fbpx

Bilan des 38es RENDEZ-VOUS QUÉBEC CINÉMA

Rendez-vous Québec Cinéma (RVQC) dressent le bilan de leur édition 2020

À l’heure où nous sommes frappés de plein fouet par la pandémie COVID-19, c’est empreint de solidarité envers nos collègues des festivals, l’industrie de l’audiovisuel comme envers l’ensemble de nos concitoyens, que les Rendez-vous Québec Cinéma dressent le bilan de leur édition 2020.

C’est la première mondiale de la comédie musicale documentaire Jukebox : un rêve américain fait au Québec de Guylaine Maroist et Éric Ruel, qui a conclu ces 38es RVQC. Invité à « prendre rendez-vous avec le cinéma d’ici » pendant les 11 jours de festivités, le public a répondu à l’appel en grand nombre. Plusieurs séances ont été présentées à guichets fermés, confirmant ainsi la qualité de la production cinématographique de l’année et l’engouement toujours grandissant des festivaliers pour notre cinéma.

« Les Rendez-vous sont à la fois la vitrine et le miroir de notre cinéma et le grand succès de cette édition démontre encore une fois la formidable créativité et le dynamisme de notre industrie et de sa relève. Dans les circonstances actuelles, je considère que nous avons été extrêmement chanceux d’avoir pu tenir le festival et suis persuadée que tous les moments que nous avons partagé avec les artistes et le public pendant ces onze jours de festivités, vont savoir nous inspirer et nous motiver pour la suite. Au moment de faire ce bilan, je ne peux que penser à tous les événements annulés et aux travailleurs culturels affectés, comme à l’ensemble de notre société. Je reste convaincue que nous avons un rôle à jouer à travers tout cela pour valoriser l’art et la création, moteurs de vie et de communication », souligne Ségolène Roederer, directrice générale de Québec Cinéma.

Alors que les données ne sont encore que partielles, les RVQC 2020 ont attiré plus de 56 000 personnes. La 8e édition du Rendez-vous Pro coprésentée par Québec Cinéma et la Banque Nationale, a su réunir les professionnels autour des grands enjeux de notre industrie, dont l’accessibilité et la découvrabilité de nos œuvres ainsi que la sensibilisation et l’éducation à l’image de nos jeunes. Aussi, encore une fois cette année, les événements de programmation originale proposés par le festival ont eux aussi su rejoindre une foule nombreuse et très diversifiée. La Buvette SUPER ÉCRAN a été l’hôte de lectures, de discussions enflammées, de cabaret et de soirées déjantées. Cette 38e édition des Rendez-vous était présentée par Hydro-Québec, en collaboration avec Radio-Canada.

LES PRIX RVQC

Neuf prix ont été remis dans le cadre de cette édition 2020. Dans la catégorie Meilleur premier ou deuxième long métrage de fiction, le Prix Gilles-Carle, présenté par Bell et Québec Cinéma, a été attribué à Kuessipan de Myriam Verreault. Dans la catégorie Meilleur premier ou deuxième long métrage documentaire, le Prix Pierre-et-Yolande-Perrault, présenté par Hydro-Québec, a pour sa part été remis au film Soleils noirs, de Julien Élie.

Rappelons que les prestigieux Prix Gilles-Carle et Prix Pierre-et-Yolande-Perrault ont respectivement doublé la valeur de leur prix cette année, pour des bourses de 10 000 $.

Les Rendez-vous étaient également l’hôte du 16e Gala du court métrage québécois Prix Prends ça court !. Animée par Marc Beaupré la festive soirée a su faire briller la diversité des courts d’ici. C’était aussi l’occasion pour les Rendez-vous de remettre les Prix RVQC du court métrage de leur 38e édition. Les lauréat.esde cette édition 2020 se sont partagé.es des prix d’une valeur de 300 000 $.

Voir la liste complète des lauréat.es 2020 sur quebeccinema.ca

DES RENDEZ-VOUS CITOYENS

Québec Cinéma croit fermement que notre cinéma est un formidable outil pédagogique en plus d’être un puissant vecteur de cohésion sociale. C’est pourquoi cette année encore le festival a offert une nouvelle série de projections destinées aux nouveaux arrivants. Sept films ont été présentés à des participants en processus de francisation – Il pleuvait des oiseaux et Merci pour tout de Louise Archambault, Les bons débarras de Francis Mankiewicz, La femme de mon frère de Monia Chokri, Kuessipan de Myriam Verreault, Jeune Juliette de Anne Émond et Antigone de Sophie Deraspe. Ces projections permettent aux participants d’en découvrir davantage sur leur société d’accueil et d’échanger avec les artistes invités. Quoi de mieux que d’utiliser le cinéma d’ici pour perfectionner l’apprentissage d’une langue?

