fbpx

FMC- la science-fiction en vedette au MIPCOM

L’attrait du monde de l’évasion : les séries télévisées canadiennes de science-fiction connaissent de grands succès

Les productions et les talents canadiens en science-fiction seront en vedette au MIPCOM, le marché du contenu de divertissement

 

Le Fonds des médias du Canada (FMC) et Téléfilm Canada ont publié aujourd’hui les chiffres sur les auditoires de productions canadiennes dans le domaine de la science-fiction, à l’occasion de la mise en valeur des talents de chez nous au MIPCOM, le plus important marché du contenu de divertissement au monde qui se déroule à Cannes du 5-8 octobre 2015. Ces données proviennent des résultats d’une recherche fournis par Numeris, un organisme de mesure de la consommation audiovisuelle au Canada.

Au cours de l’année de télédiffusion 2014-2015, les séries canadiennes de science-fiction Orphan Black sur CTV (4,3 millions de téléspectateurs*), Dark Matter sur Space (3,7 millions), Between sur City Total et Killjoys sur Space (3,2 millions pour les deux) ont rejoint chacune environ 10 % de la population canadienne. De plus, ces séries ont dépassé leur part d’auditoire moyenne respective pour le groupe sociodémographique très convoité des 18-34 ans.

« Les productions de science-fiction illustrent clairement à quel point les auditoires sont maintenant interpellés par le contenu », a déclaré Valerie Creighton, présidente et chef de la direction, FMC. « Les post-boomers (« millenials » en anglais) bâtissent des réseaux sur les médias sociaux et d’autres plateformes et se rallient autour de ces personnages et de ces intrigues. Les productions qui captent l’attention des jeunes obtiennent du succès sur plusieurs plans. La richesse des projets de science-fiction créés au Canada témoigne du talent, tant à l’écran que derrière la caméra — comme nos spécialistes en effets visuels — qui permet à notre industrie de se démarquer nettement sur la scène internationale. »

Carolle Brabant, directrice générale de Téléfilm, a ajouté : « Si l’on en juge d’après la frénésie suscitée à l’échelle mondiale par le prochain chapitre de la franchise Star Wars et la fréquentation spectaculaire lors des foires organisées pour les amateurs, le genre de la science-fiction gagne nettement en popularité, et la télévision canadienne contribue grandement à cet enthousiasme. Le succès de ces séries dépasse également nos frontières. Notamment, Between, Dark Matter et Killjoys ont toutes été récemment renouvelées pour une deuxième saison, et Tatiana Maslany de Regina a décroché une nomination pour l’Emmy de la meilleure actrice principale pour son rôle dans Orphan Black. »

Durant l’année de télédiffusion 2014-2015, les séries canadiennes de science-fiction ont également dépassé leur part d’auditoire moyenne respective pour le groupe sociodémographique des 18-34 ans.

Performance pour le groupe sociodémographique des 18-34 ans

Between (City Total) 31 %—bien au-dessus de la moyenne de 19 % de la chaîne pour ce groupe
Dark Matter (Space) 28 %—au-dessus de la moyenne de 23 % de la chaîne pour ce groupe
Killjoys (Space) 25 %—au-dessus de la moyenne de 23 % de la chaîne pour ce groupe
Orphan Black (CTV) 32 %—bien au-dessus de la moyenne de 19 % de la chaîne pour ce groupe

La science-fiction canadienne au MIPCOM
Le 5 octobre, des vedettes de séries canadiennes de science-fiction fouleront le tapis rouge lors du Gala d’ouverture du MIPCOM, soit Jesse Carere et Justin Kelly (Between), ainsi que Hannah John-Kamen et Aaron Ashmore (Killjoys). Le 6 octobre, le FMC et Téléfilm présenteront la conférence The Allure of Escapism: Engaging Millennials. Les producteurs de Between (David Cormican, vice-président exécutif, Développement des affaires et Production et associé, Don Carmody Television) et de Killjoys (John Young, directeur général, Temple Street Productions), de même que des membres de la distribution de ces deux productions discuteront des défis posés par l’écriture et la production de séries télévisées de science-fiction et des raisons pour lesquelles ce genre plaît autant aux écho-boomers.

MIPCOM : X-Files de retour en première mondiale
Par ailleurs, les participants au MIPCOM de cette année auront également un aperçu de la suite de la série The X-Files dont le tournage a lieu à Vancouver, comme c’était le cas pour les premières cinq saisons de la série originale. Les organisateurs ont récemment annoncé que le premier épisode sera présenté en première mondiale à Cannes le 6 octobre, en présence du créateur et producteur exécutif Chris Carter.

Pour en savoir plus sur la présence canadienne au MIPCOM 2015, veuillez visiter le site www.canada-mipcom2015.ca/fr/. 

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Événements / Télévision