fbpx

Le film PAUL À QUÉBEC en ouverture du FCVQ

 

«Paul à Québec» de François Bouvier en ouverture de la 5e édition du Festival de cinéma de la ville de Québec

À l’occasion d’une grande fête soulignant son 5e anniversaire, le Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ) a annoncé que le très attendu Paul à Québec de François Bouvier sera son film d’ouverture, le 17 septembre. En compagnie de 200 convives, dont la directrice générale de Téléfilm Canada, Carolle Brabant, la présidente de la SODEC, Monique Simard, les productrices de Paul à Québec Karine Vanasse et Nathalie Brigitte Bustos, et la chanteuse Betty Bonifassi, l’équipe du FCVQ en a profité pour présenter le nouveau directeur général de l’organisation Ian Gailer et quelques membres des jurés de cette grande fête du cinéma de la capitale nationale, en plus d’annoncer la tenue d’une classe de maître avec Denys Arcand et Denise Robert (18 septembre).

Cette activité de prélancement constituait une occasion parfaite pour écouter Ian Gailer, le nouveau directeur général du FCVQ, parler de sa vision de l’événement. Ancien directeur général de REGARD sur le court métrage au Saguenay, l’un des 20 festivals du genre les plus importants au monde et le plus important au Canada, Ian Gailer entend bien faire  du

FCVQ un incontournable 

« Je veux que le FCVQ devienne le projet d’une communauté, celle de la capitale nationale. J’aimerais que les gens d’affaires, les politiciens et les créateurs, cinéphiles comme néophytes, s’inspirent des personnes de tous horizons réunis ici ce soir, et s’approprient l’événement. C’est de cette façon que les plus grands festivals de cinéma ont grandi. Pour le 5e FCVQ, mon équipe et moi voulons tout mettre en place pour stimuler l’allégeance au FCVQ et en mettre plein la vue aux festivaliers. On veut un événement rassembleur, porteur et festif, à l’image de notre ville et de nos festivaliers », a dit, enthousiaste et passionné, Ian Gailer.

Paul à Québec, film d’ouverture

Le FCVQ s’ouvrira officiellement le 17 septembre avec la présentation du film Paul à Québec, l’adaptation de la bande dessinée de Michel Rabagliati. Distribué par Remstar Films, le long métrage est un hymne à la vie, dans ce qu’elle a de plus heureux et de plus difficile à surmonter. Tourné en partie dans la région de Québec, notamment dans le quartier Saint-Nicolas, Paul à Québec est réalisé par François Bouvier et produit par André Rouleau et Valérie D’Auteuil pour Caramel Films, ainsi que par Nathalie Brigitte Bustos et Karine Vanasse pour Productrices Associées.

Le film, qui prendra l’affiche le 18 septembre prochain partout au Québec après sa présentation en ouverture au FCVQ, met en vedette François Létourneau, Gilbert Sicotte, Julie Le Breton, Louise Portal, Brigitte Lafleur, Myriam Leblanc, Patrice Robitaille, Mathieu Quesnel et Shanti Corbeil-Gauvreau. Dans la foulée de la projection de Paul à Québec, le FCVQ annonce aussi, en association avec le Musée national des beaux arts du Québec, une grande exposition sur l’oeuvre de Michel Rabagliati. En collaboration avec les Éditions de la Pastèque, l’exposition rassemblera près de 75 planches et dessins de la série Paul, y compris une série de dessins sur le tournage du film. L’exposition sera présentée dès le 16 septembre au pavillon Gérard-Morisset.

 

Quelques jurés déjà connus

Le directeur de la programmation du FCVQ, Olivier Bilodeau, est heureux de dévoiler le nom d’une partie des membres des jurys. Né à Winnipeg et ancien élève en histoire de l’Université Laval et McGill, Matthew Rankin est un cinéaste prolifique, ayant déjà réalisé plus de 20 courts métrages. Son dernier film, Mynarski chute mortelle, a été récompensé à REGARD sur le court métrage et mis en nomination aux Jutra. Le FCVQ, avec Antitube, rendra hommage à Matthew Rankin par une rétrospective de ses courts métrages.

Actif internationalement, Olivier Dufour est l’entrepreneur derrière la compagnie Olivier Dufour & Dufour, Spectacles et images, qui se spécialise dans les productions multimédias. Le Chemin qui marche du 400e anniversaire de Québec, Le Mur du son et un chapitre des Chemins invisibles sont quelques-unes de ses productions les plus reconnues. Dramaturge et scénariste, Michel Marc Bouchard a écrit plus de 25 pièces, dont Les Feluettes, Les Muses orphelines et Tom à la ferme. Ses oeuvres sont traduites en plusieurs langues et jouées partout au Canada, en Belgique, en Italie et au Japon, entre autres. Producteur exécutif chez Frima Studios, Martin Brouard apporte une finesse cinématographique aux productions de jeux vidéo qu’il encadre, avec son expérience de 10 ans comme directeur général de Spirafilm et de 9 ans à la programmation du Festival de cinéma des 3 Amériques. À titre de consultant, il continue à s’impliquer dans l’industrie du film indépendant. Réalisatrice et scénariste née à Cap-Rouge, Chloé Robichaud a vu son long métrage Sarah préfère la course être présenté en sélection officielle dans la section Un certain regard du Festival de Cannes en 2013. Son film Chef de meute a pour sa part fait partie de compétition officielle des courts métrages au FCVQ en 2013. En 2014, elle a lancé la websérie Féminin/Féminin.

Des partenariats porteurs

La Ville de Québec est le partenaire principal du FCVQ depuis ses débuts en 2010.

« À l’aube du 5e FCVQ, je ne peux que me réjouir de constater l’importance qu’a su acquérir l’événement, a mentionné le maire de Québec, M. Régis Labeaume. Grâce à sa programmation de grande qualité et son offre accessible à tous, le festival est devenu une véritable tradition à Québec, tant pour les cinéphiles avertis que pour les nouveaux initiés. Cette année ne fera pas exception! »

Pour cette 5e année du festival, l’Université Laval s’ajoute comme partenaire du FCVQ, notamment en offrant du soutien pour l’écriture des sous-titres des courts et longs métrages et en collaborant à la programmation.

À PROPOS DU FCVQ — Fondé en 2011, le Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ), qui se déroulera du 16 au 27 septembre, fête cette année ses 5 ans. L’événement demeure une plateforme de choix qui propose la projection d’oeuvres nouvelles et inédites et de films de renommée tant nationale qu’internationale, plaçant côte à côte le cinéma d’auteur et le cinéma grand public. Le festival se fait aussi un point d’honneur de soutenir les artistes émergents locaux et régionaux, en leur offrant des occasions

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Cinéma / Événements / Festival