fbpx

LONGUE VUE SUR LE COURT dévoile la programmation de sa 5e édition (24 au 28 avril)

Longue vue sur le court dévoile sa programmation et sa bande-annonce! Du 24 au 28 avril à Montréal.

Longue vue sur le court, le festival international de courts métrages du Sud-Ouest de Montréal, est fier de dévoiler la programmation de sa 5e édition!

Du 24 au 28 avril, c’est 90 courts métrages en provenance de 16 pays, dont 50 films québécois, qui seront présentés aux cinéphiles. Le premier festival montréalais entièrement destiné aux courts métrages est ainsi de retour avec ses projections de films en compétition, ses programmes jeunesse, sa section « Du court au long », et accueillera la première édition de la journée carrière, consacrée aux métiers du cinéma.

Soirée d’ouverture de Longue vue sur le court

La soirée d’ouverture de Longue vue sur le court aura lieu le mercredi 24 avril dès 17h au Théâtre Paradoxe (5959 boulevard Monk).

Mal de coeur de Franie-Éléonore Bernier donnera le coup d’envoi du festival, un film rempli de fraternité mettant en vedette Martin Dubreuil, aussi porte-parole de l’événement cette année. Plusieurs primeurs montréalaises seront de cette soirée d’ouverture, notamment le court métrage belge Une soeur de Delphine Girard, primé au Festival Regard, un drame qui nous tient en haleine jusqu’au dernier plan et Tomatic de Christophe Saber, une comédie française où trois amis tentent d’aller de l’avant avec une idée saugrenue… et illégale. Le documentaire Rich in Bollywood de Nicolas Lévesque, où nous suivons un britannique dans son quotidien d’entraîneur personnel de vedettes bollywoodiennes, sera aussi au programme, et présenté en première montréalaise.

 

Porte parole, Martin Dubreuil

Cette soirée d’ouverture se déroulera en présence du porte-parole de cette 5e édition, Martin Dubreuil, comédien au parcours exceptionnel ayant joué dans plusieurs courts métrages avant de se démarquer dans les longs métrages. On le retrouvera à la projection du film À tous ceux qui ne me lisent pas, premier long métrage de Yan Giroux qui a récolté 12 nominations pour le prochain Gala Québec Cinéma.

« La survie d’un festival est toujours tributaire de la qualité de sa programmation et de ses activités. Et Longue vue sur le court a su tisser au fil des ans une relation forte avec un public fidèle. Il nous donne l’opportunité de rêver et de nous projeter dans des univers diversifiés provenant des quatre coins du monde », a précisé le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest et président du comité exécutif de la Ville de Montréal, Benoit Dorais.

 

La programmation de cette 5e édition, soigneusement concoctée par le critique de cinéma Daniel Racine, propose aux cinéphiles un juste équilibre entre drames, comédies, films d’animations et documentaires. Après avoir remporté des prix au Québec, en Suisse et en Tunisie, le film Brotherhood de Meryam Joobeur saura charmer le public. Aussi acclamé par la critique, Les petites vagues (Ariane Louis-Seize), sera de la programmation, tout comme le magnifique Éléonore de Martin Rodolphe Villeneuve, drame contemplatif saguenéen rappelant le cinéma du hongrois Béla Tarr, présenté en exclusivité montréalaise.

« Nous avons toujours cru en la pertinence d’un tel festival, en phase avec son public. Ces quatre dernières années ne nous ont pas déçus et je suis persuadée que cette cinquième édition sera à la hauteur de nos attentes. Bon 5e anniversaire! », a ajouté la conseillère de Ville, district Saint-Paul–Émard–Saint-Henri Ouest, Anne-Marie Sigouin, aussi présidente de la commission sur la culture, le patrimoine et les sports à la Ville de Montréal.

Du court au long

Longue vue sur le court réitère avec sa section « Du court au long », qui proposera une rencontre autour des films Petit frère et Avant qu’on explose, en compagnie du duo Rémi St-Michel (réalisateur) et Éric K. Boulianne (scénariste). Une discussion sur le rôle de comédien dans le passage du court au long suivra la projection du film À tous ceux qui ne me lisent pas de Yan Giroux. Un moment intime et privilégié à ne pas manquer en compagnie de Martin Dubreuil, qui accompagne cette 5e édition.

Section jeunesse

Les plus jeunes ne seront pas en reste, alors que la section jeunesse propose trois programmes, l’un destiné aux 4 à 8 ans, un autre aux 7 à 12 ans et un dernier pour petits et grands. On y retrouvera plusieurs courts métrages d’animation de partout à travers le monde, souvent sans dialogue.

Jury professionnel

Un jury professionnel, formé d’acteurs importants du milieu, auront la tâche ardue de sélectionner les meilleures oeuvres du festival. Présidé par le critique de cinéma Michel Coulombe, il sera formé des comédiennes Bénédicte Décary et Noémie Godin-Vigneau, ainsi que des réalisateurs Rémi St-Michel et Marc-Antoine Lemire.

Trois jury publics, formés de 21 cinéphiles volontaires, remettront chacun un prix au film qu’ils ont préférés. Les volontaires ont été répartis dans les trois jurys : Jeunes, Adultes et Senior.

