fbpx

Guylaine Maroist nommée au sein de l’ONG Pugwash

 À l’occasion de l’Assemblée générale du Pugwash Conferences on Science and World Affairs (Mouvement Pugwash), la cinéaste Guylaine Maroist, est nommée membre en règle de l’organisation non gouvernementale (ONG).

 

Guylaine Maroist devient donc la première cinéaste de l’histoire à siéger au sein de l’organisme qui, depuis 1957, exerce une importante influence sur l’Organisation des Nations Unies et les dirigeants d’États sur les enjeux de la paix et du désarmement nucléaire.

Guylaine Maroist siègera à partir de maintenant à la table aux côtés de politiciens et scientifiques de renom, notamment le prix Nobel de chimie, John Polanyi, et Alexa McDonough, ancienne cheffe du NPD. Le Mouvement Pugwash a été fondé par Józef Rotblat et Bertrand Russell à Pugwash en Nouvelle-Écosse. Sa fondation faisait suite à la parution, en 1955, du manifeste Russell-Einstein qui mettait en lumière les dangers créés par les armes nucléaires et appelait les principaux dirigeants du monde à rechercher des solutions pacifiques aux conflits internationaux. « À l’heure actuelle, la menace nucléaire est plus que présente et il y a un urgent besoin que la population puisse en prendre connaissance. Le fait que Mme Maroist se joigne au Mouvement Pugwash permettra de mieux vulgariser et diffuser notre message. », a affirmé Sergei Plekanov, expert sur le sujet des relations américano-russe et membre du Conseil d’administration de l’ONG.

La cinéaste n’en est pas à ses premières actions autour des questions nucléaires. En 2007, elle lance le film Time Bombs qui fait la lumière sur des tests nucléaires auxquels des militaires canadiens ont participé à leur insu en 1957. En 2012, le film Gentilly or not to be fait surface en pleine campagne électorale québécoise et influence fortement les partis provinciaux à prendre position sur le sort de la centrale Gentilly II de Bécancour, dont la vie utile arrivait à échéance.

« C’est avec grand honneur et humilité que j’accepte cette nomination. Je suis honorée de joindre ma voix à celle de centaines d’intellectuels qui travaillent depuis des décennies à la paix dans le monde et à passer à l’action pour le désarmement nucléaire. », ajoute Mme Maroist.

Guylaine Maroist occupe la présidence des Productions de la ruelle depuis 2002. Sous son règne, elle a transformé la boîte de production documentaire en une véritable pépinière de création de contenu sur toutes les plateformes. Depuis 2013, elle est aussi présidente des Artistes pour la paix.

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Cinéma