Grèce), qui nous remémore des souvenirs d’été. Créé en animation en volume, l’œuvre est un irrésistible ensemble d’humour, de charme et de magie technique, réchauffant le cœur de son public d’un rayon de soleil au moment où on en a le plus besoin. À la mère poussière de Héloïse Ferlay (France) se situe dans un été plus mélancolique, alors que deux enfants se retrouvent laissés à eux-mêmes. Présenté en grande première au festival international d’animation d’Annecy, Like and Follow de l’allemand Tobias Schlage et du montréalais Brent Forrest (Allemagne/Japon/Canada), suit l’histoire d’un petit garçon qui ne voit rien d’autre que l’écran de son smartphone.

À voir également : Parapluies de José Prats et Alvaro Robles (Espagne/France) nous invite à la rencontre de Kyna, 6 ans, qui perd sa chienne adorée et qui, pour la retrouver, doit affronter sa plus grande peur : la pluie. Primé dans plusieurs festivals internationaux, On est pas prêts d’être des super héros de Lia Bertels (Belgique/Portugal/France), nous plonge dans l’univers de dix enfants qui, au détour d’interviews insolites, nous partagent leurs idées, leurs passions, leurs visions du monde et de l’espace, leurs peurs et leurs aventures. Une odyssée pleine d’embûches qui explore ce que grandir veut dire.

PROGRAMME JEUNESSE 4 | 13 à 17 ans

Le programme dédié aux adolescent.e.s se compose de quatre films québécois et deux films français. Du côté du Québec, on retrouve Clebs de Halima Ouardiri qui s’attarde au meilleur ami de l’homme en s’intéressant à un refuge pour chiens errants d’Agadir, au Maroc, mais aussi l’excellent Mal de chien, film de fin d’études d’un trio d’étudiants de l’Université Laval : Ann-Sophie Fournier, Roxane Tremblay et John Habour. Autre court métrage d’ici, Le vidéoclip de Camille Poirier sélectionné dans une quinzaine de festivals partout dans le monde, ainsi que Café of the Death des jeunes du Carrefour Jeunesse Emploi du Sud-Ouest, où une pénurie de café déclenche des émeutes planétaires. À noter que ce film a été réalisé dans le cadre du programme de médiation culturelle de l’édition 2020 du festival.

Deux films français s’ajoutent à la sélection, soit Yandere de William Laboury (France), un film vu au TIFF autour d’une première histoire d’amour qui prend fin, et Sous la glace de Milan Baulard, Ismail Berrahma, Flore Dupont, Laurie Estampes, Quentin Nory et Hugo Potin (France), un film d’hiver mettant en scène un héron en pleine partie de pêche.

VOLET COMPÉTITION – dès le 23 novembre 2020

Dès le lundi 23 novembre seront présentés les films en compétition, regroupés en 9 programmes, incluant une animation et un documentaire dans chaque programme pour favoriser la découverte. Deux nouveaux programmes seront dévoilés chaque jour, à 18h30 et à 20h30. Chaque programme sera précédé de contenus exclusifs, incluant des entrevues avec acteur.trice.s et cinéastes, des courts métrages et d’autres surprises dévoilées sous peu !

Pour tout savoir sur la programmation 2020, visitez : www.longuevuesurlecourt.com

Cette édition virtuelle se déroulera entièrement sur la plateforme de visionnement lepointdevente.com. Afin de rendre la programmation disponible au plus grand nombre, l’accès sera gratuit, avec invitation à faire un don qui se décline en plusieurs possibilités : lepointdevente.com/billets/longuevuesurlecourt. Ces dons, du plus petit au plus grand, serviront à soutenir le festival et en assurer la pérennité.

Longue vue sur le court est réalisé en partenariat avec l’arrondissement du Sud-Ouest, la Maison de la culture Marie-Uguay, le Conseil des arts de Montréal, le Carrefour jeunesse-emploi du Sud-Ouest de Montréal, le Ministère de la culture et des communications du Québec, la Ville de Montréal, la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma (SARTEC), L’inis, l’Office national du film du Canada (Programme ACIC), le Mouvement Desjardins – Caisse du Sud-Ouest de Montréal, SPIRA, SLA Productions, Bande à Part audio et post production – coop, le Cégep André-Laurendeau, Hallé Location, Les voies parallèles, Benoit Gauthier inc, cabinet comptable et Multiservices Luna. 

La 6e édition de LONGUE VUE SUR LE COURT se déroulera du 21 au 29 novembre 2020.

Pour plus d’information : longuevuesurlecourt.com
Suivez-nous aussi sur Facebook et Instagram

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / animation / Cinéma / court métrage / Festival