fbpx

L’HOMMAGE DIAMANT BIRKS 2016 AU TIFF

TÉLÉFILM CANADA ET BIRKS RENDENT HOMMAGE À 12 CANADIENNES EN CINÉMA LORS DE L’HOMMAGE DIAMANT BIRKS 2016 AU TIFF

 

  • L’Hommage Diamant Birks célèbre pour la première fois les femmes scénaristes, en plus des actrices et réalisatrices.
  • Le plus grand jury à ce jour, formé de 20 journalistes et blogueurs des arts, de la culture et du divertissement

 

 

Pour une quatrième année consécutive, Téléfilm Canada et Birks, s’associent afin de célébrer les Canadiennes qui œuvrent au cinéma, à l’occasion du Festival international du film de Toronto (TIFF). Les lauréates 2016 de l’Hommage Diamant Birks aux femmes de l’année en cinéma sont les réalisatrices Tracey Deer, Ann Marie Fleming, April Mullen, Léa Pool et Ann Shin; les actrices Amanda Crew, Caroline Dhavernas, Christine Horne, Sandra Oh et Jennifer Podemski; et les scénaristes Emma Donoghue et Marie Vien.

Les 12 actrices, réalisatrices et scénaristes ont été sélectionnées par un jury pancanadien formé de 20 journalistes et blogueurs du monde des arts, de la culture et du divertissement. Elles seront honorées le lundi 12 septembre 2016 à l’hôtel Shangri-La à Toronto, lors d’un événement qui se tiendra sur invitation seulement.

 

« L’édition 2016 de l’Hommage Diamant Birks aux femmes de l’année en cinéma est placée sous le signe de la diversité — celle de notre industrie et de notre pays. On y retrouve des étoiles montantes et des talents consacrés, de même que des cinéastes qui se distinguent dans une grande variété de genres et de styles », indique Carolle Brabant, directrice générale de Téléfilm Canada. « Il est essentiel de promouvoir l’apport de ces lauréates à la vitalité du cinéma, chez nous et sur la scène internationale. Ce sont de véritables stars et nous voulons que les Canadiens en soient fiers! »

« Birks est extrêmement fière de célébrer le talent des Canadiennes en cinéma dans le cadre du TIFF pour une quatrième année consécutive. Les lauréates de cette année méritent pleinement cette reconnaissance et démontrent que les femmes pavent la voie de l’excellence dans chaque catégorie, à titre de scénaristes, réalisatrices et comédiennes. Les Canadiennes placent la barre extrêmement haute », ajoute Eva Hartling, vice-présidente, marketing et communications du Groupe Birks Inc.

 

Amanda Crew, actrice, a connu la célébrité avec la comédie Sex Drive, qui fut suivie par un rôle dans le suspense paranormal Le Dernier Rite. Elle a joué des rôles principaux dans les longs métrages Repeaters, Sisters & Brothers et Charlie Zone. Depuis 2014, elle joue le rôle de Monica dans la comédie de situation Silicon Valley de HBO.

Tracey Deer, réalisatrice, a signé des fictions et les documentaires Club Native et Mohawk Girls, qu’elle a ensuite développé en série télévisée. Elle a reçu deux prix Gemini et son travail a été acclamé au festival Hot Docs. Elle a travaillé avec la CBC, l’Office national du film du Canada et des sociétés indépendantes. En 2008, le magazine Playback l’a désignée comme l’une des étoiles montantes de l’industrie du divertissement.

Caroline Dhavernas, actrice, a plus de 50 rôles au cinéma et à la télévision à son crédit. Elle a obtenu deux prix Gémeaux pour sa contribution aux séries Zap et Tag. Elle fut aussi applaudie dans Mars et Avril et Blue Moon. Sa carrière américaine comprend les séries Wonderfalls et Hannibal, et le film Hollywoodland avec Adrien Brody.

Emma Donoghue, scénariste, est aussi une romancière à succès. Elle a adapté le scénario de Room, la coproduction canado-irlandaise qui a triomphé aux Oscars et aux prix Écrans canadiens, de l’un de ses romans. Le film a été en nomination pour plus de 100 prix à travers le monde. Elle a aussi écrit un court métrage, Pluck. Son dernier roman, Frog Music, sera également adapté à l’écran par ses soins.

Ann Marie Fleming, réalisatrice, a signé quelque 30 films primés, portant sur la famille, l’histoire et l’identité. En juin 2016, son film Window Horses était présenté en compétition au Festival international du film d’animation d’Annecy. En 2010, J’étais une enfant de survivants de l’Holocauste faisait partie du palmarès du Canada’s Top Ten du Festival international du film de Toronto.

