fbpx

À L’inis – Vivre L’Itinéraire, un documentaire sur Instagram comme outil de sensibilisation

Les étudiant.e.s de la cohorte 2018 du programme Documentaire de L’inis ont été invité.e.s par le directeur du programme Benoit Pilon à créer pour Instagram cinq portraits de camelots, de bénévoles et d’employés de l’organisme L’Itinéraire.

Le projet a permis à des réalisateur.trice.s et productrices de la relève de filmer du contenu documentaire destiné à une plateforme non traditionnelle. Ils.elles avaient aussi le mandat de raconter les histoires de personnes dont le travail à L’Itinéraire reflète la diversité de son mandat.

Baptisé Vivre L’Itinéraire, ce compte Instagram est constitué de mini-capsules vidéo, de photos et d’extraits audio réunis dans un environnement harmonieux. La pertinence du contenu, l’originalité de la présentation et les qualités innovantes du projet – qui ne devait au départ être qu’un exercice pratique de réalisation en solo – a convaincu L’inis qu’il fallait l’offrir à L’Itinéraire afin que le groupe communautaire l’utilise comme outil de sensibilisation et qu’il continue à l’alimenter avec de nouveaux contenus.

« Pendant leur formation à L’inis, les étudiants et les étudiantes doivent réaliser différents exercices pour acquérir les compétences nécessaires à leur intégration au milieu professionnel du cinéma ou de la télévision. On s’assure également de les mettre en contact avec les nouvelles plateformes de diffusion. Dans le cadre de nos programmes, c’est le parcours d’apprentissage plutôt que le résultat qui est important, a mentionné le directeur général de L’inis, Michel G. Desjardins. Or, dans le cas du projet Vivre L’Itinéraire l’objectif d’apprentissage a non seulement été atteint, mais le résultat est tel qu’il nous est apparu nécessaire d’en assurer le rayonnement et la pérennité en faisant œuvre utile et en l’offrant à l’organisme L’Itinéraire qui avait accepté dès le départ de collaborer à l’exercice », a conclu Michel G. Desjardins.

« Avec Vivre L’Itinéraire, les camelots ont eu la chance de participer à un projet innovant. Le résultat nous a particulièrement séduits, a souligné Luc Desjardins, directeur général de L’Itinéraire. Cela a également permis de réaliser notre objectif de donner une voix aux sans voix, mais d’une manière différente que celle proposée par le magazine. Nous sommes très heureux de cette collaboration avec L’inis et nous reprenons le flambeau avec enthousiasme », ajoute Luc Desjardins.

La création de cette mosaïque numérique originale a bénéficié de l’encadrement de la documentariste Marie-Claude Fournier et de la spécialiste en plateformes numériques Marie Eve Berlinger. Avec le soutien des étudiantes en production Isabelle Corriveau et Kristine Thelle, les étudiant.e.s en réalisation Jenny Bourgon, Laurence Dompierre-Major, Katrina Meyrat, Carmen Rachiteanu, Marie-Christine Roussel et Hippolyte Vendra ont donné la parole et témoigné de l’engagement de cinq personnes associées à L’Itinéraire : les camelots Isabelle et France ; le cuisinier bénévole Paul ; Sylvain, un participant au Programmes d’aide et d’accompagnement social; et Pierre, un employé de L’Itinéraire.

 

Pour en savoir davantage sur le projet documentaire Vivre L’Itinéraire on peut lire l’article de Jason Paré paru dans l’édition du 15 mai 2019 du magazine L’Itinéraire : https://itineraire.ca/article/460/defricher-de-nouveaux-territoires

Pour accéder à la page Instagram de Vivre L’Itinéraire : https://www.instagram.com/vivrelitineraire/

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / application / documentaire / Web