fbpx

19e ÉDITION DU FIFEM DU 27 FÉVRIER AU 6 MARS 2016

Dévoilement de la programmation du 19e Festival international du film pour enfants de Montréal (FIFEM)

 

Le Festival International du Film pour Enfants de Montréal (FIFEM), présenté par Desjardins, est heureux de dévoiler la programmation complète de sa 19e édition qui se déroulera pendant la semaine de relâche, du 27 février au 6 mars prochain.

Depuis sa création, le FIFEM s’engage à ouvrir les horizons des jeunes cinéphiles grâce à sa programmation internationale. Cette année, les films présentés en « Compétition officielle » inviteront en effet les familles montréalaises à un véritable tour du monde.

  • Elles visiteront la Russie avec LE CHAMEAU CÉLESTE du réalisateur Yury Feting, suivant le périlleux voyage du jeune Bayir, en mission pour retrouver les deux chameaux qui ont malheureusement échappé à sa veille ;
  • L’Inde avec CHOTU VEUT VOIR L’ARC-EN-CIEL de Nagesh Kukunoor, qui propose le voyage de Chotu, petit garçon aveugle, et de sa sœur Pari à travers les dunes du Rajasthan;
  • La Slovaquie et la République Tchèque avec MES FRÈRES CORBEAUX de la cinéaste Alice Nellis, narrant l’histoire de la jeune Bohdanka qui doit affronter de terrifiants personnages afin d’inverser le mauvais sort jeté à ses sept frères;
  • Le Mexique avec JÉRÉMY, LE SURDOUÉ de Anwar Safa, récit touchant d’un petit génie marginal;
  • L’Allemagne avec LA CHANCE SOURIT AUX PLUS COURAGEUX du réalisateur Norbert Lechner, présenté en première mondiale en présence du cinéaste, sur l’histoire de deux petites sœurs vietnamiennes qui doivent dissimuler un secret compromettant ;
  • Les Pays-Bas avec LE PETIT MAFIEUX d’Arne Toonen, qui aborde le thème de l’intimidation chez les enfants et du pouvoir de l’imagination;
  • La Norvège avec LOUIS & NOLAN : ATTENTION AUX AUDACIEUX, un stop-motion de marionnettes joliment réalisé par Rasmus A. Sivertsen abordant le thème du succès et de la compétition;
  • La Hongrie avec PAW : LE COURAGE D’UN CHIEN, inspiré de faits réels en hommage à tous les chiens qui sauvent des vies grâce à leur courage;
  • La Suède et les Pays-Bas avec SIV S’ÉGARE DANS SON SOMMEIL de Catti Edfeldt et Lena Hanno Clyne, un film fantastique suivant les merveilleuses aventures nocturnes de la petite Siv;
  • L’Estonie avec LES TWINNERS ET LA MALÉDICTION DE SOUPTOWN de Margus Paju, sur quatre aventuriers qui découvrent l’existence d’une société secrète ;
  • La Belgique, la France et le Canada avec AVRIL ET LE MONDE TRUQUÉ de Franck Ekinci et Christian Desmares, qui raconte l’histoire d’Avril, une jeune fille évoluant dans un monde étrange, parallèle au nôtre, qui part à la recherche de ses parents mystérieusement disparus. Ce dernier a d’ailleurs été récipiendaire du prestigieux Cristal du long métrage au festival d’animation d’Annecy en 2015.

 

À chaque édition, le FIFEM met l’accent sur une cinématographie nationale ou sur l’œuvre d’un réalisateur unique. Cette année, le FIFEM est fier d’offrir une rétrospective des films du réalisateur italien Enzo D’Alò, l’invité d’honneur de cette 19e édition, qui, grâce à son grand talent, produit des films d’animation qui ont séduit des générations d’enfants. Seront présentés certains de ses plus grands succès : LA FLÈCHE BLEUE, LA MOUETTE ET LE CHAT, MOMO À LA CONQUÊTE DU TEMPS, OPOPOMOZ, PINOCCHIO et PIPI, PUPU & ROSEMARIE.

 

Pour la deuxième année consécutive, une section « Panorama » en version originale anglaise est programmée au Cinéma du Parc.

  • Parmi les films présentés figurent ALL THE TIME IN THE WORLD de Suzanne Crocker, documentaire sur le retour aux sources d’une famille qui s’exile dans le Grand Nord canadien;
  • ONLY YESTERDAY du réalisateur nommé aux Oscar Isao Takahata, à propos d’une femme qui reconsidère ses choix de vie lors d’une année sabbatique ;
  • LILLY AND THE MAGIC PEARL d’Anri Koulev, conte aquatique sur l’amitié ;
  • THE GAMES MAKER de Juan Pablo Buscarini, à propos du monde compétitif des jeux de table;
  • ODDBALL de Stuart McDonald, l’histoire d’un fermier excentrique qui tente, avec l’aide de sa petite fille, d’entraîner son chien Oddball à protéger un enclos de pingouins des attaques de renards.

