fbpx

Nathalie Hébert et Josiane Blanc sont les grandes gagnantes du 10e concours Tremplin

Une annonce de l’ONF, en collaboration avec Radio-Canada : Nathalie Hébert, d’Acadie, et Josiane Blanc, de l’Ontario, sont les grandes gagnantes du 10e concours Tremplin

Les lauréates du 10e concours Tremplin, organisé par l’Office national du film du Canada en collaboration avec Radio-Canada, sont Nathalie Hébert, de Scoudouc (Nouveau-Brunswick), et Josiane Blanc, de Toronto (Ontario).

Mettant en avant la relève féminine, la sélection 2018 s’est faite parmi les neuf finalistes de ce concours pancanadien destiné aux cinéastes francophones émergents en situation minoritaire. Les films des gagnantes seront télédiffusés sur ICI Radio-Canada Télé. Radio-Canada est partenaire du concours Tremplin depuis 2007.

Le film de Nathalie Hébert sera produit par Christine Aubé au Studio de la francophonie canadienne – Acadie, à Moncton. Intitulé Bateau, boulot, dodo, le projet porte sur un homme pour qui le bonheur est arrivé simplement, en ne le cherchant pas. Pour sa part, le court métrage de Josiane Blanc sera produit par Denis McCready au Studio de la francophonie canadienne à Toronto. La révolution courbes tente de faire tomber les tabous qui persistent autour de la diversité corporelle. Du regard intérieur au regard sur le monde, ces deux documentaires mettront en lumière la vision personnelle de chacune des cinéastes.

Rappelons que Tremplin permet aux lauréates de réaliser un premier ou un deuxième court métrage documentaire d’une vingtaine de minutes dans des conditions professionnelles, rendant possible la création d’œuvres en français dans leur région de résidence. En plus des ateliers de formation suivis en tant que finalistes, les gagnantes bénéficieront de l’expertise de l’ONF à chaque étape de production. Au cours du printemps, elles seront soutenues pendant l’écriture de leur scénario documentaire, et les tournages sont prévus durant l’été avec des équipes professionnelles. La postproduction et l’achèvement des films auront lieu au cours de l’automne et de l’hiver 2018-2019.

« Cette année encore, le concours Tremplin a permis de mettre en valeur de nouveaux talents. Le projet choisi en Acadie se démarque par son approche personnelle de la perception du bonheur. La collaboration avec Radio-Canada permet de faire découvrir les œuvres à un auditoire plus large, ce qui est un aspect essentiel du mandat de l’ONF comme producteur public. » — Christine Aubé, productrice par intérim du Studio de la francophonie canadienne – Acadie de l’ONF

« Nous avons été interpellés par le projet de Josiane Blanc parce qu’il aborde de front une forme de discrimination très répandue dans notre société. Comme le documentaire peut avoir une influence dans l’évolution de la culture visuelle, ce projet a le potentiel de contribuer à changer nos manières de voir. » — Denis McCready, producteur par intérim du Studio de la francophonie canadienne de l’ONF

« Radio-Canada est très fière de participer à l’éclosion de nouveaux talents et de soutenir les deux lauréates dans la réalisation de leur film. Les questions entourant la diversité corporelle et le retour aux valeurs de simplicité sont souvent au cœur des discussions d’aujourd’hui. Nous avons hâte d’explorer ces thèmes à travers le regard de ces cinéastes. » — Marie-Claude Dupont, directrice principale, Programmation et stratégie multiplateforme, Services régionaux, Radio-Canada

Projets gagnants et biographies des lauréates

Bateau, boulot, dodo de Nathalie Hébert

Le film propose un regard simple sur la vie dans ce monde effréné. Après avoir vécu une période difficile et vu son existence basculer, Nathalie Hébert souhaite transmettre le bonheur en toute simplicité. Sa rencontre avec Lucien Comeau, un philosophe marginal, a été révélatrice. Par pur instinct et surtout parce qu’il vit le bonheur au quotidien, Lucien semble mieux connaître le sujet que tous les livres de psychologie traitant de cette question. Tout le monde est à la recherche du bonheur parfait. Pas Lucien. Lui, il a trouvé en ne cherchant rien.

