fbpx

Arts, culture et patrimoine de la Ville de Québec annonce les nouveaux projets retenus

La Mesure d’aide au démarrage de productions cinématographiques et télévisuelles annonce les nouveaux projets 

La Ville de Québec annonce les projets retenus dans le cadre de la mesure d’aide au démarrage de productions cinématographiques et télévisuelles, pour la période 2018-2019.

Parmi les 13 projets qui ont été soumis, six ont été retenus par le comité de sélection, pour un investissement total de 148 265 $. Les projets retenus sont les suivants :

  • Élément production, pour le long métrage de fiction Transport en commun (23 880 $)
  • Jet7 Média inc., pour la websérie de fiction Spectral (32 985 $)
  • La Vierge folle, pour le court métrage de fiction La main gauche (12 900 $)
  • Parallaxes, pour le long métrage de fiction Lentement la beauté (25 000 $)
  • Productions Ciné-Scène inc., pour le documentaire Pee-Wee, pour l’amour du sport (23 000 $)
  • Productions Squeeze inc., pour l’émission de télévision de fiction animation Cracké (Famili Scramble) (30 500 $)

Les projets soutenus, en étant très diversifiés, témoignent du dynamisme et de la vitalité qui caractérisent actuellement le milieu cinématographique et télévisuel de Québec. De plus, grâce à ce soutien financier, la Ville appuie tant des entreprises établies dans la région que des entreprises qui démarrent et font leur marque dans le domaine.

À propos de la mesure d’aide au démarrage

La mesure d’aide au démarrage de productions cinématographiques et télévisuelles favorise l’augmentation de la production à Québec en soutenant les entreprises régionales dans le développement de leurs projets de productions audiovisuelles. Elle contribue ainsi à la vitalité de l’industrie cinématographique et télévisuelle de la région. Mise en place en 2009, elle a été renouvelée en 2012, en 2015, puis en 2016 et en 2017. La Ville de Québec est gestionnaire de cette mesure d’aide. Au total, depuis sa création, 87 subventions ont été octroyées, pour une aide financière totalisant près de 1 800 000 $.

Rappelons que cette mesure d’aide est rendue possible grâce à la contribution financière annuelle de la Ville de Québec (50 000 $) et du ministère de la Culture et des Communications (50 000 $), dans le cadre de l’Entente de développement culturel, ainsi que du Secrétariat à la Capitale-Nationale (50 000 $).

Pour obtenir plus de renseignements, les personnes intéressées peuvent consulter le ville.quebec.qc.ca/tournage.

Québec, ville de tournage

La mesure d’aide au démarrage de productions cinématographiques et télévisuelles a permis à plusieurs projets de voir concrètement le jour à Québec. Les longs métrages Nelly et Simon : Mission Yéti, des Productions 10e Ave, et La chute de Sparte, de Parallaxes, soutenus par la mesure d’aide et sortis en salles en 2018, poursuivent leur route dans les festivals internationaux et continuent de récolter les honneurs.

Le long métrage Nicolas Noël : le livre des enfants du monde de Gregg Productions et le collectif de courts métrages Urgence produit par Spira, soutenus par la mesure d’aide respectivement en 2016 et 2017, ont été diffusés à la fin de l’année 2018.

Aussi, plusieurs projets soutenus par la mesure d’aide au démarrage et par le soutien à la production cinématographique et télévisuelle sont actuellement en production : les documentaires Ce que le monde porte en soi de Mö Films et Le chainon manquant de notre histoire des Productions Trait d’union. En animation, Productions 10e Ave lance tout juste la production de son quatrième long métrage Félix et le trésor de Morgäa. Un nouveau studio d’animation, regroupant de nombreux talents d’ici et d’ailleurs, a été créé à Québec pour l’occasion.

Le Bureau des grands événements de la Ville de Québec agit à titre de bureau de cinéma et de télévision autant pour l’accueil de productions dans la région de la Capitale-Nationale que pour l’industrie locale. Il est le guichet unique auprès des services municipaux requis par les tournages et facilite l’accès aux lieux et aux ressources locales. Il gère des ententes avec des partenaires privés et publics, il administre des programmes de financement et il coordonne des actions dans le but de stimuler l’industrie cinématographique et télévisuelle de Québec.

 

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / animation / Cinéma / Financement / jeux / Télévision