 

S’ajoute à cette section une panoplie de longs métrages présentés en français au Cinéma Beaubien :

  • ANINA N’AIME PAS SON NOM de Alfredo Sodergui, sur une petite fille qui est la risée de ses camarades;
  • LE GARÇON ET LA BÊTE de Mamoru Hosoda, qui suit l’histoire d’un garçon solitaire et d’une bête seule, vivant chacun dans deux mondes séparés;
  • LA COURSE AUX CADEAUX des cinéastes Albert’t Hooft et Paco Vink, où on découvre une fête de la Saint-Nicolas bien spéciale;
  • WIPLALA LE MINUSCULE de Tim Oliehoek, racontant l’histoire d’une petite souris Wiplala qui réduit malencontreusement la taille de toute la famille Blom;
  • MINUSCULE – LA VALLÉE DES FOURMIS PERDUES, des réalisateurs Thomas Szabo et Hélène Giraud, long métrage sans dialogue suivant les aventures d’une fourmi noire et d’une coccinelle qui se battent contre les terribles fourmis rouges, présenté également au Cinéma du Parc.

 

Du côté de la section « Coups de cœur », les jeunes amateurs du 7e art pourront découvrir les suites très attendues ANTBOY 2: LA REVANCHE DE RED FURY d’Ask Hasselbalch et MIKA ET WHISPER : LE PREMIER PRIX de Katja von Garnier.

Ce sera aussi l’occasion de voir ou revoir l’heureux gagnant du Prix Jury international FIFEM 2015 LES OISEAUX DE PASSAGE d’Olivier Ringer, ainsi que le Grand Prix de Montréal Jury Enfant FIFEM 2015, OPÉRATION ARCTIQUE. Le film d’animation DE LA NEIGE POUR NOËL de Rasmus A. Sivertsen, dont le tout dernier film est d’ailleurs présenté en compétition officielle, fait également partie de cette section spéciale.

Gagnant du Cristal du long métrage et du prix du public au Festival du Film d’Animation d’Annecy en 2014, LE GARÇON ET LE MONDE d’Alê Abreu, sera présenté en clôture de cette 19e édition. Rappelons que c’est le film PHANTOM BOY, film d’animation d’Alain Gagnol et Jean-Loup Felicioli, qui donnera le coup d’envoi du festival.

La programmation du FIFEM s’adresse à toute la jeunesse. Des films accessibles dès deux ans seront ainsi proposés dans la section « Mini-cinéphiles », avec notamment: 

  • PIPI, PUPU & ROSEMARIE d’Enzo D’Alò, où trois acolytes partent à l’aventure à travers la forêt à la recherche de Mapa, un personnage imaginaire « à moitié maman, à moitié maman »
  •  PAT & MAT : DE NOUVELLES AVENTURES de Marek Benes, qui suit Pat et Mat, deux amis inséparables qui partagent une passion commune pour le bricolage.

Cette section rendra d’ailleurs hommage à l’œuvre du cinéaste canadien Co Hoedeman, avec la projection de cinq de ses films d’animation soit LE CHÂTEAU DE SABLE, mettant en scène un petit homme de sable, qui, avec l’aide de ses amis, se construit un château pour se protéger d’une tempête ; TCHOU-TCHOU, où deux amis doivent faire preuve de génie afin d’empêcher un dragon de détruire leur ville ; LE THÉÂTRE DE MARIANNE, à propos d’une troupe de marionnettes pour qui tout tourne mal ; LA BOÎTE, fable fantaisiste qui nous entraîne dans un univers magique où priment invention et imagination ; et MATRIOSKA, qui présente la danse captivante de ces fameuses poupées de bois vêtues du costume traditionnel de la paysanne russe. Les spectateurs auront d’ailleurs la chance de rencontrer le cinéaste le 1er mars à 9h30 au Cinéma Beaubien.

Encore une fois cette année, le FIFEM s’associe avec le Musée des beaux-arts de Montréal afin d’offrir aux enfants et à leur famille une occasion privilégiée de visionner les meilleures œuvres de la production mondiale. Du mardi 1er mars au dimanche 6 mars, des films primés et des coups de cœur des dernières éditions du FIFEM seront proposés gratuitement à l’Auditorium Maxwell-Cummings. La sélection compte notamment LA MAISON DES CONTES, de Dominique Monféry ; TAD L’EXPLORATEUR : À LA RECHERCHE DE LA CITÉ PERDUE ; ainsi qu’une compilation de courts-métrages européens.

Comme chaque année, le FIFEM, en partenariat avec le Festival Ciné-Jeune de l’Aisne, offrira également une sélection de courts métrages avec quatre programmes pour tous les âges. Parmi ceux-ci, 11 courts-métrages sans dialogues permettront aux festivaliers de découvrir le meilleur de la relève en création numérique via une sélection d’œuvres des finissants des grandes écoles d’animation européennes.

 

Prix d’entrée adulte : 10 $
Prix d’entrée enfant : 7.50 $
Les billets sont disponibles aux cinémas participants ou en ligne au :http:// www.fifem.com

La programmation de la 19e du FIFEM fait honneur à la diversité culturelle avec des films venus d’une trentaine de pays différents. Le FIFEM est présenté par Desjardins, en collaboration avec le Cinéma Beaubien, Télé-Québec et le Journal de Montréal.

 

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Cinéma / Festival / Télévision