fbpx

Pipelines, pouvoir et démocratie en tournée partout au Québec

Pipelines, pouvoir et démocratie d’Olivier D. Asselin (ONF) en tournée partout au Québec ainsi qu’en reprise à Montréal cet hiver et ce printemps

 

Un documentaire au cœur de l’actualité ! Dès le 8 février, et pendant tout l’hiver et le printemps 2016, le long métrage Pipelines, pouvoir et démocratie, d’Olivier D. Asselin (ONF), sera en tournée partout au Québec – dans onze régions et plus de quinze villes – dont Matane, Rimouski, Carleton-sur-Mer, La Pocatière, Saint-Casimir, Québec, Saint-Damien-de-Buckland, Saint-Jean-Port-Joli, Rosemère, Prévost, Trois-Rivières, Coteau-du-Lac, Saint-André-Avellin, Gatineau et Roberval.

Le film reprend également l’affiche à Montréal, aux Rendez-vous du cinéma québécois (RVCQ) et au Cinéma du Parc, après une première sortie en salle en décembre dernier. Denis McCready assure la production de ce documentaire à l’ONF et Colette Loumède en est la productrice exécutive.

Toutes les projections seront suivies d’un échange, la plupart en présence du réalisateur Olivier D. Asselin, qui sera à l’occasion accompagné de protagonistes du film ou d’intervenants locaux, dont de nombreux comités citoyens. Plusieurs des villes et des régions visitées par la tournée sont touchées par les tracés des pipelines, le transport ou l’exploitation potentielle des hydrocarbures.

Pour obtenir tous les détails des projections, on peut consulter la page Facebook du documentaire:

https://www.facebook.com/onfpipelines/

Pipelines, pouvoir et démocratie, un film percutant et émouvant.

Il est le premier long métrage d’Olivier D. Asselin, cinéaste engagé, qui suit sur deux ans et demi, de l’automne 2012 au printemps 2015, un moment important des luttes sociales de l’histoire québécoise récente : l’arrivée possible au Québec du pétrole non conventionnel des sables bitumineux de l’Alberta à travers deux pipelines. Si le film présente l’abandon de la construction d’un port pétrolier sur le fleuve Saint-Laurent à Cacouna, le dossier des oléoducs est toujours au cœur de l’actualité : des décisions importantes sont en cours d’évaluation, et ce, à tous les paliers de gouvernement, soit municipal, provincial ou fédéral.

Avec ses quatre protagonistes principaux – Daniel Breton, André Bélisle, Mikaël Rioux et Alyssa Symons-Bélanger, Pipelines, pouvoir et démocratie interroge également la situation fragile de la démocratie d’ici. Où se trouve le vrai pouvoir de changer les choses? Des couloirs de l’Assemblée nationale aux actions militantes des organisations de défense de l’environnement, en passant par les coups d’éclat médiatiques de certains activistes, ce road movie offre des images inédites et un accès privilégié et très humain aux coulisses du pouvoir au sein de notre démocratie.

La tournée offre ainsi, partout au Québec, une occasion privilégiée pour ouvrir un dialogue entre tous les citoyens préoccupés par les choix de leur société.

pipelines, pouvoir et démocratie

 

 

 

· Liste des régions et des villes de la tournée des projections

Bas-Saint-Laurent
Matane – CinémAlice (8 février)
Rimouski – Paralœil (9 février)
La Pocatière – Institut de technologie agroalimentaire (ITA) (28 avril)

Estrie
Sherbrooke – La Maison du Cinéma (11 février)

Saguenay–Lac-Saint-Jean
Roberval – Cinéma Chaplin (15 février)

Montréal
Ciné-Campus – Université de Montréal (23 et 24 février)
Cinémathèque québécoise – RVCQ (27 février)
Cinéma du Parc (12, 19 et 26 mars en version originale française; 13, 20 et 27 mars en version originale française avec sous-titres anglais)

Mauricie
Trois-Rivières – Ciné-Campus (3 mars)

Chaudière-Appalaches
Saint-Damien-de-Buckland – Cinéma Saint-Damien (11 mars)
Saint-Jean-Port-Joli – Ciné-club L’imaginaire (27 avril)

Montérégie
Coteau-du-Lac – Pavillon Wilson (16 mars)

Outaouais
Gatineau – Pavillon Lucien-Breault (30 mars)
Saint-André-Avellin – Cinémaboule (2 avril)

Gaspésie
Carleton-sur-Mer – Cinétoile (6 avril)

Laurentides
Rosemère – Ciné-Groulx (20 avril)
Prévost – Ciné-Club de Prévost (17 juin)

Capitale-Nationale
Saint-Casimir – Festival de films pour l’environnement (FFPE) (23 avril)
Québec – Bibliothèque Gabrielle-Roy (25 avril)

Pour obtenir tous les détails des heures et des lieux des projections

· Les protagonistes

Daniel Breton, ex-ministre de l’Environnement au sein du gouvernement de Pauline Marois (politique active);
André Bélisle, cofondateur de l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (lobbyisme environnemental);
Mikaël Rioux, militant écologiste (action directe);
Alyssa Symons-Bélanger, militante (art d’intervention sociale)

· À propos du réalisateur

Assistant de Magnus Isacsson pendant plusieurs années, Olivier D. Asselin est diplômé en réalisation de l’Institut national de l’image et du son (INIS), en plus d’avoir étudié en scénarisation et de détenir une maîtrise en média expérimental de l’UQAM. Cinéaste socialement engagé, il a depuis réalisé et produit une trentaine de courts et moyens métrages documentaires, expérimentaux et de fiction. Citoyens Inc. est primé au concours Caméra verte 2005, alors que Tout se tient reçoit deux prix aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) en 2008. Sa fiction Les âmes en friche est présentée aux RVCQ en 2009 et trois autres de ses films sont programmés au Festival du film de Portneuf sur l’environnement en 2010, 2011 et 2012. Parallèlement, il crée du mixage vidéo en direct et fait partie de plusieurs collectifs de médias indépendants, dont Courts Critiques, Médi@s Libres et le Journal Ensemble.

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Cinéma / Événements