fbpx

Téléfilm Canada | Réponse officielle à BIPOC TV & Film

Réponse officielle aux questions posées à Téléfilm Canada par BIPOC TV & Film

Aux questions que BIPOC TV & Film a posées à Téléfilm Canada par le biais des réseaux sociaux, Téléfilm aimerait offrir les réponses suivantes :

Combien de cinéastes autochtones, noirs et de couleur et de sociétés de production appartenant à des personnes autochtones, noires et de couleur ont…

  • obtenu du financement durant les cinq dernières années?
  • obtenu un financement d’environ 500 k$?
  • obtenu un financement supérieur à 1,2 million $?
  • obtenu un financement supérieur à 2,5 millions $?

Téléfilm ne peut fournir de chiffres détaillés à cet égard, car ces données n’ont pas été recueillies. Elle continuera de prioriser la collecte de données pour être en mesure de cerner les défis et d’offrir un financement mieux ciblé et des initiatives personnalisées visant à soutenir les clients qui n’ont peut-être jamais reçu de financement de Téléfilm à ce jour, ou qui ont reçu un financement qui n’était pas adéquat.

Toutefois, les données d’entreprise recueillies récemment en lien avec les montants forfaitaires versés aux communautés sous-représentées dans le contexte de la COVID-19 permettent de fournir les statistiques suivantes :

À titre d’information, l’aide d’urgence était allouée à la société mère, proportionnellement à sa participation dans chaque projet financé par Téléfilm durant les trois exercices financiers précédents (soit pendant la période du 1er avril 2017 au 31 mars 2020), et jusqu’à 15 % de ce fonds de soutien d’urgence était destiné aux sociétés déclarant être détenues ou contrôlées par des personnes répondant aux identités suivantes : personne d’une minorité visible/racisée, personne autochtone, personne issue de la communauté LGBTQ2+, personne issue d’une communauté de langue officielle en situation minoritaire, personne handicapée, femme. La personne possédant ou contrôlant la société pouvait déclarer répondre à plus d’une identité :

Ce tableau indique que, sur un total de 471 sociétés ayant reçu l’aide d’urgence liée à la COVID-19, 64 (13 %) étaient détenues et contrôlées à majorité par une personne ayant déclaré appartenir à une minorité visible. Le soutien total apporté à ces sociétés totalise près de 3,8 millions de dollars. Veuillez noter que, puisqu’une société pouvait déclarer répondre à plusieurs identités, Téléfilm ne peut additionner les résultats des diverses identités, car cela reviendrait à compter certaines sociétés en double.

Le fonds de soutien total lié à la COVID-19 est composé d’un montant de base et d’un montant forfaitaire supplémentaire pour les groupes sous-représentés, les sociétés régionales et les sociétés dont le tournage a été interrompu. Pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet, veuillez consulter les principes directeurs.

Téléfilm est également en mesure de fournir les statistiques suivantes concernant les projets financés sous les volets autochtones :

Durant l’exercice financier 2019-2020, Téléfilm a versé 4,3 millions de dollars à 21 projets dirigés par des créateurs autochtones, par l’intermédiaire des volets autochtones du Programme de développement et du Programme de production.

  • Les projets déposés dans le cadre du Programme de production sont évalués par un jury externe comptant une représentation autochtone, et les sociétés requérantes financées sous le volet autochtone doivent démontrer qu’au moins 51 % des droits d’auteur du projet sont détenus par une société de production dont l’actionnaire majoritaire est autochtone et que deux des trois membres clés de l’équipe créative (producteur, réalisateur ou scénariste) sont autochtones.
  • Le volet autochtone du Programme de production n’a cessé de croître depuis son lancement, passant de 14 projets déposés en 2017-2018 à 23 projets déposés en 2019-2020.
  • De plus, un nombre considérable de projets avaient des Autochtones dans les postes de scénariste, de réalisateur ou de producteur, mais ils ne répondaient pas à la définition d’une production autochtone et n’ont donc pas été soumis aux volets autochtones.
  • Une somme de 5 millions de dollars a ainsi été allouée à des projets de créateurs autochtones par l’intermédiaire des volets principaux du Programme de développement et du Programme de production de Téléfilm pendant l’exercice 2019-2020.

Combien de personnes autochtones, noires et de couleur travaillent à Téléfilm?

