fbpx

Téléfilm Canada – Lettre d’appui à Carolle Brabant

Des intervenants du milieu cinématographique se mobilisent

Lettre d’appui à Carolle Brabant, directrice générale de Téléfilm Canada

Au très honorable Justin P. J. Trudeau, c.p.,
député, Premier ministre du Canada

À l’honorable Mélanie Joly, c.p.
députée, Ministre du Patrimoine canadien

Nous avons appris, suite au reportage de Radio-Canada du 7 décembre dernier, que notre gouvernement demandait la démission d’un certain nombre de hauts fonctionnaires récemment nommés et également la démission de fonctionnaires qui viennent tout juste d’être reconduits par l’ancien gouvernement de Stephen Harper. Nous comprenons tout à fait cette démarche et saluons la volonté du gouvernement de vouloir atteindre les plus hauts standards d’éthique et d’équité dans le processus de nomination des hauts fonctionnaires. Nous appuyons sans réserve aussi la volonté du gouvernement de créer un processus transparent de nomination de nos hauts fonctionnaires pour s’assurer du plus haut niveau de compétence pour ces postes souvent névralgiques pour l’avenir du Canada.

Ceci étant dit, nous croyons qu’il s’agit manifestement d’une erreur et d’une injustice de demander cette démission dans le cas de Madame Carolle Brabant, Directrice générale de Téléfilm Canada. Madame Brabant a occupé plusieurs postes de direction au sein de Téléfilm Canada depuis plus de vingt ans. La nomination de Madame Brabant au poste de directrice générale n’a jamais été une nomination politique. Au contraire, la nomination de Madame Brabant a été le résultat d’un long processus à la suite duquel Madame Brabant s’est révélée être la meilleure candidate afin d’affronter les défis de gestion d’un tel organisme tout en faisant face à une situation économique difficile, un défi que Madame Brabant a su relever avec brio depuis sa nomination comme directrice générale.

Téléfilm Canada était dans un piètre état lorsqu’elle en a pris la direction générale, et malgré les années de vaches maigres et de coupures au cours de la dernière décennie, Téléfilm Canada a réussi, sous sa gouverne et grâce à une administration et une gestion extrêmement serrée de ses dépenses, à offrir la même qualité de services et même à améliorer dans certains cas les programmes aux producteurs et clients de Téléfilm Canada que nous sommes.

Madame Joly, cette lettre est une initiative personnelle de la part des signataires, une initiative exempte de toute politique, mais il nous apparait de la meilleure gouvernance que vous preniez la décision comme nouvelle ministre du Patrimoine canadien de confirmer et de reconduire Madame Carolle Brabant dans son poste de directrice générale de Téléfilm Canada.

Madame Brabant se trouve injustement prise dans cette tourmente à cause de son mandat qui se termine et son récent renouvellement par le gouvernement. La confirmation de ce renouvellement serait dans le meilleur intérêt de Téléfilm Canada et de tous ses utilisateurs pour le maintien de la qualité du soutien à notre culture et à l’industrie cinématographique et télévisuelle canadienne, surtout maintenant que nous avons enfin un gouvernement qui est prêt à réinvestir 25M$ à Téléfilm Canada et une ministre du Patrimoine canadien qui veut rebâtir les ponts avec l’industrie. Dans ces circonstances, la continuité dans la gestion de Téléfilm Canada, la compétence et la connaissance des enjeux liés à notre industrie nous apparaissent plus que jamais primordiales à la direction de Téléfilm Canada.

Madame Joly, nous sommes les producteurs de films comme Les Invasions barbares, Louis Cyr, 1987, Starbuck, Polytechnique, Paul à Québec, La Guerre des tuques, Bon Cop, Bad Cop, Les Boys, De Père en flic, Dr Cabbie, Resident Evil, La Neuvaine, Le Démantèlement, Mommy et beaucoup d’autres. Nous avons besoin d’une personne compétente pour diriger Téléfilm Canada. La transition à ce poste est capitale pour une industrie comme la nôtre. Nous profitons de l’occasion pour vous féliciter de votre nomination et nous vous assurons de notre entière collaboration et sommes à votre entière disposition pour vous rencontrer et discuter des véritables enjeux du présent et du futur de notre industrie.

Madame Brabant, nous vous demandons de ne pas démissionner.

André Rouleau, Président Caramel Films
Denise Robert, Présidente Cinémaginaire
Nicole Robert, Présidente Go Films
Christian Larouche, Président Christal Films Production
Jean Bureau, Président Incendo
Richard Speer, Président Attraction Images
Karine Vanasse, Coprésidente Productrices Associées
Nancy Grant, Productrice Metafilms et Sons of Manual
Lyse Lafontaine, Présidente Lyla Films
Michel Bissonnette, Président Zone 3
Nathalie Brigitte Bustos, Coprésidente Productrices Associées
Don Carmody, Président DCP Productions
Richard Goudreau, Président Melenny Productions
Marie-Claude Beauchamp, Présidente Carpe Diem
Michel Trudel, Président Mels
Ajay Virmany, Président First Take
Vinay Virmany, Producteur et acteur
Valérie d’Auteuil, Vice-présidente Caramel Films
Yann Zenou, Imagination Films
Laurent Zeitoun, Imagination Films
Luc Châtelain, Président Echo Media
Marc Daigle, Président ACPAV
Bernadette Payeur, Productrice ACPAV
Denys Arcand, Cinéaste
Ken Scott, Cinéaste
Joe Iacono, WDI

 

Vous voulez marquer votre appui ? Envoyez-nous un courriel à ctvm@videotron.ca, et nous l’ajouterons à la liste des premiers signataires de cette lettre.