Christine Horne, actrice, joue au cinéma, à la télévision et au théâtre. On l’a applaudie notamment dans The Captive, Hyena Road et Stories We Tell. Elle a participé aux séries Republic of Doyle et Remedy, cette dernière lui ayant valu le prix Écrans canadiens de la Meilleure interprétation dans un rôle d’invité dans une série dramatique.

April Mullen, réalisatrice, vient de terminer le long métrage Below Her Mouth, qui a été entièrement tourné avec une équipe de femmes. Précédemment, Dead Before Dawn 3D a été le premier film en prises de vue réelles tourné en stéréoscopie 3D par une femme, et lui a valu un prix Perron Crystal. Parmi ses autres films, mentionnons 88, vendu dans 22 territoires, et Badsville, qui entreprend la tournée des festivals.

Sandra Oh, actrice, est connue pour ses rôles dans des séries télévisées et des films primés, incluant Double Happiness, Last Night, Sideways et Rabbit Hole, entre autres. L’un de ses rôles les plus marquants est celui de la docteure Cristina Yang, l’un des personnages favoris de la populaire série de longue date Grey’s Anatomy, pour lequel elle a remporté un Golden Globe, un Emmy et une nomination aux Screen Actors Guild Award. Parmi ses projets plus récents, elle prête sa voix au personnage de Rosie Ming dans le prochain film d’animation d’Ann Marie Fleming, Window Horses, qu’elle a également produit.

Jennifer Podemski, actrice, fait carrière depuis 25 ans. On a pu la voir ces dernières années dans les films Jimmy P., Take This Waltz, Empire of Dirt et Fire Song. Elle a été coproductrice exécutive des prix Indspire qui récompensent les réalisations autochtones, et anime Seventh Generation, une série qui s’adresse aux jeunes autochtones parlant l’hébreu et l’ojibwé-saulteux.

Léa Pool, réalisatrice, a marqué l’histoire du cinéma d’ici avec plus d’une quinzaine d’œuvres dont la toute dernière, La Passion d’Augustine, lui a valu six prix au Gala du cinéma québécois, dont celui du Meilleur film. Parmi ses grands succès internationaux, mentionnons aussi Emporte-moi, La Femme de l’hôtel et le documentaire L’Industrie du ruban rose.

Ann Shin, réalisatrice, a signé récemment My Enemy, My Brother, un court métrage documentaire qui a été nommé aux Oscars 2016, et The Defector : Escape from North Korea. Elle a remporté trois prix Écrans canadiens dont celui de la Diversité. Son talent est également célébré en Asie.

Marie Vien, scénariste, s’est imposée dès sa première expérience au cinéma avec La Passion d’Augustine, Meilleur film du Gala du cinéma québécois 2016 et prix du Public au Mill Valley Film Festival. Elle a aussi été conceptrice d’émissions de variétés et s’est illustrée avec des séries documentaires pour les jeunes, dont M’aimes-tu?

 

Processus de mise en nomination et jury

Cette année, pour la première fois, Téléfilm et Birks ont fait appel, en plus d’un comité interne, à des organismes du milieu pour le processus de mise en nomination à l’Hommage Diamant Birks aux femmes de l’année en cinéma. Il s’agit de l’Alliance of Canadian Cinema, Television and Radio Artists (ACTRA), de l’Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec (ARRQ), de la Guilde des réalisateurs du Canada (DGC), de la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma (SARTEC) et de la Writers Guild of Canada (WGC).

 

Téléfilm et Birks ont réuni un jury de 20 personnes, soit le jury le plus nombreux en quatre ans d’histoire. Le jury pancanadien est formé de journalistes et blogueurs renommés du domaine des arts, de la culture et du divertissement :

  • Victoria Ahearn (The Canadian Press),
  • Katie Bailey (Playback),
  • Ilana Banks (CBC News, Arts & Entertainment),
  • Linda Barnard (Toronto Star),
  • Richard Crouse (Metro),
  • Laura deCarufel, (thekit.ca),
  • Maxime Demers (Journal de Montréal),
  • Noreen Flanagan (Elle Canada),
  • Dana Gee (The Province),
  • Teri Hart (CityTV BT),
  • Marc-André Lussier (La Presse),
  • Randall King (Winnipeg Free Press),
  • Katherine Monk (Global, CBC, Corus),
  • Bernadette Mora (Fashion Magazine),
  • Ingrid Randoja (Cineplex Magazine),
  • Kiva Reardon (journaliste indépendante),
  • Johanna Schneller (The Globe and Mail),
  • Odile Tremblay (Le Devoir),
  • Will Wong (Mr. Will Wong) et
  • Natalia Wysocka (Métro).

Les membres du comité ont pris en compte les accomplissements de femmes qui font partie de la nouvelle génération des talents d’exception de notre industrie; et qui, tout au long de leurs carrières, ont grandement contribué, par leurs talents créatifs, à l’essor de l’industrie.

 

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Cinéma / Événements / Festival / Prix