« Déjà 5 ans! 5 ans durant lesquels le festival a su progresser et prendre sa place dans le paysage montréalais des festivals et surtout auprès des citoyens des quartiers de l’arrondissement du Sud-Ouest. Toujours inspiré par la «Longue vue», nous patrouillons la planète cinéma à la recherche des nouveaux talents, afin d’être les premiers à les dénicher, à les mettre en valeur et à les accompagner jusqu’à leur premier long métrage, avec l’ambition d’être une bougie d’allumage et de s’imposer, plus que jamais, comme le festival de la relève! » – Benoit Desjardins, Fondateur et directeur général

 

HORAIRE – COMPÉTITION OFFICIELLE

Séance 1 | Soirée d’ouverture | mercredi 24 avril, 19h
Lunar-Orbit Rendezvous (Mélanie Charbonneau, Canada) | Mal de coeur (Franie-Éléonore Bernier, Canada) | Nursery Rhymes (Tom Noakes, Australie) | Parlons Ergonomie (Rachel Samson, Canada) | Rich in Bollywood (Nicolas Lévesque, Canada) | Tomatic (Christophe Saber, France) | Une soeur (Delphine Girard, Belgique)

Séance 2 | jeudi 25 avril, 19h
Chasseur-cueilleur (Louis Fontaine et Pierre-Luc Latulippe, Canada) | Dinosaure (Pierre Dugowson, France) | Le Roi du Matelas (Miguel Lambert, Canada) | Le ver (Charles Grenier, Canada) | Not your panda (Tigris Alt Sakda, Canada) | The Traffic Separating Device (Johan Palmgren, Suède)

Séance 3 | jeudi 25 avril, 21h
Birthday Night (Omid Shams, Iran) | Des grandes journées d’temps (Carla Turcotte, Canada) | Floreana (Louis Morton, Danemark/États-Unis) | Les trompes de ma mère (Sarah Heitz de Chabaneix, France) | Mahalia Melts in the Rain (Emilie Mannering et Carmine Pierre-Dufour, Canada) | The Scorpion’s Tale (Jhosimar Vasquez, États-Unis)

Séance 4 | vendredi 26 avril, 19h
Atomic Spot (Stephanie Cabdevila, France) | Brotherhood (Meryam Joobeur, Canada/Tunisie/Qatar/Suède) | Elise (Valentine Moser, Suisse) | Footsteps (Claudia Kedney-Bolduc, Canada/États-Unis) | Phratrie (Jérémie Saindon, Canada) | Rude Boys (Ken Hagen-Takenaka, Allemagne) | Une forteresse (Miryam Charles, Canada)

Séance 5 | vendredi 26 avril, 21h
Bonobo (Zoel Aeschbacher, Suisse) | Fuck les gars (Anthony Coveney, Canada) | La parcelle (Michaël Guerraz, France/Belgique) | Merveilleuse (Helene Ha, Canada) | Naufragés (David Arslanian, France) | Puisqu’on se tue toujours trop tard (Jean-Martin Gagnon, Canada) | Zoothérapie (David Fine, Canada)

Séance 6 | samedi 27 avril, 13h
A Night of Sweats (Rémi Fréchette, Canada) | Extinction éthique (Jeremy Peter Allen, Canada) | Je sors acheter des cigarettes (Osman Cerfon, France) | Lili en angle mort (Julie Prieur, Canada) | Ses seins sucrés (Vincent Paquette, Canada) | Silence (Gabrielle Mankiewicz, Canada) | The Seagull (Alexandru Baciu et Maria Popistasu, Roumanie)

Séance 7 | dimanche 27 avril, 15h
Circuit (Delia Hess, Suisse) | Clean Ice (March Mercanti, Canada) | Éléonore (Martin Rodolphe Villeneuve, Canada) | Les petites vagues (Ariane Louis-Seize, Canada) | Pile ou face (Fernand-Philippe Morin-Vargas, Canada) | Train Hopper (Amélie Hardy, Canada)

Séance 8 | dimanche 27 avril, 19h
Carlotta’s Face (Valentin Riedl et Frederic Schuld, Allemagne) | La couleur de tes lèvres (Annick Blanc, Canada) | Nuit pour jour (Nicolas Roy, Canada) | Pow Wow (William Mazzoleni-Valin, Canada) | Shirley Temple (Audrey Nantel-Gagnon, Canada) | Skynet (Nicolas Krief, Canada)

PROJECTIONS SPÉCIALES

Programme jeunesse (4 à 8 ans) : 25 avril, 10h30 | 25 avril, 13h30 | 27 avril, 13h30
Programme jeunesse (7 à 12 ans) : 27 avril, 10h30
Programme jeunesse (Famille) : 27 avril, 14h30 | 28 avril, 11h
Programme étudiant : 27 avril, 12h
Programme du court au long : Avant qu’on explose, 26 avril, 14h
Programme du court au long : À tous ceux qui ne me lisent pas, 28 avril, 13h

REMISE DE PRIX

Samedi 27 avril, 21h

TARIFS

Les billets individuels pour les projections sont vendus au coût de 10$. Les festivaliers sont invités à se procurer un passeport pour l’ensemble du festival au prix de 50$. L’entrée est libre pour les projections jeunesses.

Longue vue sur le court est réalisé en partenariat avec l’arrondissement du Sud-Ouest, la Maison de la culture Marie-Uguay, le Carrefour jeunesse-emploi du Sud-Ouest de Montréal, le Conseil des arts de Montréal, MTL Grandé, Cinépool, Beebop Studios, L’inis, SLA Coop, le Cégep André-Laurendeau, Omnison, Desjardins, Hallé Location, Théâtre Paradoxe, Les voies parallèles, Bande à Part audio et post production – coop, Benoit Gauthier inc. et Agent illustrateur.

La 5e édition de LONGUE VUE SUR LE COURT se déroulera du 24 au 28 avril 2019.
Pour plus d’information : longuevuesurlecourt.com
Suivez-nous aussi sur Facebook et Instagram

 

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Cinéma / court métrage / Festival