« Je veux marquer mon appui à Carole Brabant »

…Et ont signé :

•   René Malo, producteur
•   Claude Fournier, Éléphant, mémoire du cinéma québécois
•   Marie-José Raymond, Éléphant, mémoire du cinéma québécois
•   Jacquelin Bouchard, Chef de la Direction et Fondateur, Groupe Pixcom
•   Sylvie Desrochers, VP Finances et Directrice générale, Groupe Pixcom
•   Charles Lafortune, VP Developpement, Productions Pixcom
•   Nicola Merola, President, Productions Pixcom
•   Marc-André Lavoie, Réalisateur et producteur, Orange Médias
•   Pierre Brousseau, Producteur exécutif, Orange Médias
•   Adrien Bodson, producteur et scénariste, Orange Médias
•   Fanny-Laure Malo, productrice, La Boîte à Fanny
•   Ségolène Roederer, Directrice générale de Québec Cinéma
•   Dominique Chartrand, Président de Clac-Son inc
•   Benoît Dubois, Consultant – conception de programmes
•   Valerie Bissonnette, Présidente, Groupe VÉLOCITÉ, Vélocité International
•   Claude Gagnon, cinéaste
•   Ina Fichman, Présidente/Productrice, Intuitive Pictures inc.
•   Marie Saint Pierre, Présidente, Maison Marie Saint Pierre
•   Léa Pool, cinéaste
•   Ian Gailer, Directeur général, Festival de cinéma de la Ville de Québec
•   Annie Boudin, réalisatrice
•   Joe Balass, réalisateur
•   Sylvie Krasker, Concordia University
•   Josette D. Normandeau, Présidente & Productrice à Ideacom International
•   Nathalie Brigitte Bustos
•   Maxence Bradley, producteur, directeur de l’École de cinéma Ciné Institute en Haïti
•   Marie-Elaine Riou, directrice générale de REGARD sur le court métrage au Saguenay
•   Louise Portal, comédienne
•   Camille Mongeau, comédienne et productrice, Coton & Club
•   Pablo Diconca, Directeur, Productions MEAKULPA
•   Francois Bedard, Senior Roadmap Strategist + VOD + Smart TV, Plan B Developpement Inc
•   Deborah Drisdell, Présidente, Les consultations Drisdell
•   Michelle Allen,
•   Georges Jardon, Postproduction Jardon
•   Marc-André Samson, Chef de l’exploitation, Netronix Dev. & Invest
•   Emmanuelle Héroux – Phi Films
•   Jean Ducharme, Vice-président, Exploitation, Technicolor
•   Carole laure  Les productions Laure
•   Lewis Furey , Les productions Laure-Furey
•   Nancy Florence Savard, Présidente 10e Ave
•   Catherine Brunelle, Sociologue, productrice, auteure, conférencière. Amour Écologique
•   Louise Archambault, cinéaste
•   Stéphane Moukarzel, réalisateur
•   Chantal Marcotte, superviseure de postproduction
•   Danny Lennon, programmateur
•   Sonia Despars, productrice, Parallaxes
•   Marc Biron , producteur, Parallaxes
•   Micheline Lanctôt, Cinéaste
•   François Delisle, Films 53/12
•   Robert Roy
•   Marc Gauthier, Directeur général,nFestival international du cinéma francophone en Acadie
•   Catherine Benoit, Directrice générale, SPIRA
•   Mélanie Carrier, réalisatrice et productrice chez MÖ FILMS
•   Paulyne Lagacé, Journal Le Soleil
•   Gabriel Pelletier, Président de l’ARRQ
•   Gérard Le Chêne, P.D.G. International, Vues d’Afrique
•   Carine Bourget, Productrice, Productions Ciné-Scène inc
•   Manon Barbeau cinéaste, et cofondatrice du Wapikoni mobile
•   François Tremblay, vice-président,  LYLA Films
•   Roland Smith
•   Myriam Achard, Directrice Relations Publiques et Communications, Centre Phi
•   Lucille Veilleux, Financement et partenariats, ​Wapikoni mobile​
•   Hélène Messier, présidente-directrice générale, AQPM
•   Viviane Morin, Directrice générale, Salvail & Co
•   Simon Trottier, producteur, TCBfilm
•   Bernard Lajoie , Producteur exécutif , Studio Pascal Blais
•   Ginette Petit, productrice . Les Films Outsiders
•   Eric Fournier, Président. Verseau-Iinternational. Les Productions du Verseau
•   Pierre Crépô, photographe de plateau
•   Bernard Lajoie , Producteur exécutif. Studio Pascal Blais
•   Caroline Monnet, cinéaste
•   Luc Dery producteur, micro_scope
•   Kim McCraw productrice, micro_scope
•   Johanne Prégent, cinéaste
•   Léon G. Arcand, Producteur indépendant
•   GInette Bellavance
•   Mathieu Plante, Président, Sartec
•   Marie Dignard, Directrice adjointe finances, Québec Cinéma
•   Charles S. Roy, La Maison de Prod
•   Serge Thibaudeau, PDG du Fonds Québecor
•   Daniaile Jarry, Présidente, Quatrième Vague Productions
•   Pierre Corbeil, Président, Festival international de films Fantasia
•   Martine Mauroy, Directrice générale, Association des cinémas parallèles du Québec
•   Marc LeBel, producteur indépendant, Productions Glaciel

