fbpx

Tournage de Streamers, une expérience documentaire en temps réel sur le phénomène Twitch

Une coproduction ONF/ARTE France

 

Au cours des deux prochains mois, en direct de la célèbre plateforme de diffusion de jeux vidéo qui attire 9,7 millions d’utilisateurs actifs au quotidien, l’équipe de création captera, sur la chaîne twitch.tv/streamersdoc, les échanges d’invités d’Amérique du Nord et d’Europe en vue d’un documentaire lancé à l’automne 2017 

 

***

 

L’Office national du film du Canada (ONF) et ARTE France continuent, avec STREAMERS, d’explorer la forme et le contenu narratifs au moyen des nouveaux outils technologiques. Le tournage de cette expérience en temps réel a débuté le samedi 22 avril et se terminera à la fin juin, en vue de la réalisation d’un documentaire collaboratif qui sera lancé à l’automne 2017. Le projet veut exposer, à travers le prisme de la plateforme  Twitch.tv, le désir d’appartenir à des communautés plus grandes que soi dans une ère hyperconnectée qui se diffuse en direct.

 

Tourné en huit à dix épisodes sur la chaîne twitch.tv/streamersdoc, avec la participation de 32 invités d’Amérique du Nord et d’Europe et des communautés qui les suivent, autant en français qu’en anglais, Streamers permet à l’équipe de création, fidèle à l’esprit de Twitch, d’ouvrir sa démarche de recherche au grand jour. Toute cette mécanique du direct vise à explorer le phénomène du streaming, son fonctionnement et ses limites afin de révéler son incidence sur les relations humaines.

 

Après chaque tournage, les épisodes complets seront archivés immédiatement sur la chaîne, et des capsules des meilleurs moments suivront quelques jours plus tard. Tout ce contenu ouvrira une fenêtre sur un phénomène mondial dont les chiffres sont éloquents1 : avec 9,7 millions d’utilisateurs actifs quotidiens, 293 milliards de minutes regardées, 14,2 milliards de messages échangés, Twitch s’est classé au 4e rang du trafic Internet aux États-Unis l’an dernier. Il permettra d’approfondir la vision que les streamers ont de cet univers et offrira — comme le documentaire qui suivra à l’automne — un accès privilégié aux communautés issues de cette culture, sur leur propre territoire.

 

Les faits en bref

 Les meilleurs moments de chaque épisode seront présentés en courtes capsules, mises en ligne sur YouTube et la chaîne twitch.tv/streamersdoc dans les jours suivant la diffusion. L’intégralité des épisodes sera aussi accessible.

 

  •  Toujours tournés en direct de Montréal, certains épisodes seront consacrés à des invités issus du Québec et de la France, et d’autres se concentreront sur la portée internationale de Twitch (en anglais), avec des invités installés notamment aux États-Unis, où le phénomène Twitch est à son apogée.
  •  Le premier tournage en direct a eu lieu le samedi 22 avril 2017 sur la chaîne twitch.tv/streamersdoc et a donné lieu à des échanges d’une grande pertinence. Cet épisode tourné au Québec comptait la participation de Denis Talbot, Bast_50, Sebwellz et EpicJoystick. Parmi les thèmes abordés figuraient notamment la perception extérieure de cet univers (par la famille et les amis), la conciliation avec la vie extérieure et la faible présence des femmes.
  •  L’épisode du 30 avril 2017, avec des participants issus du Québec et de la France Camak, Master Snakou, Aeikillu, Fred Bastien, avait pour grand thème la comparaison entre le streaming sur YouTube et sur Twitch et a permis des échanges généreux et personnels.
  •  À chaque nouvel épisode, quatre streamers interviendront, interagiront (ensemble et avec la communauté) et s’exprimeront sur différents sujets liés à leur réalité.
  •  Le tournage des huit à dix épisodes sera diffusé en direct chaque semaine. Les détails concernant les invités, les thèmes abordés ainsi que le jour et l’heure du tournage seront communiqués sur twitch.tv/streamersdoc au fur et à mesure.
  •  En tout, 32 invités de tous horizons, s’exprimant en français et en anglais et issus d’Amérique du Nord et d’Europe, seront filmés en temps réel pour alimenter le contenu du documentaire.

 

ONF

« Streamers nous permet d’expérimenter de nouvelles formes documentaires sur un terrain inexploré généré par notre ère hyperconnectée du direct à tout instant. Le phénomène du streaming donne naissance à un nouveau langage et à de nouvelles pratiques culturelles. Comment capter cette culture ? En s’y immergeant afin de la comprendre et d’en apprécier l’évolution et la singularité, dans la grande tradition du documentaire, mais avec les outils technologiques d’aujourd’hui. » Louis-Richard Tremblay, producteur, Studio des productions interactives de l’ONF 

 

Arte

« Nous avons dès le début adhéré au projet Streamers pour l’occasion qu’il nous donne d’aller à la rencontre de communautés dont l’importance croissante reste encore mal connue. Nous en faisons même un enjeu central de nos missions de service public, pour jeter un éclairage sur des communautés qui font l’objet de stéréotypes trompeurs, à une époque où le jeu vidéo et le streaming deviennent des activités de masse et nourrissent la culture populaire en bousculant les vieilles hiérarchies du savoir et les schémas des relations sociales. Nous sommes également convaincus de la pertinence et de l’originalité d’un documentaire “à ciel ouvert” qui s’empare (pour enquêter et aussi pour diffuser) des outils de la communauté qu’il observe. Et bien sûr, c’est la perspective de la poursuite d’une collaboration toujours fructueuse avec les équipes de l’ONF qui nous motive, ainsi que la rencontre stimulante avec les créateurs de Streamers. » Marianne Levy-Leblond, responsable des productions web et projets transmédias, ARTE

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Cinéma / documentaire / en production / jeu vidéo / médias interactifs