Nathalie Hébert est une artiste dans l’âme. Ayant exercé quatorze ans dans le domaine de l’optométrie, cette femme passionnée a récemment changé de carrière pour poursuivre son rêve de travailler auprès des jeunes. En ce moment, elle est assistante en éducation au district scolaire francophone Sud, au Nouveau-Brunswick. Partisane d’une philosophie de vie modeste, Nathalie trouve son bonheur dans les choses simples. S’étant récemment découvert une passion pour le cinéma, Nathalie a envie de raconter sa nouvelle vision de la vie avec des personnages qui l’inspirent.

La révolution courbes de Josiane Blanc

En partant à la rencontre de femmes qui en sont à différentes étapes de l’acceptation de leurs imperfections, le documentaire tente de faire tomber les tabous qui persistent autour de la diversité corporelle. Réalisant l’influence qu’un modèle unique de beauté a sur elle et toutes les femmes de son entourage, la cinéaste essaie de comprendre comment l’on peut apprendre à apprécier son corps lorsqu’on a depuis toujours été socialement amené à se voir et à penser autrement.

Passionnée par les enjeux sociaux et la rencontre de l’autre, Josiane Blanc croit fermement en l’importance d’utiliser les médias comme vecteur de changement. Sa polyvalence lui a permis d’occuper un large éventail de postes au Canada, en Europe, en Amérique du Sud et en Afrique, où elle a eu la chance de capter sur le vif la vie des gens qu’elle a croisés. En 2016, elle a développé et réalisé pour TFO Jeunes d’exception, une série de courts reportages. Sélectionnée pour le programme de mentorat des réalisatrices émergentes de Black Women Film! Canada en 2017 et le programme de producteurs émergents du DOC Institute de Toronto, Josiane travaille à l’heure actuelle au développement de plusieurs projets documentaires afin de contribuer à donner la parole à certains groupes sous-représentés.

Composition du jury

  • Marie-Claude Dupont, directrice principale, Programmation et stratégie multiplateforme, Services régionaux, Radio-Canada
  • Pierre Ouellette, directeur des services français, Régions de l’Ontario, Radio-Canada
  • Colette Francoeur, directrice régionale, Radio-Canada – Acadie
  • Julien Cadieux, réalisateur
  • Denis McCready, producteur par intérim du Studio de la francophonie canadienne, ONF
  • Christine Aubé, productrice par intérim du Studio de la francophonie canadienne – Acadie, ONF
  • Alexandrine Torres de Figueiredo, productrice déléguée du Studio de la francophonie canadienne, ONF

Films issus de Tremplin

Depuis les débuts du concours Tremplin en 2006, 344 projets ont été soumis, 94 finalistes ont été choisis et 27 films ont été réalisés (14 en Acadie et 13 en Ontario, dans l’ouest et le nord du Canada). La plupart des films issus de Tremplin sont accessibles gratuitement en ligne sur ONF.ca :https://www.onf.ca/selection/concours-tremplin-les-laureats/

***

L’ONF en bref

L’ONF est le producteur public canadien d’œuvres audiovisuelles primées et créatives, qu’il s’agisse de documentaires, d’animations d’auteur, de récits interactifs ou d’expériences participatives. De St. John’s à Vancouver, les producteurs et productrices de l’ONF sont bien intégrés au sein des collectivités du pays et travaillent avec des créateurs et des créatrices de talent pour produire des œuvres innovantes et socialement pertinentes. L’ONF est un chef de file en matière de parité hommes-femmes dans la production de films et de médias numériques. Guidé par les recommandations de la Commission de vérité et réconciliation, il s’emploie à affermir la production autochtone. Les œuvres de l’ONF ont remporté au-delà de 7000 récompenses, dont 20 prix Écrans canadiens, 18 prix Webby, 12 Oscars et plus de 100 prix Génie. Pour y accéder, allez à ONF.ca ou téléchargez les applications de l’ONF pour appareils mobiles.

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Cinéma / Concours / court métrage / Télévision