 

… Et ils ont dit :

Je suis une jeune comédienne et productrice montréalaise, présidente de la plate-forme Coton & Club. Je tiens absolument à signer la lettre d’appui à madame Carolle Brabant et à la faire circuler au sein de mon réseau. Carolle Brabant est une femme qui a beaucoup apporté au milieu cinématographique canadien. Elle est l’instigatrice de plusieurs initiatives qui permettent de promouvoir la relève cinématographique canadienne, et ce partout à travers le monde. Madame Brabant est à l’écoute de tous les artisans, et ce en tout temps.
Camille Mongeau

J’appuie Carolle Brabant. Il s’agit d’une nomination plus que méritée…
Claude Gagnon, cinéaste

SVP. Ayez la sagesse de ne pas vous priver des talents et de l’expérience de Carolle Brabant. Merci.
Annie Boudin

En tant que productrice et présidente de la compagnie «Amour Écologique», sociologue, réalisatrice, musicienne et comédienne, je tiens à signer la lettre d’appui à madame Carolle Brabant et à la faire circuler au sein de mon réseau.
Catherine Brunelle

Je tiens à signer mon appui pour garder Carolle Bradant en poste comme directrice générale de Téléfilm Canada. Elle est admirablement au service de la créativité et du rayonnement de notre cinéma, ici et à l’étranger.
Louise Archambault

Quelle injustice!
Chantal Marcotte, superviseure de postproduction

Madame Brabant est une gestionnaire culturelle de premier ordre et les réformes qu’elle continue à mettre de l’avant au sein de Téléfilm Canada s’effectuent dans un esprit de bonne gouvernance avec un souci marqué pour la mise en valeur de la créativité canadienne.
De concert avec les parties prenantes du milieu cinématographique, elle a fait preuve de leadership (en mettant sur pied le Fonds des talents), de vision (en effectuant la refonte complète de ses programmes) et d’efficacité (en mettant de l’avant une culture du changement). Il est de notre avis que ces ajustements stratégiques étaient non seulement souhaitables, mais nécessaires afin d’affronter les défis auxquels fait maintenant face l’industrie audiovisuelle du Canada. Bref, plutôt que d’exiger sa démission, nous avons la conviction que Madame Brabant devrait faire office de modèle de bonne gouvernance au sein de la fonction publique canadienne.
Pierre Brousseau, Marc-André Lavoie et Adrien Bodson

Je tiens à signer mon appui pour garder Carolle Bradant en poste comme directrice générale de Téléfilm Canada. Tout en gardant en tête la commerciabilité des films soumis, elle est admirablement au service de la créativité et du rayonnement de notre cinéma, ici au Canada et à l’étranger. Une femme d’expérience qui n’a pas d’égale.
Roland Smith

Madame Brabant, nous vous demandons de ne pas démissionner. Et j’ajoute à tout ce qui a été dit, que Carolle Brabant a su faire preuve d’une grande ouverture envers les organismes qui travaillent au développement et à la promotion de la relève, et mettre en place des programmes de soutien aux jeunes cinéastes des Premières nations. Nous la remercions et souhaitons qu’elle poursuive son mandat avec tout l’appui nécessaire.
Lucille Veilleux

Vous avez mon absolu soutien. Et j’ajoute avec Lucille Veilleux que Carolle Brabant a su faire preuve d’une grande ouverture envers les organismes qui travaillent au développement et à la promotion de la relève. Elle a su mettre en place des programmes de soutien aux jeunes cinéastes des Premières nations. Nous la remercions et souhaitons qu’elle poursuive son mandat au sein de Téléfilm avec tout l’appui nécessaire.
Manon Barbeau

Tant de travail doit être fait pour le développement et le rayonnement de la culture, on ne peut simplement pas se permettre, dans cette période de transition majeure, de ne pas profiter du talent et de l’énergie incontestés et incontestables de Mme Brabant.
Serge Thibaudeau
PDG du Fonds Québecor

 

 

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Avis à l'industrie / Cinéma / medias numériques / Télévision / Web