fbpx

Concert pour la paix en webdiffusion jusqu’au 5 avril 2022

Concert pour la paix, diffusion en ligne du concert à Basilique Notre-Dame jusqu’au 5 avril 2022

Le Concert pour la paix, a été présenté à guichet fermé le 22 mars dernier à la Basilique Notre-Dame, par la Fondation de la famille Korwin-Szymanowski en aide à la Fondation Folkowisko qui offre une aide humanitaire aux réfugiés de guerre des deux côtés de la frontière polono-ukrainienne.  La transmission en direct a, quant à elle, reçu 5000 visites en ligne.  Près de 160 000 $ ont été amassés à date et le compteur continue à tourner.

Pour ceux qui n’ont pu assister en personne, le concert est disponible en ligne jusqu’au 5 avril sur le site de pianomtl.ca. La collecte de dons se poursuivra tant que le besoin se fera sentir. La captation a été effectuée par la compagnie ScratchTakes, sous la direction de John Castillo et Caylamina Roberts.

Le concert a été organisé par la violoniste Nadia Monczak et l’actrice Claudia Ferri qui a aussi animé la soirée haute en émotions, palpables autant chez les artistes que le public. La levée de fonds fut coordonnée par Marta Korwin-Szymanowski en collaboration avec KBF CANADA qui prend en charge la collecte de dons, l’émission des reçus d’impôts, le transfert à la Fondation Folkowisko, le suivi des projets et de leur impact.

Par ailleurs, la directrice artistique du concert, Nadia Monczak, est présentement sur les lieux avec la Fondation Folkowisko sur la frontière polono-ukrainienne du 28 au 30 mars 2022 pour donner un coup de main sur le terrain et donner un compte rendu personnel de leurs activités.  Elle est disponible pour des interviews.

La presse et Le Journal de Montréal ont témoigné dès le lendemain des moments forts, entre autres:

  • Prière pour l’Ukraine de Mykola Lysenko chantée par le ténor ukrainien Yuriy Konevych, qui portait sous sa veste, une chemise fleurie traditionnelle.
  • Les pièces de Shostakovich (compositeur russe, symbole de l’oppression soviétique) et Chopin interprétées par le pianiste ukrainien Sarhiy Salov enveloppé dans un drapeau ukrainien.
  • Dona Nobis Pacem 2 (Donne-nous la paix) de Max Richer interprété par Steven Massicotte au piano et l’orchestre sous la direction de Nicholas Ellis
  • L’hymne à l’amour (de Piaf) interprété par le quatuor Bohème en honneur des amoureux séparés par la guerre qui a ému aux larmes plusieurs membres du public.
  • Edelweiss interprété par Marc-Antoine d’Aragon et sa fille Elsa a ému de par sa clarté et son innocence.
  • Hoverla de Sehiy Orel et Orawa de Wojciech Kilar, interprétés par l’orchestre sous la direction de Nicolas Ellis, ont clos le concert avec intensité, en nous a fait vivre la force de la nature des Carpates ukrainiennes et polonaise du peuple qui les habite.
  • Nessum Dorma de Puccini, qui suscita de forts applaudissements quand Natalie Choquette, l’interprète, leva le point en chantant « Vincerò » (je vaincrais)

La Fondation Folkowisko a récemment signé des ententes de coopération avec de nombreuses municipalités ukrainiennes. Elle reçoit en moyenne 30 tonnes de produits par jour et envoie quotidiennement des camions et bus remplis d’aide humanitaire en Ukraine. Tri, distribution d’articles, services de repas chauds, coordination de soutien nécessaire, stockage et envoi des camions de transport aux zones touchées par les combats, sont leurs activités journalières.

Voici les artistes qui étaient présents à la Basilique Notre-Dame le 22 mars:

Orchestre de chambre sous la direction de Nicolas Ellis, chef d’orchestre, Jean-Michel Blais, piano, Natalie Choquette, soprano, Serhiy Salov piano, Steven Massicotte, piano, Marc-Antoine d’Aragon, baryton, Nadia Monczak, violon, Benjamin Deschamps, clarinette, Mariusz Monczak, violon, Yuriy Konevych, ténor, Lorraine Gauthier, violoncelle, Julien Bélanger, percussions, Pierre Grandmaison, orgue, les musiciens de l’Orchestre de l’AgoraClaudia Ferri à l’animation.

Plusieurs organismes et entreprises au Québec interpellés par la cause se sont commis d’emblée en contribuant généreusement de leur soutien, couvrant ainsi tous les coûts reliés à la production de la soirée, assurant ainsi que la totalité des fonds amassés soient envoyés directement en aide aux réfugiés de guerre. Nommons la Fondation de la famille Korwin-Szymanowski, Basilique Notre-Dame de Montréal, KBF CANADA, le Groupe Canimex de Drummondville, Panoram Italia, Agence Virus 1334, l’Institut polonais des arts et sciences au Canada, Production Scratch Takes Inc., Dejero, le Consulat Général de la Pologne à Montréal, Pianos Oliver Esmond White, le Festival du Nouveau Cinéma, Solo tech, et IXION Communications.

 

 

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / en ligne / Musique / Web