fbpx

Programme du Centre art et essai de la Cinémathèque québécoise en août 2019!

En août, le Centre art et essai de la Cinémathèque québécoise vous présente des films où les genres se rencontrent, faisant naître une programmation peu commune et diversifiée.

Dès le 2 août, les cinéphiles pourront découvrir le plus long film du cinéma argentin, La Flor, réalisé par Mariano Llinás, où l’original et l’inédit se confondent. Les histoires changent d’un épisode à un autre, tout en conservant les mêmes comédiennes qui se voient adopter différents rôles dans un jeu remarquable.

Dès le 7 août, L’inquiétante absence de Amir Belkaim et Félix Brassard, prendra l’affiche. Présenté à Fantasia cette année, le documentaire raconte l’histoire du cinéma de genre au Québec. Les 15, 22 et 29 août, le Festival international du court-métrage de Montréal Courts d’un soir proposera trois projections en plein air à la terrasse de l’espace café.

Dès le 16 août, les cinéastes João Salaviza et Renée Nader Messora nous transporteront au nord du Brésil, dans leur film Le Chant de la forêt, à la rencontre d’un jeune indigène nommé Ihjãc qui refuse de suivre le parcours tracé par ses origines et décide d’aller se confronter à la ville.

Dès le 30 août, en hommage à la cinéaste Lysanne Thibodeau, la Cinémathèque présentera son dernier film, Des armes et nous, alors que les armes n’ont jamais été aussi présentes dans le quotidien de nombreux foyers. À cette même date, La Version nouvelle de Michael Yaroshevsky nous plongera dans un univers expérimental et contemplatif où la solitude mène la danse.

 

NOUVEAUTÉS DÈS LE 2 AOÛT

LA FLOR

Réalisé par Mariano Llinás

Argentine / 2018 / 814 min / VOSTF

Distribution : ACÉPHALE

La Flor cambriole le cinéma en six épisodes, et chacun d’eux correspond à un genre cinématographique. Ces six épisodes, ces six genres ont un seul point commun : leurs quatre comédiennes. D’un épisode à l’autre, La Flor change radicalement d’univers et chaque actrice passe d’un monde à l’autre, d’une fiction à un autre, d’un emploi à un autre. Ce sont les actrices qui font avancer le récit, ce sont elles aussi qu’au fur et à mesure, le film révèle. Au bout de l’histoire, à la fin du film, toutes ces images finissent par dresser leurs quatre portraits.

Le film sera présenté en 4 parties.

DÈS LE 7 AOÛT

L’INQUIÉTANTE ABSENCE

Réalisé par Amir Belkaim et Félix Brassard

Québec, Canada / 2019 / 102 min / VOSTF

Distribution : MRGenre Productions

Avec la participation de Jean-Claude Lord, Roger Cantin, Yves Simoneau, Rock Demers, Nicole Robert, Érik Canuel, Patrick Huard et Robin Aubert.

Le constat est assez unanime : le cinéma de genre est très peu présent, et souvent boudé dans l’univers cinématographique québécois. Pourtant, des maîtres ont laissé une trace permanente avec de grandes œuvres qui s’insèrent dans des codes bien établis. De plus, le public est toujours au rendez-vous, se déplaçant en masse dans des évènements qui ont pour but de mettre de l’avant ces productions. Mais pourquoi ces films sont-ils marginalisés, laissant dans le paysage ce qu’on pourrait appeler une « inquiétante absence » ?

LES 15, 22 ET 29 AOÛT

COURTS D’UN SOIR

Le Festival international du court-métrage de Montréal Courts d’un soir a pour mission de faire rayonner le court-métrage auprès du public, mais aussi de faire découvrir les talents émergents du cinéma québécois et international. Cet été, Courts d’un soir propose 3 projections en plein air pour vous faire découvrir le meilleur du format court. Rendez-vous sur la terrasse de l’espace café !

15 août à 20h30 : Programme de courts métrages

22 août à 20h30 : La série La maison des folles de Mara Joly

29 août à 20h30 : La fête des clips

*GRATUIT

DÈS LE 16 AOÛT

LE CHANT DE LA FORÊT

Réalisé par João Salaviza et Renée Nader Messora

Prix du jury – Un certain regard Cannes 2018

Brésil, Portugal / 2018 / 114 min / VOSTF

Distribution : Cinémathèque québécoise

Ce soir, dans la forêt qui encercle ce village au nord du Brésil, le calme règne. Ihjãc, un jeune indigène de la tribu Krahô marche dans l’obscurité, il entend le chant de son père disparu qui l’appelle. Il est temps pour lui d’organiser la fête funéraire qui doit libérer son esprit et mettre fin au deuil. Habité par le pouvoir de communiquer avec les morts, Ihjãc refuse son devenir chaman. Tentant d’échapper à son destin, il s’enfuit vers la ville et se confronte alors à une autre réalité : celle d’un indigène dans le Brésil d’aujourd’hui.

DÈS LE 30 AOÛT

DES ARMES ET NOUS

Réalisé par Lysanne Thibodeau

Québec / 2018 / 75 min / VOF

Distribution : Les Films du 3 Mars

Des suicides, homicides, fusillades et tueries quotidiennes en Amérique du Nord, autant dans les rues, les écoles que dans les foyers : le sujet des armes à feu fait polémique. Et la présence d’armes dans les foyers ne laisse personne indifférent. Pour certains, elles représentent une menace potentielle, pour d’autres un droit légitime. Si les armes à feu suscitent une fascination qu’on associe au pouvoir, à la force, à la puissance, la possession de celles-ci mérite d’être interrogée. Un sujet délicat, déstabilisant, explosif et brûlant d’actualité. Un bilan de notre époque sur la question des armes.

LA VERSION NOUVELLE

Réalisé par Michael Yaroshevsky

Québec / 2018 / 70 min / VOF

Distribution : Michael Yaroshevsky

Isolée dans un appartement, une jeune femme travaille sur un film sans nom. Entre cinéma expérimental et art visuel pictural, la manière Michael Yaroshevsky est unique. Seule à l’écran, la sublime Sophie Desmarais agit en tant que guide idéal dans cet univers feutré, contemplatif et étrangement sensuel. La Version nouvelle est un voyage méditatif aux magnifiques images vert-de-gris, rigoureusement cadrées et toujours inventives.

À propos de la Cinémathèque québécoise

La Cinémathèque québécoise, c’est le musée de l’image en mouvement à Montréal. Sa mission est d’acquérir, documenter et sauvegarder le patrimoine audiovisuel québécois ainsi que le cinéma d’animation international, collectionner des œuvres significatives du cinéma canadien et mondial, pour en assurer la mise en valeur à des fins culturelles et éducatives. Créé en avril 2016, le Centre d’art et d’essai de la Cinémathèque québécoise (CAECQ) est un organisme à but non lucratif qui a pour mission de promouvoir le cinéma d’art et d’essai en programmant des documentaires et autres films indépendants dans les salles de la Cinémathèque québécoise.

La Cinémathèque québécoise remercie de leur soutien le ministère de la Culture et des Communications du Québec, le Conseil des Arts du Canada ainsi que le Conseil des arts de Montréal, la SODEC et Téléfilm Canada.

Suivez la Cinémathèque québécoise !

SITE WEBFACEBOOKTWITTERINSTAGRAM

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Cinéma / court métrage / documentaire