fbpx

SODEC – Dévoilement des gagnants de « Cours écrire ton court »

Dévoilement des gagnants de Cours écrire ton court

 Circonstances obligeant, c’est par l’entremise d’une vidéo que la directrice générale du cinéma et de la production télévisuelle de la SODEC, Johanne Larue, a annoncé les noms des trois gagnants du concours Cours écrire ton court.

 

Le gagnant du Grand prix Cours écrire ton court, est Frank Tremblay pour son scénario Les monstres. Le Grand prix est d’une valeur approximative de 130 000 $ et comprend une bourse, un soutien en production de la SODEC et des services offerts par les partenaires Post-Moderne, SLA Location, Bande à part, le cabinet d’avocats Lussier & Khouzam et La Fabrique culturelle.

« Il me fait grand plaisir de constater que le lauréat est un cinéaste désirant se vouer au métier de scénariste. Je joins ma voix à celle du comité qui a choisi de récompenser Les Monstres pour son traitement de l’intimité, sa sensibilité et son humanité, ainsi que la corrélation entre l’univers scénaristique et une réalité sociale existante », a souligné Johanne Larue, directrice générale du cinéma et de la production télévisuelle à la SODEC, qui présidait le jury final du concours.

Le prix SARTEC, d’une valeur de 1 000 $, qui récompense un scénario francophone, a été remis à Frank Tremblay pour Les monstres, qui s’est distingué avec un travail scénaristique clair et précis, un univers à la fois humain et fantastique, un rapport psychologique touchant entre les personnages qui donne un potentiel cinématographique intéressant.

Enfin, le prix WGC a été décerné à Gio Olmos pour Windowpane. Ce prix, d’une valeur de
1 000 $, récompensait un scénario anglophone pour sa poésie, son audace cinématographique, son geste artistique personnel, sa grande force d’évocation et sa signature.

Pour ses grandes qualités scénaristiques et son potentiel cinématographique, le jury décerne une mention spéciale à Windowpane, une œuvre qui porte une touche artistique à découvrir.

On trouve les détails des prix à l’adresse suivante : https://sodec.gouv.qc.ca/evenements/cours-ecrire-ton-court/.

Parmi les 130 candidatures reçues, sept finalistes ont été retenus. Il s’agit de Garance Chagnon-Grégoire (Un après-midi à se fesser dessus), Alexandra Dagenais (La Madame), Florence Lafond(Jusqu’à ce que tu meurs), Gio Olmos (Windowpane), Lou Scamble (La chaleur du Dauphin), Karan Singh (Pass the Salt, Please) et Frank Tremblay (Les monstres).

Tous les finalistes ont bénéficié des conseils et de l’expertise de conseillers à la scénarisation qui les ont guidés vers une version finale de leur scénario, à savoir : Chloé Cinq-Mars, Marc Bisaillon, Sophie Goyette, Benoit Guichard et Sarah Lévesque, conseillers SARTEC; et Matt Holland et Cynthia Knight, conseillers WGC. Isabelle Doré scénariste, représentante de la SARTEC était responsable du jumelage des finalistes et conseillers à la scénarisation.

Le jury final était composé d’Alexandre Auger (scénariste représentant la SARTEC), Renée Beaulieu (scénariste et réalisatrice), Anne Cusson (déléguée aux relations d’affaires à la SODEC), Jocelyn Robert (coordonnateur régional pour Télé-Québec) et Theodore Ushev (cinéaste représentant la WGC).

Rappelons que les sept finalistes, les membres du jury, le critique de cinéma Daniel Racine qui agissait comme animateur pendant les ateliers et l’équipe de la SODEC étaient tous au Festival REGARD à Saguenay lorsque ce dernier a été annulé, reportant ainsi les délibérations du jury et annulant les dernières étapes du concours Cours écrire ton court.

Les finalistes reçoivent également un certificat d’une valeur de 325 $ valide à l’achat d’un cours à la carte offert par L’institut national de l’image et du son (L’inis), le partenaire de formation du concours.

La tenue de Cours écrire ton court a été rendue possible grâce à la collaboration des Rendez-vous Québec Cinéma, du Festival REGARD, de la SARTEC, ainsi que de L’inis comme partenaire de formation, avec le soutien de Post-Moderne, SLA Location, Bande à part, le cabinet d’avocats Lussier & Khouzam, WGC et La Fabrique culturelle.

 

 

  • rvcq
  • regard
  • sartec

Partager cet article

Plus d'articles dans Cinéma / Concours / court métrage / Festival / Prix