DES RENDEZ-VOUS AVEC LES JEUNES

Les jeunes cinéphiles occupent toujours une place privilégiée aux RVQC. En plus du 6e Rendez-vous Popcorn qui offrait une journée bouillonnante d’activités gratuites pour toute la famille en pleine relâche scolaire, le Lab Québec Cinéma avait concocté une programmation spéciale comprenant des projections, des ateliers ainsi qu’une rencontre avec Théodore PellerinRose-Marie Perreault et Nahéma Ricci.  Aussi, pour une 8e année, le Lab a collaboré avec le projet CinÉcole de Mediafilm pour présenter Kuessipan de Myriam Verreault et Antigone de Sophie Deraspe, deux œuvres propices à susciter l’intérêt de nos jeunes. Mentionnons également que le Prix du Jury en herbe, récompensant le Meilleur long métrage de fiction de la sélection du Lab Québec Cinéma. Le jury 2020 était composé de trois jeunes cinéphiles âgées de 13 et 16 ans.

Le Prix collégial du cinéma québécois, parrainé par Québec Cinéma, était aussi de la partie avec son traditionnel 5 à 7. Étape charnière avant les délibérations nationales, il donnait l’occasion aux étudiants participants au PCCQ de poser leurs questions aux cinéastes des cinq films finalistes. L’événement diffusé en direct sur la page Facebook de Québec Cinéma est d’ailleurs toujours disponible sur quebeccinema.ca!

Au total, ce sont 2 255 jeunes qui ont profité des activités des Rendez-vous leur étant dédiées cette année !

DES RENDEZ-VOUS À DRUMMONDVILLE

Les Rendez-vous étaient aussi présents à Drummondville pour une troisième édition allégée, pour présenter une série de films du festival au Cinéma Capitol700 festivaliers ont profité de cette programmation spéciale, entre le 27 et 29 février. Le film d’ouverture des 38es RVQC, Les nôtres de Jeanne Leblanc, a été projeté en avant-première. Les cinq films finalistes au Prix collégial du cinéma québécois (PCCQ), La femme de mon frère de Monia Chokri, Matthias et Maxime de Xavier Dolan, Antigone de Sophie Deraspe, Sympathie pour le diable de Guillaume de Fontenay et Kuessipan de Myriam Verreault ainsi que le documentaire Mad Dog & The Butcher  Les derniers vilains de Thomas Rinfret, complétaient cette édition 2020.

Pour tout savoir sur la 38e édition des Rendez-vous Québec Cinéma : #RVQC

Facebook | Twitter | Instagram | Vimeo | YouTube quebeccinema.ca

DE PRÉCIEUSES COLLABORATIONS

Les Rendez-vous Québec Cinéma remercient chaleureusement Hydro-Québec, partenaire Présentateur ; Radio-Canada, partenaire Coprésentateur ; Bell partenaire Rôle principal ; SUPER ÉCRAN, MELS, la Cinémathèque québécoise et Cineplex, partenaires Premiers rôles. Les Rendez-vous Québec Cinéma remercient également leurs partenaires publics et gouvernementaux, le Ministère de la Culture et des Communications, Tourisme Québec, le Secrétariat du Québec aux relations canadiennes (SQRC), le Secrétariat à la région métropolitaine, la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), le Conseil des arts du Canada et Téléfilm Canada. Les Rendez-vous remercient aussi la Ville de Montréal, le Conseil des arts de Montréal et Tourisme Montréal. Un grand bravo et merci à nos complices, lg2, Annexe Communications, Jungle Media et Akufen.

Cette présentation des Rendez-vous à Drummondville a été rendue possible grâce au Cinéma Capitol, la Ville de Drummondville,Martin Champoux – député de Drummond, André Lamontagne – député de Johnson, Sébastien Schneeberger – député de Drummond-Bois-Francs, Communication Biron, Vingt/55, Black Boulevard, Steve Robillard et DiversImmo.

LES RENDEZ-VOUS QUÉBEC CINÉMA

Les Rendez-vous Québec Cinéma, seul festival entièrement dédié au cinéma québécois, proposent depuis 38 ans le plus vaste éventail de genres et d’approches cinématographiques, rassemblant autant les œuvres de la relève que de nos cinéastes établis. Avec sa sélection de plus de 300 films, dont une centaine de premières, et une pléiade d’événements gratuits, le festival devient, pendant 11 jours, le haut lieu de célébration du cinéma québécois, valorisant les rencontres entre le public et les artistes à l’origine de nos films.

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Cinéma / Festival