Téléfilm compte actuellement 189 employés. Voici l’information dont elle dispose concernant les personnes ayant choisi la déclaration volontaire au moment de leur embauche. Les catégories sont basées sur la Loi sur l’équité en matière d’emploi :

Nombre total d’employés : 189

  • Personnes de minorités visibles/racisées : 20 %
  • Personnes autochtones : 1 %
  • Femmes : 77 %
  • Personnes handicapées : 1 %

Membres de la direction (tous les services) : 29 employés

  • Personnes de minorités visibles/racisées : 21 %
  • Personnes autochtones : 0 %
  • Femmes : 55 %
  • Personnes handicapées : 0 %

Équipe de financement des projets : 12 employés

  • Personnes de minorités visibles/racisées : 8 %
  • Personnes autochtones : 8 %
  • Femmes : 75 %
  • Personnes handicapées : 0 %

Dans le cadre de son processus d’embauche, Téléfilm encourage les candidats à déclarer volontairement s’ils sont membres d’une minorité visible, membre d’une communauté autochtone, une femme, une personne handicapée, ou autre. Un comité interne sur la diversité et l’inclusion a été créé à l’automne 2019.

Combien de lecteurs autochtones, noirs et de couleur Téléfilm emploie-t-elle?

Téléfilm ne demande pas de déclaration volontaire à ses lecteurs, et n’est donc pas en mesure de fournir des données précises. Elle est en train de revoir ce processus, afin de respecter son engagement de soutenir une diversité de talents.

Mesures à prendre par Patrimoine canadien et Téléfilm :

Modifier le conseil d’administration de Téléfilm afin de refléter la diversité raciale du pays.
Les nominations au conseil d’administration de Téléfilm sont faites par le gouverneur général en conseil. Téléfilm ne choisit pas les membres qui siègent au conseil.

Nommer des personnes autochtones, noires et de couleur parmi les dirigeants et les personnes qui prennent les décisions concernant les projets.
Les pratiques d’embauche de Téléfilm ont évolué afin de favoriser une plus grande représentation dans ses rangs. Téléfilm a également entrepris de créer au moins un nouveau poste qui se consacrera exclusivement à la diversité et à l’inclusion.

Remplacer les lecteurs externes par un jury de pairs tournant, afin d’assurer la représentation des personnes autochtones, noires et de couleur et d’éviter les préjugés inconscients.
Le programme Talents en vue et le volet autochtone du Programme de production, ainsi que le volet autochtone du Programme de développement plus récemment, ont un modèle de jury de ce genre. Ce modèle s’est avéré  efficace et Téléfilm s’affaire déjà à déterminer si un modèle semblable peut être appliqué à d’autres programmes.

Embaucher du personnel autochtone, noir et de couleur afin que ces décideurs ne travaillent pas seuls.
Téléfilm s’engage à se doter d’une main-d’œuvre qualifiée et diversifiée qui est représentative de la société canadienne. Elle promeut la diversité et l’inclusion, et encourage les candidats à déclarer volontairement s’ils sont membres d’une minorité visible, membres d’une communauté autochtone, une femme, une personne handicapée, ou autre.

Établir des limites de mandat pour éviter le favoritisme et les préjugés inconscients.
Afin de respecter son engagement d’accroître l’inclusivité dans ses processus, Téléfilm reverra ses différents modèles de décision et de financement, dont un modèle de jury de pairs tournant (comme celui de Talents en vue et du volet autochtone), et reverra également le financement des volets sélectif et accéléré.

Réserver de l’argent et établir des références spécifiquement pour les cinéastes autochtones, noirs et de couleur et les projets émanant des membres de ces communautés.
Téléfilm est fermement engagée à mettre en œuvre des mesures concrètes afin d’améliorer l’accès à ses portefeuilles de financement pour ses clients actuels et futurs issus de communautés sous-représentées qui ont été historiquement désavantagées par ses processus et sa culture organisationnelle. Téléfilm est consciente qu’elle a encore du pain sur la planche. Elle s’affaire à finaliser un cadre stratégique en matière d’équité et de représentation qui prévoit des mesures immédiates. Ce document sera diffusé d’ici la fin de juillet.

***

Partager cet article

Plus d'articles dans Actualités / Avis à l'industrie / Cinéma / Télévision